Défait dimanche en prolongation dans son combat des moins de 90 kg pour une médaille de bronze face au Cubain Ivan Felipe Silva Morales, Zachary Burt avait encore de la difficulté à comprendre la décision de l’officiel deux heures après l’affrontement.

L’arbitre a subitement indiqué que Burt était pénalisé peu après la première minute de la prolongation, ce qui a automatiquement donné la victoire au champion panaméricain en titre au dernier jour du Grand Prix de Cancún (Mexique).

« Mon entraîneur et moi étions aussi confus que tout le monde après l’annonce du résultat. Apparemment, on n’a pas le droit de faire un crochet de jambe à l’intérieur comme je l’ai fait sans attaquer immédiatement », a expliqué Burt sur un ton posé. « Nous avons vérifié les règlements et c’est indiqué, sauf que je n’ai jamais vu cette règle appliquée sur la scène internationale, pas plus que mon entraîneur d’ailleurs. »

« S’ils ont imposé cette pénalité cette fois-ci, ils devraient le faire tout le temps. C’est décevant, car ce n’était pas un gros Grand Prix et une médaille aurait été quelque chose d’important pour moi. Je visais le podium et c’est dur à avaler. »

Les deux athlètes ont chacun reçu une pénalité pour non-combativité après la première minute de l’affrontement. L’intensité a ensuite monté d’un cran de part et d’autre et le Canadien a tenté de mater son adversaire par différentes prises de main et tentatives de déstabilisation. Le pointage égal a forcé la prolongation.

Il s’agissait du troisième affrontement entre les deux athlètes et même si Burt n’a pas encore vaincu le Cubain, il sent qu’il n’a jamais été aussi près.

« Je voulais me battre de façon plus physique et lui mettre plus de pression. Cela a fonctionné et j’ai même failli le projeter une ou deux fois. C’est juste dommage que ça se termine de cette façon. »

Burt avait entamé son parcours dominical en disposant par ippon de l’Haïtien Will Chery. Au deuxième affrontement, c’était au tour de Burt de plier l’échine par ippon, cette fois contre l’Américain Colton Brown. Une fois au repêchage, le judoka originaire d’Oshawa a eu le meilleur sur le Roumain Mark Stoica, ce qui lui a ouvert la porte vers un combat de troisième place.

L’autre Canadien en action, Marc Deschênes, a pour sa part terminé septième chez les moins de 100 kg en remettant une fiche de 1 victoire et 2 défaites, bon pour une septième place.

Le Lavallois a d’abord eu raison du Colombien Carlos Garzon par ippon. Au deuxième tour, il s’est fait surprendre par waza-ari contre le Cubain José Armenteros. Au repêchage, Deschênes a été défait par un autre Cubain et éventuel médaillé de bronze, Andy Granda, sur ippon.