AP lundi, 29 juil. 2013. 21:25

NEW YORK - Le baseball majeur pourrait suspendre Alex Rodriguez selon les règles de sa convention collective au lieu de le sanctionner en vertu de ses règles antidopage, ce qui ferait en sorte que Rodriguez ne pourrait pas en appeler de cette décision et connaître un sursis jusqu'à ce qu'un arbitre se penche sur la question, a appris The Associated Press.

Rodriguez n'a jamais été sanctionné pour avoir enfreint les règles antidopage du baseball et l'accord entre le baseball majeur et l'Association des joueurs prévoit qu'un joueur peut continuer ses activités si le syndicat dépose un grief, ce qui signifie que la sanction est mise sur la glace tant que l'arbitre n'a pas rendu sa décision.

Bien que l'utilisation de produits dopants soit régi part les politiques antidopage, le baseball majeur pourrait prétendre que Rodriguez a commis des infractions pouvant être sanctionnées par les règles de la convention collective, selon ce qu'une personne au fait de la réflexion des dirigeants du circuit a déclaré à l'AP sous le couvert de l'anonymat, puisque personne n'est autorisé à commenter ce dossier.

Cette façon de faire ferait en sorte que le troisième but des Yankees de New York ne puisse pas revenir au jeu, même s'il se remet de la blessure au quadriceps invoquée par l'équipe pour garder son nom sur la liste des blessés. Et de menacer d'utiliser cette avenue pourrait également permettre au baseball majeur de négocier une entente avec Rodriguez.

Les Yankees s'attendent à ce que Rodriguez soit accusé d'avoir tenté de recruter des joueurs pour la clinique Biogenesis, d'obstruction à une enquête du baseball majeur, et de ne pas avoir dit la vérité sur sa relation avec le Dr Anthony Galea, qui a plaidé coupable, il y a deux ans, à des accusations d'avoir importé des médicaments non approuvés par les autorités fédérales aux États-Unis en provenance du Canada.

Il y a quatre ans, Rodriguez a admis avoir utilisé des produits dopants alors qu'il évoluait avec les Rangers du Texas, de 2001 à 2003, mais a toujours nié en avoir fait usage depuis.

Le baseball majeur a lancé une vaste enquête sur Rodriguez et plusieurs autres joueurs à la suite de la publication d'un article du Miami New Times, en janvier dernier, qui prétendait que la clinique anti-vieillissement Biogenesis of America, fermée depuis, fournissait des produits dopants à des joueurs de baseball.

Rodriguez, qui a eu 38 ans samedi dernier, n'a pas joué cette saison après avoir subi une intervention chirurgicale à la hanche, en janvier. Il semblait sur le point de rejoindre les Yankees le 22 juillet dernier, mais l'équipe a déclaré qu'un test d'imagerie par résonance magnétique avait révélé une élongation du quadriceps, ce que conteste le frappeur aux 647 circuits.