mercredi, 6 févr. 2013. 17:54

La carte de boxe de vendredi soir n’a pas été facile à mettre sur pieds et notre équipe ne compte plus les embûches. Nous n’avons jamais eu comme objectif de sauver le gala, mais bien de toujours en présenter un bon.

Chaque fois qu’il y avait un changement, le directeur des programmes de ESPN Doug Loughrey nous faisait confiance, mais nous demandait surtout de ne pas l’abandonner à la dernière minute. Grâce à la collaboration de nos partenaires, nous pouvons dire mission accomplie.

Ainsi, 9 des 14 boxeurs en action sont invaincus et plusieurs feront face à des défis importants.

À la demande de notre copromoteur DiBella Entertainment, Joachim Alcine sera du programme. Nous voulions évidemment lui rendre service, mais personne n’a eu à nous tordre le bras. Joachim a beaucoup fait pour notre organisation dans le passé et malgré les différends qu’il y a eus, nous le respectons énormément.

La demi-finale entre Tyler Asselstine et Baha Laham sera pratiquement un combat à saveur locale, puisque Asselstine est originaire de Toronto et Laham de Montréal. Ce dernier a accepté le duel à quelques jours d’avis, et n’est pas là uniquement pour toucher sa bourse.

Laham a accepté le combat parce qu’il est télédiffusé aux États-Unis sur ESPN et qu’il sait que c’est une chance unique d’impressionner. Il s’agit d’une opportunité rêvée pour n’importe quel boxeur en pleine progression. Ça promet d’être vraiment excitant.

Bizier aux portes des grandes ligues

C’est dommage de ne pas avoir un mois pour faire la promotion du combat principal entre Kevin Bizier et Nate Campbell. Dès qu’il a été annoncé que Campbell se battait, le téléphone n’a pas arrêté de sonner. Des journalistes américains tenaient absolument à en parler.

C’est un duel qui a beaucoup plus de notoriété que si ç’avait été John O’Donnell comme prévu. C’est un vétéran qui possède la finesse, la ruse et la maturité. C’est tout un défi qui se présente à Kevin.

Le dépisteur de talent du réseau américain HBO Peter Nelson me confiait récemment que le nom de Kevin faisait partie d’une liste d’espoir qu’il a à l’œil. La division des poids mi-moyens regorge de talent et ils sont à la recherche de boxeurs pour les opposer aux meilleurs. En apprenant que Kevin se battait contre Campbell, il m’a assuré qu’il regardera le combat attentivement.

J’annoncerai bientôt les détails du prochain duel d’Antonin Décarie et vous savez tous à quel point sa dernière prestation contre Alex Perez sur HBO lui a ouvert des portes. Kevin est donc peut-être à une victoire d’une chance sur un gros réseau.

Kevin a connu une dernière année frustrante, mais je sais qu’il est capable de gagner son combat face à Campbell. L’entente qui le lie à notre organisation viendra à échéance et nous avons déjà convenu de la renouveler. Reste à régler les derniers détails après son combat de vendredi.

*Propos recueillis par Francis Paquin