jeudi, 27 oct. 2011. 13:01

Telle ne fut pas ma surprise mercredi en lisant le Quotidien de Saguenay : Stéphane Ouellet veut remonter sur le ring! Je n'en croyais pas mes yeux!

J'imaginais déjà Régis Lévesque, au téléphone, en train d'essayer d'organiser un Hilton-Ouellet 4 au centre Pierre-Charbonneau! Pathétique!

Et je n'y crois pas plus aujourd'hui! Comment un gars de 40 ans, qui n'a jamais fait attention à son corps et à sa santé peut-il espérer faire mention honorable sur un ring de boxe? La boxe n'est pas un jeu! C'est dangereux!

Ouellet a, semble-t-il, déjà obtenu son permis de boxeur de la Régie des sports. Mais tous les permis du monde ne lui redonneront pas ses réflexes et sa vitesse d'antan! Ouellet possédait le jab le plus rapide et le plus incisif que j'ai vu. Je pouvais passer une heure à le regarder frapper dans les mitaines de son entraîneur Stéphane Larouche tellement il était impressionnant. Fluidité et rapidité. Il avait des attributs physiques exceptionnels.

Toutefois, pas besoin d'être médecin pour savoir que la première chose qu'un athlète perd en vieillissant, c'est sa vitesse!

Certains amateurs s'empresseront de me dire qu'il est encore possible de boxer à 40 ans. Bernard Hopkins et Glen Johnson sont là pour le prouver. C'est vrai! Mais Hopkins et Johnson sont des phénomènes. Des spartiates qui ont toujours pris soin de leur corps. Ils n'ont jamais arrêté de s'entraîner. Ne boivent pas. Ne consomment pas.

Stéphane Ouellet a versé dans tous les excès possibles! Il a tout pris. Il a tout fait!

Et lors des 10 dernières années, il a livré un grand total de trois rounds de boxe!

Malgré tout, je regarde ce qui s'écrit sur les réseaux sociaux et je suis surpris de constater que la majorité des amateurs croient encore en lui et à un retour!

Incrédule, j'ai demandé l'avis d'Éric Lucas…et lui aussi appuie son chum: « J'appuie Stef dans sa démarche s'il le fait pour les bonnes raisons! Il faut qu'il s'amuse et ne se mette pas trop de pression. Il faut aller au bout de ses rêves! J'espère juste que les gens qui l'entourent sauront le protéger et ne pas brûler les étapes pour son premier combat. »

Lucas sait de quoi il parle. Il a lui-même fait un retour, à l'âge de 38 ans, après trois ans d'absence : « J'ai été inactif moins longtemps que Ouellet, j'ai toujours gardé la forme et j'ai trouvé ça difficile!» L'ancien champion du monde avait vaincu Ramon Pedro Moyano par K-O avant de se mesurer à Librado Andrade.

Lucas avait livré un très bon combat. Il s'est ensuite retiré à nouveau, avec une défaite à sa fiche mais avec le sentiment d'être allé au bout des choses.

Et aujourd'hui il ne regrette rien : « J'étais en Ontario samedi dernier pour voir Benoît Gaudet et je me disais que j'étais content d'être assis dans les gradins plutôt que sur le ring en train de boxer! »

Yvon Michel a confirmé son intérêt de donner une chance à Ouellet. Mais à certaines conditions. Même son de cloche du côté de son nouvel entraîneur, Michel Desgagné : « J'ai parlé trois ou quatre fois avec Stéphane au cours des dernières semaines et ça me fera plaisir de l'aider. J'ai confiance en lui, il a déjà perdu 20 livres en quelques mois. J'ai dit oui sans hésiter. »

Ouellet habite toujours au Saguenay. On dit qu'il a maintenant une vie rangée et stable. Il travaille dans le domaine de la construction et il devrait débuter l'entraînement en gymnase dans deux semaines selon Desgagné.

«Nous avons commencé à prévoir des entraînements en après-midi et en soirée. Il devra faire de la musculation également. Nous irons une étape à la fois, sans précipiter les choses. Le premier objectif sera qu'il boxe en février mais ça va dépendre de sa progression. Nous prendrons le temps qu'il faut. »

Je vous pose donc la question : Y croyez-vous? Persuadez-moi qu'il a encore sa place sur un ring!