jeudi, 30 juil. 2009. 21:44

Tout comme vous, j'ai été abasourdi par la nouvelle de la libération de l'épouse d'Arturo Gatti et du jugement de la cour, qui accepte l'enquête policière et en vient à la conclusion que notre ex-champion s'est suicidé.

Suicidé… Vous savez ce que ça veut dire : c'est l'action de se donner soi-même la mort. Pour vouloir en finir avec ses jours, il faut tout de même avoir un motif et un maudit bon…

Le belle Cléopâtre s'est suicidée. Le psychologue Sigmund Freud s'est suicidé. Kurt Cobain a mis fin à ses jours. Adolf Hitler et sa femme Eva Braum se sont suicidés. La belle Marylin Monroe a quitté ce monde d'elle-même. Et je pourrais continuer ainsi pendant plusieurs lignes.

Vous voyez qu'il y a une constante. Chacune de ces personnes avait une raison de se donner la mort. Et chacune montrait des signes dépressifs avant de finalement quitter cette basse terre. Disons qu'on sentait cela venir.

Mais dans le cas d'Arturo Gatti, rien. Il n'avait pas de problème d'argent. Pas de problème de jeu. Bref, à l'exception d'une tension dans son ménage, il semblait heureux et mordait dans la vie.

Il avait un défaut… Il levait le coude un peu fort de temps à autre. Mais ce n'est pas une raison pour se donner la mort.

Ce que je comprends mal, ce sont les résultats de l'enquête policière au Brésil. Allons-y par étape. Depuis le tout début, soit le 11 juillet dernier.

LE DÉROULEMENT

a) Arturo Gatti doit se rendre en Floride pour assister au mariage de sa sœur.

b) Au même moment, sa femme l'invite à venir la rejoindre au Brésil, où elle séjourne avec son fils de dix mois, pour une deuxième lune de miel.

c) Immédiatement, Gatti se rend là-bas, s'excusant de ne pas assister au mariage de sa sœur.

d) Le soir de sa mort, il se rend dans un club avec son épouse et se dispute avec elle. Supposément qu'il la pousse, elle tombe et se blesse à un coude et au menton. Mais rien de grave.

e) Gatti s'en va seul à la maison. Il est supposément presq ue ivre mort à ce moment.

À partir de là, les choses se compliquent. Madame serait revenue seule à la maison et se serait couchée. Dix heures plus tard, elle constate la mort de son époux. Supposément que le corps était étendu sur le plancher et que Gatti reposait avec pour seul vêtement un caleçon.

Selon les premiers renseignements fournis par la police, Gatti était bel et bien ivre mort. Son épouse est alors soupçonnée de l'avoir étranglé avec la courroie de sa sacoche. De plus, il montre des rougeurs au cou et du sang derrière la tête. On exhibe un couteau de cuisine qui aurait pu avoir causé la blessure derrière la tête.

TROP FRÊLE

Dès la mise en demeure par la police et les premiers résultats de l'enquête, certains prétendent que l'épouse de Gatti, Amanda, est trop frêle pour avoir commis un tel geste. Et il est prouvé hors de tout doute que personne d'autre n'a pu l'aider. La porte de l'appartement était verrouillée électroniquement et seuls Arturo et Amanda étaient entrés.

Aujourd'hui, on nous dit qu'Arturo était pendu au moment où les policiers l'ont retrouvé. Mais c'est possible que quelqu'un ait changé le corps de place.

Whoa…Changer le corps de place. Amanda pèse à peine 100 livres. Comment une si petite femme aurait-elle pu bouger un corps inerte de près de 160 livres sur une distance d'une vingtaine de pieds?

Et le sang derrière la tête? En décrochant le corps, je suppose que la tête aurait frappé le couteau de cuisine en tombant?

Gatti était supposément ivre mort quand il est entré à son appartement, mais il a été capable quand même de s'enrouler la courroie de la sacoche de son épouse autour du cou et de se pendre lui-même. Tout cela sans qu'Amanda ne le sache, car elle n'a trouvé le corps que dix heures plus tard, soit à 9h00 le matin.

Enfin, souvenez-vous. Au tout début de l'enquête, le policier Edilson Alves affirmait publiquement qu'Amanda était la seule personne capable d'avoir commis le crime. Pourtant, deux semaines plus tard, c'est l'enquêteur Paulo Alberes qui a déclaré qu'Amanda était innocente et qu'Arturo s'était bel et bien pendu lui-même.

Je sais que la famille Gatti a l'intention d'exiger une deuxième autopsie qui sera pratiquée à Montréal sur le corps d'Arturo et j'espère qu'on finira par faire la lumière sur ce tragique incident.

Personnellement, j'ai de la difficulté à croire au suicide. Et je ne croirai pas tant et aussi longtemps qu'on me le prouvera qu'Arturo s'est pendu lui-même.