jeudi, 7 juin 2012. 14:31

C'est le dernier événement de la saison des galas Rapides et Dangereux, vendredi, au Centre Bell et les amateurs auront la chance de découvrir un excellent boxeur en combat principal : Elieder Alvarez.

Alvarez (8-0-0, 5 K.-O.) affrontera un adversaire de qualité, soit Shawn Hawk (23-1-1, 17 K.-O.). Elieder est un boxeur extrêmement habile et très mature. Le Colombien a connu une carrière amateur exceptionnelle, étant notamment médaillé d'or aux Jeux panaméricains et participant aux Jeux olympiques de Beijing en 2008. Il allie puissance, vitesse et imagination. C'est sa première finale. On découvre l'étoffe d'un grand boxeur à mesure que la pression augmente et Alvarez en aura beaucoup. Mais il est très fier et il a l'intention d'en mettre plein la vue.

Si le dernier combat d'Eleider contre Rayco Saunders était pour lui donner de l'expérience, ce sera différent face à Shawn Hawk. Ce sera un combat compétitif. Hawk n'a que 28 ans, tout comme Alvarez. À cet âge, tu ne te bats pas pour gonfler la fiche des autres, mais plutôt pour gagner. Hawk n'a qu'une défaite dans sa carrière et c'était par décision. Depuis qu'il est de retour dans la catégorie des mi-lourds après un passage chez les lourds-légers, il n'a pas perdu. Il a remporté des victoires importantes contre Anthony Greenidge, Rubin Williams et Otis Griffin.

Alvarez s'entraîne avec Jean Pascal et David Lemieux. Les trois boxeurs se poussent, mais ils s'entraident énormément.

Advenant une victoire d'Alvarez, nous suivrons le même plan que nous avons établi pour Pascal et Adonis Stevenson. Nous viserons des titres nord-américains pour qu'Eleider soit universellement reconnu par toutes les associations. Nous nous donnons un an pour suivre ce plan. Si tout va bien, Alvarez devrait être un candidat logique pour un combat de championnat du monde en 2013.

Lemieux, en sous-carte, se prépare pour des revanches

En sous-carte, les amateurs auront droit au retour sur le ring de David Lemieux (25-2-0, 24 K.-O.) Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il est affamé. Il n'a pas boxé depuis sa défaite face à Joachim Alcine en décembre 2011. Certains ont pu penser qu'il a mis du temps à remonter dans le ring en raison d'un problème d'attitude, mais ce n'est pas le cas. David s'entraîne avec assiduité et détermination. Sa blessure à la main droite a aussi mis du temps à guérir.

Son adversaire, le Mexicain Jaudiel Zepeda (12-5-1, 9 K.-O.), fait habituellement beaucoup de rounds. Nous voulions donner de l'expérience et de la maturité à Lemieux. L'objectif pour la prochaine saison de Rapides et Dangereux, qui débutera dès l'automne, est de d'organiser des combats revanches contre Marco Antonio Rubio et Alcine. Nous voulons ramener David parmi les deux ou trois meilleurs au monde de la division des poids moyens. Nous avons déjà discuté avec ces deux adversaires qui sont d'accord pour affronter Lemieux.

Le fait de boxer en sous-carte met moins de pression sur David. Malgré ce fait, il a été sollicité davantage qu'Eleider, parce qu'il est plus connu. Lemieux est un boxeur spectaculaire et charismatique. Les gens vont toujours avoir de l'intérêt pour lui. C'est un pur cogneur, comme Stevenson. Il doit apprendre à utiliser sa puissance avec plus de discernement.

Et justement, Lemieux n'a pas le choix de faire preuve de discernement à l'entraînement. Quand il met les gants avec Pascal et Eleider, il doit utiliser ses atouts de façon intelligente. Il ne peut pas se présenter devant ces boxeurs-là sans stratégie, car il se fait remettre à sa place assez vite. Il concède 15 à 20 livres à ces deux boxeurs. Il ne peut pas leur passer le K.-O.. Pour tirer son épingle du jeu, il est obligé de réfléchir, de s'organiser, de faire des feintes et d'être brillant sur le ring. C'est ce que nous voulons voir contre Zepeda. Nous saurons alors s'il a progressé. David avait commencé ce type d'entraînement avant le combat face à Alcine, mais son entraîneur, Marc Ramsay, n'avait eu que deux mois pour l'entraîner. Ça prend du temps pour inculquer de nouvelles habitudes à un boxeur. Cette fois, Ramsay a eu six mois pour travailler avec Lemieux et il est satisfait des résultats.

Tavoris Cloud et Bernard Hopkins, deux adversaires bien différents pour Pascal

De son côté, Jean commencera son camp d'entraînement la semaine prochaine en prévision de son combat contre Tavoris Cloud le 11 août. Il y aura d'ailleurs une conférence de presse mercredi prochain pour lancer la programmation de ce gala.

Chose certaine, ce sera un combat complètement différent de ceux que Pascal a vécus contre Bernard Hopkins. Hopkins est un boxeur extrêmement intelligent, c'est son génie qui fait la différence sur le ring. Cloud est un boxeur relativement simple. Son style n'est pas compliqué, mais il est très déterminé et cogne avec autorité des deux mains. Il va mettre de la pression constamment sur Jean. En plus, il est en superbe condition physique.

Cloud est invaincu et il croit pouvoir le rester, c'est pourquoi il a accepté de venir à Montréal. Il veut se servir de la crédibilité de Pascal pour augmenter la sienne, car c'est ce qui lui manque pour être reconnu au niveau des Ward, Dawson et compagnie. Il a affronté des adversaires qu'on lui a imposés. Le fait qu'il boxe à l'extérieur des États-Unis ne devrait pas l'intimider, car il est un boxeur qui s'impose.

Vers un combat Stevenson-Pavlik?

Kelly Pavlik a mentionné en entrevue aux État-Unis, jeudi, qu'il avait un intérêt à se battre avec Adonis Stevenson. Pavlik a jusqu'à lundi pour prendre sa décision. S'il répond par l'affirmative, nous allons commencer à négocier avec son promoteur dès mardi.

C'est un combat que nous aimerions bien sûr organiser au Québec. Pavlik est un ex-champion du monde. Il est sur le chemin du retour après avoir connu une période un peu sombre.

Si Pavlik refusait, il faudrait trouver un autre aspirant à Adonis. C'est toutefois impossible de dire qui serait le candidat pour le moment, parce qu'il y aura un nouveau classement qui sera établi dès mardi.

Pacquiao n'aura pas la vie facile

Samedi soir, nous aurons droit à un autre bon gala de boxe alors que Manny Pacquiao affrontera Timothy Bradley à Las Vegas. Je pense que le combat sera plus difficile que prévu pour Pacquiao. Bradley est un boxeur habile et brillant sur le ring. Pacquiao a beaucoup de facilité contre les boxeurs plus lents. Contre Juan Manuel Marquez, ça avait été plus compliqué pour Pacquiao parce qu'il était rapide comme lui. Je m'attends à une victoire de Pacquiao dans un combat chaudement disputé.

En ce qui a trait au combat tant attendu entre Pacquiao et Floyd Mayweather Jr, il n'aura pas lieu tant que Mayweather trouvera des raisons pour ne pas affronter le Philippin. Il faut comprendre que Mayweather n'a pas vraiment d'intérêt à se battre contre Pacquiao, car même si le combat générera beaucoup d'argent, il devra accepter de partager cette somme également avec le camp de Pac Man. C'est donc moins avantageux pour Mayweather qui récolte souvent la grosse part du gâteau, d'autant plus que ce combat serait bien plus dangereux pour lui.

*Propos recueillis par Tommy Poirier