samedi, 25 oct. 2008. 10:40

On se souviendra longtemps de ce combat entre Lucian Bute et Librado Andrade, mais peut-être pas pour les bonnes raisons.

J'étais assis en bordure du ring en compagnie de ma collègue Chantal Machabée (qui s'y connait pas mal en boxe) et comme plusieurs d'entre vous, nous avons été témoins des nombreuses « anomalies» en fin de combat. Je n'ai jamais voulu être dans les souliers d'un arbitre. Et je ne voudrais vraiment pas être dans ceux de Marlon B. Wright présentement.

Une des tâches de l'arbitre est de protéger un boxeur en difficulté, pour empêcher qu'il encaisse «un coup de trop». Alors qu'il restait 25 secondes au 12e round, Lucian Bute était complètement sonné; toujours debout, mais dans un autre monde. L'arbitre n'est pas intervenu. Pendant ce temps, Lucian oscillait, maintenu par les câbles, avant d'être déporté dans un autre coin. Et par la suite, Andrade envoie Lucian au plancher. Jamais un compte de 10 n'aura duré aussi longtemps. Bute a eu amplement le temps de se remettre sur ses jambes et d'éviter le k.-o.

Le clan Andrade était outré. Un organisateur de Golden Boy Promotions a parlé d'un œil au beurre noir pour la boxe. Il a aussi mentionné que cette décision ne fera que renforcer, pour nos voisins du sud, la théorie qu'il est difficile d'obtenir un jugement de boxe équitable au Canada.

Chez Interbox, l'entraîneur de Bute, Stéphan Larouche, a mentionné que l'organisation québécoise s'était déjà fait jouer de vilains tours à l'étranger, mais que cette fois les rôles étaient inversés. À mon avis, il s'agit de propos qui soutiennent du bout des lèvres qu'Andrade s'est bel et bien fait voler.

Du déjà vu

La fin du combat Bute-Andrade m'a beaucoup fait penser à celle survenue il y a 10 ans (déjà!) lors du premier duel entre Stéphane Ouellet et Davey Hilton. Des souvenirs partagés par Jean-Paul Chartrand fils, contre qui, en cette journée du 27 novembre 1998, je perdis quelques dollars.

Rappelez-vous, le Jonquiérois menait aux points lors du 12e round lorsque le vieux rusé de Hilton, en toute fin de combat, a carrément surpris Ouellet qui s'est incliné par k.-o.

Ouellet ne s'est vraiment jamais remis de cette défaite surprise. Lucian Bute, pour sa part, a évité le pire. Mais la leçon aurait pu coûter très cher.

Avez-vous hâte au combat revanche?