lundi, 1 oct. 2012. 15:42

Il ne faut pas se le cacher, mais ç'a été une année difficile jusqu'à maintenant pour tout le monde au Québec et c'est pourquoi la victoire d'Antonin Décarie sur Alex Perez est si importante.

Antonin avait également connu sa part de déceptions en raison de blessures et de combats reportés, sauf qu'il ne s'est jamais laissé abattre. Il a continué à s'entraîner comme un déchaîné et lorsque l'opportunité de se battre sur HBO s'est présentée, il a immédiatement dit oui. Il n'a pas demandé contre qui ou combien ça payait.

Antonin s'est dirigé vers le Connecticut avec énormément de détermination et dès que le combat a commencé, il a été en mesure de lancer un coup de poing significatif. Il prétend souvent qu'il cogne plus dur que son dossier ne l'indique et les gars qui mettent les gants avec lui me disent également la même chose.

Mais être un cogneur, c'est souvent une question d'attitude. La plupart du temps, Antonin se présente dans le ring avec l'intention de bien boxer, d'atteindre la cible et de ne pas se faire toucher. Cette fois, il désirait clairement en mettre plein la vue, car ce combat était très important. Ainsi, tous les coups qu'il lançait étaient significatifs.

D'ailleurs, les analystes de HBO Max Kellerman et Roy Jones fils ont été impressionnés par l'expérience et la maturité d'Antonin. Il était tellement bien préparé, qu'il n'avait pas besoin de réfléchir, tandis que Perez ne savait clairement pas où donner de la tête. Au cinquième round l'entraîneur de Perez lui a dit de commencer à mettre de la pression, car il était en retard dans le combat. Et c'est justement ce qu'Antonin attendait!

Il profitait de sa plus belle tribune depuis le début de sa carrière et il a disputé son meilleur combat en s'élevant au niveau du défi. Et bien honnêtement, ça ne pouvait pas arriver à une meilleure personne. Sa prestation aura un effet bœuf dans le gymnase. Jean Pascal était à ses côtés pour le duel et je peux vous garantir que ses poings le démangent!

Je suis généralement très peu nerveux avant un combat, sauf que cette fois, j'étais un peu plus anxieux qu'à l'habitude. Avec tous les problèmes que nous avons vécus au cours des derniers mois - annulations, blessures et défaites -, c'était important de partir la prochaine saison du bon pied.

Mais dès que j'ai vu Antonin dans le vestiaire avant le combat, je savais que ç'a y était! J'avais senti la tension avant son duel contre Souleymane M'baye, alors que ses coups ne sortaient pas dans le vestiaire. Cela s'était transposé dans le ring et il avait dû s'avouer vaincu.

Samedi, c'était le contraire. Antonin avait de l'énergie et il avait l'air content d'être là. Perez lui a même donné un petit coup après le face à face et Antonin a répliqué avec un sourire qui disait qu'il était détendu et qu'il était prêt à donner le meilleur de lui-même.

Après sa victoire, j'ai reçu un texto d'un dirigeant de HBO qui avait été grandement impressionné. Même le promoteur Lou DiBella était content, malgré la défaite de son protégé. Il faut dire qu'il détient des options pour les trois prochains combats d'Antonin. Ultimement, je suis en paix avec ma décision de céder une partie de ses droits, car cela lui permettra de faire avancer sa carrière. Déjà, nous avons pensé sur la suite des choses.

Habituellement, une mauvaise prestation sur les ondes d'un réseau comme HBO ne pardonne pas. À l'inverse, une grande performance signifie que les dirigeants voudront faire des affaires avec le boxeur. Cela ne veut pas nécessairement dire que le prochain combat d'Antonin sera acheté aveuglément, mais si jamais un champion veut défendre son titre contre lui, HBO ne se posera pas de question puisqu'il est maintenant connu.

Nous souhaitons qu'Antonin dispute son prochain combat contre le champion intérimaire des poids mi-moyens Robert Guerrero, mais si jamais nous ne parvenions pas à nous entendre, nous espérons qu'Antonin soit classé parmi les deux ou trois premiers aspirants au titre.

Les gens accordent généralement peu d'importance aux ceintures mineures, mais le fait qu'Antonin possède celle internationale du WBC et celle de la NABF l'aidera grandement dans l'atteinte de cet objectif. Lors des congrès des grandes organisations de boxe, les titres mineurs sont significatifs.

Malgré tout, je ne serais pas étonné qu'Antonin suscite de l'intérêt auprès des champions. Ces derniers verront un boxeur qui ne semble pas dangereux puisqu'il n'a remporté que très peu de combats par knock-out, et ce sera alors à lui de les faire mentir.

Antonin n'aura pas à regarder très loin, car un gars comme Éric Lucas a commencé à s'imposer lorsqu'il était un peu plus vieux, quand il a compris ses limites et la façon d'analyser ses adversaires pour remporter ses combats. Antonin est également un late bloomer.

*Propos recueillis par Francis Paquin