mercredi, 16 févr. 2011. 16:34

Le dicton « on ne change pas une combinaison gagnante » ne s'applique pas à Lucian Bute!

Le champion du monde IBF des 168 livres participe actuellement, à Miami, à un camp d'entraînement, en prévision de sa septième défense de titre face à Brian Magee qui se tiendra le 19 mars au Centre Bell. Il entame sa dernière grosse semaine d'entraînement. Après quoi, on ralentira le rythme afin que son corps puisse récupérer et emmagasiner les énergies nécessaires d'ici au combat.

Le protégé d'Interbox a livré jusqu'ici 86 rounds d'entraînement. Il devrait atteindre sans problème le plateau des 120 rounds avant de revenir à Montréal, le 12 mars. Ses partenaires d'entraînement sont James McGirt (le fils de Buddy McGirt) et Daniel Zudah (le frère de Zab Judah). Rappelons que Magee est un boxeur gaucher. La dernière fois que Bute a affronté un gaucher, c'était en 2007 face à Sergey Tatevosyan.

Lors du dernier camp d'entraînement, Bute et son entraîneur Stéphane Larouche avaient convenu de modifier certaines choses pour éviter de tomber dans la routine : « à chaque combat, on évalue le résultat par rapport au travail effectué par Lucian. On regarde comment son corps réagit. Et nous en sommes venus à la conclusion qu'il fallait changer certains aspects de son entraînement. Lucian souhaite constamment s'améliorer et nous avons fait les modifications nécessaires », explique l'entraîneur.

Larouche estime que son poulain commençait à stagner au niveau physique. Qu'il avait atteint un certain niveau et qu'il fallait passer à une étape supérieure : « Nous avons changé de gymnase, on s'entraîne maintenant dans un complexe universitaire et nous avons accès à tous les plateaux sportifs ainsi qu'à plusieurs équipements. Nous avons également changé notre lieu de résidence afin de sortir Lucian de sa zone de confort. On fait aussi du sparring le matin et l'après-midi. Tout ça, dans le but d'amener une nouvelle fraîcheur au camp!»

Larouche essaie constamment de déstabiliser Bute. Pour ne pas que la routine s'installe et pour qu'il s'adapte à toutes les situations.

La nutritionniste Mélanie Olivier a également été mise à contribution. Ses visites à Miami sont plus fréquentes qu'à l'habitude. On veut s'assurer que le métabolisme de Lucian soit à son maximum et que sa nutrition soit à point : « on fait davantage d'effort à ce niveau-là, on surveille plus ce que mange Lucian. »

On savait déjà que Bute était un perfectionniste. On sait maintenant qu'il ne tient rien pour acquis pour atteindre les plus hauts sommets et surtout, qu'il n'est pas superstitieux!