mercredi, 15 déc. 2010. 15:28

Samedi dernier, 23 mille personnes étaient entassées au Centre Bell pour voir Georges St-Pierre demeurer champion du monde de sa catégorie, dans le cadre d'un évènement UFC.

Samedi prochain, 16 mille personnes seront réunies au Colisée Pepsi de Québec pour voir Jean Pascal conserver sa ceinture de champion du monde WBC des mi-lourds!

Certains chroniqueurs de boxe aux États-Unis favorisent Bernard Hopkins face à Jean Pascal! Notamment le site badlefthook.com.

qui s'attend à une victoire de l'Américain, par décision unanime des juges. C'est la beauté de la boxe!

Je ne suis pas d'accord! Hopkins aura 46 ans dans un mois. 46 ans! Dois-je me répéter?!

Le quadragénaire avoue avoir eu un camp d'entraînement difficile, révélant avoir poussé la machine à la limite! Je crois plutôt qu'il a trouvé ça pénible, en raison de son âge! La récupération est moins évidente à cet âge et le corps humain endure moins bien la souffrance!

Je ne doute pas que Hopkins soit un boxeur dangereux. Un boxeur intelligent. Il est rusé, il a tout vu sur un ring de boxe. C'est un homme qui a pris soin de son corps tout au long de sa carrière. Malgré tout, je ne vois pas comment il pourrait vaincre Jean Pascal qui est à son apogée. Dix-sept ans séparent les deux belligérants :

Hopkins a débuté sa carrière en 1988. Pascal avait alors 5 ans!

Hopkins a mis la main sur sa première ceinture de champion en 1995. Pascal débutait alors sa carrière dans la boxe amateur!

À la boxe, on dit souvent qu'un boxeur est aussi bon qu'à son dernier combat.

Je vous invite à revoir les deux derniers combats de Hopkins, contre Enrique Ornelas en 2009 et contre Roy Jones en 2010. Visiblement rattrapé par le poids des années, B-Hop n'avait pas la même vitesse. Je ne vois pas comment il pourra suivre la cadence imposée par un boxeur fringant et dans la fleur de l'âge comme Pascal.

Le Québécois devra forcer Hopkins à dépenser de l'énergie pendant trois minutes, et ce, à chacun des 12 rounds. Il devra le tenir actif et sur le qui-vive, afin de l'épuiser.

L'équipe Pascal devra également avoir préparé un plan B et même un plan C! Hopkins sortira plusieurs lapins de son chapeau. Il va accrocher. Danser. Donner des coups de coude. Il va se plaindre à l'officiel qu'il a reçu un coup sous la ceinture ou derrière la tête. Et il va tenter de faire croire qu'il a mal et qu'il a besoin de temps pour reprendre son souffle. Espérons seulement que Mike Griffin (qui sera le 3e sur le ring samedi) saura demeurer vigilant et ne sera pas intimidé par cette légende de la boxe. Je suis certain que Pascal a été avisé et qu'il sera assez intelligent pour ne pas tomber dans les pièges de son adversaire.

Le boxeur de Philadelphie a l'avantage au niveau de l'expérience. Et sans doute au niveau de la défensive. Il est difficile à toucher et il est un maître pour bien mesurer la distance et la portée de son rival.

Par contre, Pascal possède un avantage marqué au niveau de la vitesse et de la force de frappe. Le champion aime exploser en fin de round afin d'influencer le pointage des juges. La foule est également un facteur à ne pas négliger en cas de rounds serrés. Les clameurs peuvent influencer les juges.

Qui possède le meilleur menton? Hopkins n'a jamais été mis K.-O.! Et Pascal a prouvé face à Adrian Diaconu et Carl Froch qu'il pouvait encaisser des coups de puissance. Il n'a donc pas à s'inquiéter face à l'Américain (de 45 ans faut-il le rappeler!). Sans compter que Hopkins n'a pas remporté de combat avant la limite depuis 2004!

Bref, à moins d'une coupure sévère, Jean Pascal conservera sa couronne! Je le crois même capable de l'emporter par arrêt de l'arbitre. Hopkins pourrait en avoir plein les bottes en fin de combat si Pascal réussit à l'épuiser.

Ma prédiction : Pascal, par K.-O. technique au 11e round!

« And still champion of the world!»

Bon combat!