mardi, 17 avr. 2012. 18:04

Adonis Stevenson disputera vendredi soir au Centre Bell un cinquième combat en l'espace d'un an depuis son retour dans notre organisation. Adonis se battra contre Noe Gonzalez afin de se retrouver parmi les deux premiers aspirants au titre du WBC.

Son association avec l'entraîneur Emanuel Steward dépasse toutes les attentes. Au-delà des améliorations au niveau technique, Adonis s'est trouvé une famille qui vit et respire pour lui. Les gens ne le réalisent peut-être pas, mais Emanuel Steward est l'entraîneur le plus sollicité au monde. De le voir se consacrer avec autant d'énergie à la carrière de son protégé, il y a de quoi monter son jeu d'un cran!

Dans les faits, c'est la première fois depuis que je le connais qu'Adonis est stable avec un groupe. Ainsi, son entraîneur peut avoir des plans à court, moyen et long termes. Adonis a maintenant accès à un nutritionniste et un préparateur physique. Emanuel a même fait préparer des chandails « Stevenson training camp », cela veut dire à quel point rien n'est laissé au hasard.

Gonzalez ne peut être qualifié de cogneur, mais plutôt de bagarreur. Il commencera vraisemblablement le combat lentement, mais n'hésitera pas à mettre de la pression par la suite. Gonzalez a obtenu la majorité de ses victoires par knock-out après avoir épuisé ses adversaires. Comme le combat entre Adonis et Gonzalez se déroulera à très courte portée, il y a aura beaucoup d'énergie qui sera dépensée. C'est pourquoi l'accent a été mis sur la préparation physique d'Adonis.

Nous disons toujours que le prochain combat d'Adonis est extrêmement déterminant pour sa carrière, mais c'est la vérité puisqu'il est âgé de 34 ans. Il ne peut absolument pas s'accrocher les pieds. Il l'a déjà fait en s'inclinant devant Darnell Boone et il n'aura pas une deuxième chance.

Les dirigeants des réseaux HBO et Showtime s'intéressent beaucoup à Adonis, mais ils veulent le connaître davantage avant d'investir de l'argent. C'est pourquoi le combat contre Gonzalez est si important. Et c'est la raison pour laquelle il s'est bien préparé. Avec la présence de Steward, il n'y a aucune inquiétude à avoir.

Un portier pour Eleider Alvarez

Le forfait d'Antonin Décarie est très décevant, mais il permettra à Eleider Alvarez de se faire valoir. Son combat face à Rayco Saunders donnera une meilleure idée de son potentiel.

Mon ami Jean-Paul Chartrand dirait de Saunders qu'il est un portier. C'est-à-dire un boxeur assez bon pour battre ceux qui n'ont pas de substance, mais pas assez pour se retrouver dans l'élite de leur division. Bref, il est un gardien de l'entrée des classements.

Le combat d'Eleider sera déterminant pour la suite des événements. S'il s'en tire bien, il devrait être de la finale du prochain événement de la série « Rapides et Dangereux ».

*Propos recueillis par Francis Paquin