samedi, 30 avr. 2011. 23:29

TORONTO - Le visage meurtri par les coups d'un aspirant qui a accepté de le confronter dans sa zone de confort, Georges St-Pierre a défendu pour une sixième fois sa ceinture de champion des mi-moyens du UFC, samedi soir devant une foule record à Toronto.

Résultats des autres combats de la soirée.

St-Pierre a battu Jake Shields par décision unanime dans le combat principal du UFC 129. Shields est le premier combattant depuis Josh Koscheck en 2007 à remporter un round contre le Québécois. Les juges ont rendu des cartes de 50-45, 48-47 et 48-47.

St-Pierre a terminé le combat avec l'oeil gauche amoché et la vision embrouillée, résultat d'un coup encaissé au troisième round. Son nez était également taché du sang sortant d'une entaille ouverte par une droite au quatrième round. Il a dû quitter en ambulance et n'était pas disponible pour la conférence de presse au terme du gala.

À 3h20, via son compte Twitter, St-Pierre a fait savoir qu'il s'apprêtait à quitter l'hôpital, que sa vision n'était toujours pas revenue mais qu'il s'en tirerait sans séquelle.

Shields, qui a sans cesse dû se défendre contre la grosse main droite lancée à profusion par le champion, est sorti de l'octogone avec une coupure sous l'oeil droit.

"Je sais que GSP sera encore critiqué parce qu'il a été incapable de terminer son combat, mais je le répète : les gars qu'il affronte ne sont pas des moins que rien", a défendu le président du UFC, Dana White.

"Son 'debout' était bien meilleur que ce à quoi je m'attendais", a concédé St-Pierre, l'air toujours aussi insatisfait immédiatement après sa victoire.

Utilisant avec beaucoup moins de régularité le jab qui avait été la base de son succès à son combat précédent, St-Pierre a plutôt opté pour une inhabituelle main droite très large qu'il a décochée à outrance, surtout au deuxième round, vers la tempe gauche de Shields.

"Je m'attendais à pouvoir l'ébranler avec des coups en puissance au début pour ensuite le finir au sol, mais ça n'a pas fonctionné", a-t-il dévoilé.

À mi-chemin au quatrième round, GSP a sonné sa cible avec un solide coup de pied sur l'oreille droite. Shields s'est retrouvé au sol sans tous ses sens, mais St-Pierre a refusé de le suivre.

Le cinquième round s'est déroulé exclusivement en mode face-à-face. En fait, à la surprise générale, Shields n'a que très timidement tenté d'amener St-Pierre au sol tout au long du combat. Plus précisément, 24 des 25 minutes du duel se sont déroulées debout.

"J'ai commencé le combat avec l'intention de l'amener au sol, mais il a repoussé mes deux premières tentatives et je ne sais pas pourquoi, j'ai soudainement commencé à boxer. C'était un peu stupide de ma part…", a rigolé Shields devant les médias, un pansement couvrant partiellement sa joue droite.

St-Pierre a dominé 71-25 au chapitre des coups en puissance. Seulement 20% des coups de poing de Shields (63 sur 318) ont touché la cible comparativement à 43% pour St-Pierre (85 sur 197).

"Parfois les échanges étaient à son avantage, parfois ils étaient à mon avantage, a évalué Shields, qui a subi une première défaite depuis 2004. Je devrai assurément travailler sur ma boxe. Habituellement, je n'ai qu'à amener mes adversaires au sol, mais GSP ne voulait rien savoir."

Selon Fightmetric, les six tentatives de projection de Shields ont résulté en un échec.


Description du combat (avec la collaboration de Patrick Roy)

Round 5

Le nez des deux combattants continue de saigner. Shields est un peu plus actif, mais il commence à se faire tard pour lui. La foule commence à huer. Elle veut plus d'action. Aucun des deux pugilistes ne veut commettre l'erreur fatale. La foule est insatisfaite. GSP lance de grosses droites qui ne portent pas. Plus que 30 secondes. Les gens sifflent et encouragent GSP. Le combat est terminé. GSP demeurera champion des mi-moyens, mais la foule est demeurée sur son appétit.

GSP : 50

Shields : 45



Round 4

Coup de pied à la tête et Shields est au tapis. Il se relève peu de temps après. Le nez de Shields se remet à saigner. GSP aussi a été touché. Il saigne également du nez. GSP tente un coup de pied renversé, mais il rate. Le Québécois ne semble pas satisfait par cette manoeuvre. Le round est un peu plus serré, mais encore à l'avantage du Québécois. Place au dernier round!

GSP : 40

Shields : 36


Round 3

GSP lance des jabs, mais Shields réplique et met un peu de pression sur GSP. Une grosse droite du Québécois touche Shields. Ce dernier tente encore des manoeuvres pour amener le combat au sol, mais toujours en vain. La foule du Rogers Centre encourage GSP. Autre bonne droite de ce dernier qui tente maintenant un coup de pied renversé. GSP projette Shields au sol avec 30 secondes à faire au round. 3-0 GSP.

GSP 30

Shields : 27


Round 2

On se croit au Centre Bell avec les olé, olé olé... GSP semble vouloir boxer et c'est tout à son avantage. Une solide droite qui touche Shields. Ce dernier semble attendre l'opportunité pour amener le combat au sol. Coup de pied renversé qui porte pour GSP. Autre solide droite. Shields ne semble pas trouver de faille. Une autre tentative d'amener GSP au sol mais en vain. Autre round GSP.

GSP : 20

Shields : 18


Round 1

Après des présentations encore une fois extraordinaires par Bruce Buffer, l'action commence. Shields s'empare de la jambe de GSP, mais ce dernier demeure debout. GSP tente d'atteindre Shields avec des coups de pied, mais l'Américain évite le tout. Jab de la gauche de GSP et Shields perd l'équilibre. Shields réplique avec une attaque. Un autre jab qui porte. Shields saigne du nez. Belle droite de GSP pour terminer le round. Avantage GSP.

GSP : 10

Shields : 9


Avant-combat

Alors qu'il n'y a pratiquement pas eu de réaction lors de l'entrée de Shields, ce fut tout le contraire lorsque GSP s'est présenté devant les 55 000 personnes réunies au Rogers Centre.

L'arbitre du combat est Herb Dean.