lundi, 5 janv. 2004. 10:07

L'année 2004 devrait normalement être « L'ANNÉE » des années pour le sport des combats ultimes. Une année qui se servira du tremplin incroyable qu'aura été l'année 2003 pour le sport de combat. Une année remplie de haut et de bas qui aura servi à préparer le terrain pour une année 2004 qui promet de grandes choses autant pour la scène locale que pour la scène internationale.

La dernière année aura été particulièrement difficile pour mon organisation - une année qui avait pourtant débuté sur une note spectaculaire avec le plus grand événement de combats ultimes de l'histoire en sol canadien. C'était en Janvier 2003 que Montréal accueillait sa plus belle brochette de combattants internationaux avec en grande finale l'un des combats les plus attendus sur la scène mondiale alors que l'américain Jens Pulver croisait le fer avec son compatriote Duane Ludwig. Considéré comme le meilleur combattant de la planète « livres pour livres » à cette époque, Jens Pulver rêvait de se mesurer avec quelqu'un qui accepterait de demeurer debout et d'échanger coups pour coups avec lui. Le rêve aura été de courte durée pour Pulver puisque 73 secondes plus tard, Ludwig surpris tout le monde avec une percutante droite qui envoya l'ancien champion mondial du UFC au plancher. Lors de cette même soirée, le québécois David Loiseau défendait son titre de champion du monde pour la première fois, Steve Vigneault et Georges St-Pierre participaient tous les deux à leurs premiers combats internationaux et Mark Hominick défendait son titre de champion canadien pour la 2e fois. Une soirée de rêve quoi!

Mais le rêve s'est rapidement transformé en cauchemar pour notre organisation - une série d'événements dramatiques qui auraient normalement été suffisant pour convaincre tout homme d'affaire logique et conscient de tout abandonner. Pour la première fois depuis le début de cette grande aventure je ne voyais plus de lumière au bout du tunnel. Valait-il vraiment la peine de continuer? Pouvais-je prévoir la prochaine fois qu'un partenaire allait me faire faux bond à la dernière minute? Est-ce que les médias québécois allaient enfin prendre au sérieux notre sport? Malgré qu'il fût impossible pour moi de répondre à toutes ces questions, c'est dans les yeux des Georges St-Pierre, David Loiseau, Steve Vigneault, Patrick Côté, Mark Hominick et compagnie que j'ai trouvé la réponse dont j'avais réellement besoin. Malgré les déboires de Janvier 2003, cette passion pour les combats ultimes brûlait toujours en moi - et il m'était impossible de baisser les bras et de tout abandonner.

C'est à ce moment que j'ai décidé de porter le grand coup et d'amorcer un virage majeur afin de rentabiliser l'organisation mais aussi continuer et permettre à nos athlètes québécois et canadiens de continuer leur progression vers les plus hauts sommets. Des changements majeurs ont été apportés au niveau de la direction de l'entreprise, de nouveaux partenaires se sont joint à moi et des employés de la première heure sont devenus des rouages importants de l'organisation. Cette restructuration aura eu comme effet la disparition du « UCC » et la naissance d'une toute nouvelle compagnie « TKO COMMUNICATIONS » et de sa marque de commerce « TKO - MAJOR LEAGUE MMA ».

Une restructuration qui aura durée six mois et qui aura malheureusement laissé les amateurs de combats ultimes sur leur appétit pour une trop longue période. Nos athlètes ont continué de s'entraîner comme des déchaînés, la plupart ont obtenu des combats aux États-Unis et dans l'Ouest canadien mais tous anticipaient leur retour ici au Québec devant LEURS partisans! Et c'est finalement en Septembre que l'événement TKO s'apprêtait à écrire une nouvelle page d'histoire. Devant une salle comble au Centre Pierre-Charbonneau, les athlètes ont démontrés aux fans qu'ils avaient vraiment manqué leur présence. Des athlètes survoltés, une ambiance du tonnerre mais aussi des fans loyaux qui n'ont jamais abandonné notre organisation et nos athlètes malgré notre trop longue absence. TKO est ensuite retourné « sur la route » et a terminé l'année 2003 avec un gala présenté dans la région des Bois-Francs, à Victoriaville. Encore une fois, une salle comble de spectateurs survoltés aura permis à l'organisation de boucler une année difficile de façon positive.

Les amateurs de combats ultimes peuvent s'attendre à de bien grandes choses en 2004 alors que l'organisation TKO a déjà mis au calendrier quatre événements majeurs qui promettent encore une fois beaucoup d'action, de rebondissements et bien sûr de grandes conquêtes. Ce sera l'année de vérité pour plusieurs athlètes et c'est en 2004 que nous allons découvrir la véritable valeur de bien des jeunes recrues.

LES GRANDES QUESTIONS :

Est-ce que David Loiseau se remettra de sa défaite crève-cœur aux dépends du Porto-Ricain Jorge Rivera? David a toutes les qualités athlétique et le talent pour revenir en force en 2004 - cette défaite contre Rivera fût selon-moi un simple accident de parcours et en 2004 Loiseau solidifiera sa position comme l'un des meilleurs poids moyens de la planète.

Est-ce que Steve Vigneault pourra revenir aussi fort qu'avant après avoir subît le KO face à Patrick Côté? J'ai toujours dit que Steve avait une force de caractère exceptionnelle et son cœur de lion ne lui permettra pas de baisser les bras. Ce fût une erreur de laisser Steve combattre chez les mi-lourds, puisque sa catégorie naturelle est celle des poids moyens. Steve est invaincu en près de quatre ans chez les poids moyens et c'est dans cette division que nous allons maintenant concentrer tous les efforts pour sa carrière.

Est-ce que Mark Hominick poursuivra son incroyable progression dans le sport des combats ultimes? Comme j'ai toujours dit, le cardio et les qualités athlétiques représentent une très grosse partie du succès en combat ultime et le jeune Hominick possède ces deux atouts de façon magistrale. En plus de son incroyable cardio et de ses qualités athlétiques, il est aussi un solide cogneur qui peut être aussi dangereux avec ses mains, ses pieds, ses genoux et ses coudes. Un athlète complet et bien entouré - il devra cependant travailler sur sa lutte si il veux demeurer au sommet puisque plusieurs jeunes loups veulent sa place!

Est-ce que Patrick Côté est aussi bon qu'il en a l'air ou est-ce que son KO de Steve Vigneault était un coup de chance? Patrick Côté est très, très bon - mais c'est aussi un athlète sérieux et charismatique. On parle d'un athlète qui n'a pas voulu sauter les étapes. Je me souviens de lui chez les amateurs, après une défaite crève-cœur dans un combat où il avait été complètement dominé il est retourné à la case départ et a complètement modifié son style. Deux ans plus tard, il m'a demandé à remonter dans le ring et j'ai été estomaqué par son amélioration. Il n'a pas perdu un combat depuis… Et il n'a pas affronté des manchots. Il frappe très fort, a une belle technique de boxe et est conscient de la réalité du combat au sol. Il sera très dangereux en 2004 et ne soyez pas surpris de le voir dans les rangs mondiaux très bientôt.

LES RECRUES À SURVEILLER EN 2004 :

KYLE SANDFORD : Le grand Sandford sera à surveiller en 2004 et je ne serais pas surpris de le voir monter très rapidement le classement canadien chez les poids moyens. Ce jeune homme originaire de la Nouvelle-Écosse est tellement bon et spectaculaire au sol qu'il peut surprendre à peu près n'importe qui avec une soumission. Si il peut ajouter une boxe à son arsenal, il deviendra une machine très dangereuse.

MARK BOCEK : Bocek débutera enfin sa carrière en combats ultimes et les yeux de la communauté des arts martiaux seront tournés vers lui dès son premier combat. Ce jeune ontarien a complètement dominé la scène canadienne du combat au sol - devenant même le premier canadien d'origine à obtenir une ceinture noire de jiu-jitsu brésilien. Entouré d'une équipe très sérieuse, il s'est préparé longuement et il se sent maintenant prêt à faire le grand saut.

THIERRY QUENNEVILLE : En voilà un qui est passionné à l'entraînement et qui ne veux qu'une chose dans ce sport : réussir. Entouré des meilleurs partenaires d'entraînement au Québec, Thierry pourrait faire beaucoup de bruit dans la catégorie des 145 livres. Plusieurs envisagent même un éventuel combat entre lui et Mark Hominick à la fin de l'année 2004 - mais il devra tout d'abord dominer les adversaires qui se présenterons devant lui tout au long de l'année - le jeune a du caractère, il est capable!

TODD GOUWENBERG : Enfin un peu de soleil au Canada dans la catégorie des poids lourds! De loin la division la plus faible et inerte en combats ultimes au Canada, cette division risque d'être revigorer avec l'arrivée de Gouwenberg. Une brute de 6'3 et 250 livres, Gouwenberg est une montagne de muscle qui a été soigneusement préparé pour les combats ultimes par nul autre que l'entraîneur vedette Lance Gibson de la Colombie-Britannique. Gouwenberg possède une excellente force de frappe et des qualités de lutteur indéniables. Il sera intéressant de surveiller la progression de ce poids lourd canadien.

ROB MACDONALD : Le jeune MacDonald fait énormément parler de lui dans le cercle des combats ultimes. Excellent lutteur, il s'entraîne sous les ordres de Shawn Tompkins qui s'est affairé à lui apprendre les rudiments du combat debout. Plusieurs voient en lui LA future grande vedette canadienne chez les poids mi-lourds - et je suis certain que les Côté, Mahood et compagnie vont vouloir avoir leur mot à dire dans tout ça. Un beau potentiel ce MacDonald.

MES DIX COMBATS DE RÊVE POUR 2004 :

EMELIANEKO FEDOR - JOSH BARNETT
TIM SYLVIA - MIRKO FILOPOVIC
VITOR BELFORT - TITO ORTIZ
DUANE LUDWIG - KULTAR GILL
VITOR RIBEIRO - B.J. PENN
STEVE VIGNEAULT - ANTHONY FRYKLUND
PATRICK CÔTÉ - YAN PELLERIN II
DAVID LOISEAU - PHIL BARONI
GEORGES ST-PIERRE - JASON BLACK
MARK HOMINICK - STEPHEN PALLING II

C'est avec beaucoup d'excitation que je débute ma cinquième année à titre de dirigeant d'une organisation de combats ultimes et c'est avec un optimisme inégalé que j'entreprend cette nouvelle année. Autant sur la scène locale que sur la scène internationale, je crois vraiment que 2004 sera l'année des années pour notre sport. Le sport a maintenant atteint sa pleine maturité et ses athlètes ont su écrire des pages d'histoire qui permettront à un nouveau public de s'intéresser à leurs exploits. Il est cependant d'une importance capitale de garder le focus sur le sport, sur les sacrifices des gens impliqués dans ce sport, sur l'athlétisme des athlètes et sur le sérieux requis pour réussir dans cette discipline sportive. Avec les exploits des David Loiseau, Georges St-Pierre, Steve Vigneault, Patrick Côté, Mark Hominick et compagnie, il ne reste juste qu'à espérer une participation plus sérieuse des divers médias - il s'agirait pour notre sport du plus beau cadeau afin d'enfin obtenir en 2004 la place que ce sport mérite vraiment.