jeudi, 12 janv. 2012. 07:50

L'UFC 142 nous transporte au berceau même du sport des combats ultimes, Rio de Janeiro au Brésil, pour la présentation du troisième événement de l'histoire de l'UFC au pays du jiu-jitsu. Même si la carte a moins de lustre que lors de leur deuxième visite à Rio, c'est une carte qui demeure tout de même intéressante et intrigante à plusieurs niveaux.

La finale devrait nous offrir un combat des plus spectaculaires alors que celui que plusieurs considèrent toujours comme le meilleur combattant « livre pour livre » sur la planète, le brésilien JOSE ALDO (20-1-0), fera face à l'un de ses plus sérieux tests en carrière. Auteur de 13 K.-O. parmi ses 20 victoires, Also retrouve sur son chemin l'excellent CHAD MENDES (11-0-0), toujours invaincu après 11 combats professionnels.

Mendes est un excellent lutteur - le meilleur qu'Aldo a rencontré jusqu'ici - et il possède une intéressante force de frappe. Par contre, le lutteur américain est surtout un combattant au style très méticuleux qui aimé découper ses adversaires de façon technique en marquant des points, d'où ses sept victoires par décision en 11 combats (à chaque fois des décisions unanimes). Aldo est lui aussi allé à la limite à quelques reprises (6 fois, dont 3 fois dans des combats de championnat de 5 rounds). Contrairement à Aldo, Mendes n'a pas vécu le marathon incroyable qu'est un combat de 5 rounds qui se rend à la limite. Ce sera un combat très technique où les deux adversaires vont certainement s'étudier longuement lors des deux premiers assauts. Je vois Aldo vainqueur par K.-O. au 3e ou 4e round.

La demi-finale de la soirée est en fait la finale dans mon cœur puisque VITOR BELFORT (20-9-0) a toujours été mon combattant favori, et ce, depuis ses débuts éclatants à 18 ans seulement au sein de l'organisation « SuperBrawl », à Hawaii.

Belfort est un phénomène, il n'y en a pas deux comme lui et n'eut été de la malheureuse disparition de sa petite sœur en janvier 2004, je crois qu'il aurait été très longtemps champion mondial de l'UFC. À travers ses problèmes personnels et l'énorme pression qu'il avait sur les épaules, Belfort a quand trouvé le moyen de connaître une carrière exceptionnelle. Il a encore de belles années devant lui et je suis de ceux qui rêvent à un combat revanche face à son compatriote Anderson Silva - je crois que Vitor peut faire beaucoup mieux que lors de leur premier duel.

Mais avant de penser à Silva ou à qui que ce soit d'autre, Belfort a toute une commande sur les bras dans un combat qui m'intrigue au plus haut point. ANTHONY JOHNSON (10-3-0) est tout un cogneur et il est TRÈS dangereux en position debout - le créneau qui est aussi la force principale de Belfort - par contre, Johnson a fait une bonne partie de ses combats à l'UFC chez les 170 livres et il était un très gros combattant dans cette catégorie, même à 185 livres il sera l'un des plus imposants. Même si Johnson fait frémir plusieurs combattants, il faut admettre qu'il n'a jamais affronté un combattant du calibre de Vitor Belfort en position debout. Ce sera une véritable explosion alors que ces deux super cogneurs vont s'en donner à cœur joie - et dans ce type de combat, tout peut arriver. J'y vais avec Belfort par K.-O. au 1e round.

Dans un autre combat chez les 185 livres, qui selon moi ne risque pas de passer à l'histoire, l'américain de l'équipe « Team Bombsquad » MIKE MASSENZIO (13-5-0) s'en va en terrain hostile alors qu'il affronte le brésilien ROUSIMAR PALHARES (13-3-0) que l'on surnomme « Toquinho ». Palhares est une véritable machine de soumission et il est toujours intéressant à voir évoluer. Il peut à n'importe quel moment de n'importe quel combat sortir une technique de nulle part et gagner ses combats. Massenzio ne m'a pas impressionné lors de sa victoire par décision contre Steve Cantwell et encore moins lors de sa défaite, aussi par décision, aux mains de Krzysztof Soszynski. Je ne sais pas si l'Américain a assez d'outils dans son coffre pour venir à bout du brésilien qui aura en plus le support inconditionnel de la très bruyante foule au HSBC Center à Rio. De plus, de ses cinq défaites Massenzio en a subi deux par soumission et est passé très près de se faire soumettre en six autres occasions… Palhares par soumission au 3e round.

Lors du dernier UFC je vous ai parlé en grand bien du jeune américain Jim Hettes, et à quel point j'ai l'impression qu'il pourrait être extrêmement dominant dans sa division de poids au cours des prochaines années…Eh bien, il y a un autre jeune qui pourrait lui aussi être TRÈS dominant, et ce, pour plusieurs années, je parle ici du spectaculaire ERICK SILVA (13-1-0), un combattant explosif qui trouve toujours le moyen de faire sauter le toit de l'amphithéâtre où il combat. Silva est un spécialiste de Muay Thai et il cogne vraiment avec beaucoup d'autorité. Malgré ses aptitudes en combat debout il est aussi un athlète incroyablement talentueux en jiu-jitsu brésilien, d'ailleurs 7 de ses 13 victoires ont été obtenues par soumission. Son adversaire sera son compatriote de Brasilia au Brésil, CARLO PRATER (29-10-1). Prater aura certainement un avantage certain au niveau de l'expérience, mais en plus il est sur une intéressante lancée victorieuse ayant remporté ses quatre derniers combats. Je crois cependant que l'expérience ne fera tout simplement pas le poids dans ce combat et je vois le jeune Silva l'emporter par K.-O. au 2e round.

En lever de rideau pour cette carte principale de la télé à la carte, c'est un autre jeune prodigue brésilien qui montera dans l'octogone. Lui aussi un spécialiste de Muay Thai, EDSON BARBOZA (9-0-0), risque de devenir très rapidement une sérieuse menace dans sa catégorie de poids. Barboza a des mains très rapides et est excessivement dangereux avec ses coups de pieds dans les jambes - 6 de ses 9 victoires ont été obtenues par K.-O.. Il n'aura par contre pas la tâche facile samedi soir face à l'américain TERRY ETIM (15-3-0). L'Anglais de Liverpool est très dangereux au niveau des soumissions et si Barboza fait des erreurs en s'excitant trop en position debout, Etim pourrait capitaliser; il a remporté 12 de ses 15 victoires par soumission et il est du genre à mettre fin à ses combats très rapidement lorsqu'une ouverture se présente à ce niveau. Ce sera probablement l'un des meilleurs combats de la soirée - j'y vais avec Barboza par K.-O. au 2e round.

Ce sera un UFC haut en couleur avec beaucoup d'action et des combats spectaculaires malgré l'absence des gros noms brésiliens tels que Anderson Silva, Junior Dos Santos, Antonio Noguiera et Mauricio Rua. Je vous retrouve donc avec grand plaisir une fois de plus en direct sur le RDS.ca pour mon analyse de chacun des combats. À samedi!

Mes prédictions rapides pour les autres combats de la soirée :

THIAGO TAVARES (20-4-1) vs. SAM STOUT (18-6-1)… même si mon cœur est à 100% avec Sam Stout pour ce combat, je dois y aller avec la raison et ce sera une victoire par soumission de Tavares au 3e round.

GABRIEL GONZAGA (12-6-0) vs. EDNALDO OLIVEIRA (13-0-1)… Ce sera une soirée de très courte durée pour Gonzaga - il s'en va directement au pays des rêves. Surveillez bien ce Oliveira, un géant de 6'7 qui remporte presque tous ses combats par K.-O.…il est impressionnant.

YURI ALCANTARA (26-3-0) vs. MICHIHIRO OMIGAWA (13-10-1)… Je ne vois pas trop de problèmes dans ce combat pour Alcantara - il va l'emporter par K.-O. avant la fin du 2e round.

RICARDO FUNCH (8-2-0) vs. MIKE PYLE (21-8-1)… Un combat très difficile à prédire, mais j'y vais avec l'expérience et la fougue de Mike Pyle, par décision.

FELIPE ARANTES (13-4-0) vs. ANTONIO CARVALHO (13-4-0)… Les deux ont une fiche identique et des styles très similaires, ce sera le premier combat de Carvalho (enfin!) au UFC, alors je crois qu'il l'emportera, lui aussi par décision.