AFP lundi, 15 nov. 2010. 10:43

MADRID - La presse espagnole rendait lundi responsable l'écurie Ferrari d'avoir laissé filer à l'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull) le titre qui tendait les bras à son pilote Fernando Alonso.

"Ferrari se trompe, Alonso le paie", titrait en une dans un bandeau le journal sportif AS avant d'ajouter plus loin: "Ferrari offre le titre d'Alonso à Vettel".

"Ferrari n'a pas été à la hauteur" cette saison, affirmait encore le quotidien sportif.

"Une grave erreur de Ferrari a rendu plus facile l'obtention du titre de Formule 1 à l'Allemand Sebastian Vettel, vainqueur à Abou Dhabi", écrivait en une le quotidien El Pais.

Pour ABC, "Alonso perd sur une erreur tactique". "Ferrari 'marque' Webber et laisse Vettel remporter le titre".

Les commentaires des journaux catalans se faisaient plus saignants : "Alonso et Ferrari jettent le Mondial", affirme El Periodico, alors que La Vanguardia évoque un "fiasco de Ferrari (qui) sacre Vettel".

L'Espagnol Fernando Alonso, double champion du monde de F1 (2005 et 2006), était le leader du Championnat avant la dernière course, avec 8 points d'avance sur l'Australien Mark Webber et 15 sur Sebastian Vettel.

Septième du Grand Prix d'Abou Dhabi, Alonso a terminé 2e du classement des pilotes, à quatre points de Vettel, devenu dimanche le plus jeune champion du monde de F1.