RÉSULTATS DES QUALIFICATIONS

MONZA, Italie - Sous une pluie drue, le pilote Mercedes Lewis Hamilton a signé le meilleur temps de la séance de qualifications au Grand Prix de Formule 1 d'Italie, samedi, surpassant ainsi le record de Michael Schumacher en signant sa 69e position de tête en carrière.

« Je ne peux pas y croire, 69!, a hurlé Hamilton après avoir accompli l'exploit. Je suis si reconnaissant. [...] Italie, je t'aime. Je vais célébrer ça ce soir avec un plat de pâtes. »

Le Britannique partira de la position de tête en Italie pour une quatrième année de suite. De plus, il s'agissait de la sixième position de tête du pilote Mercedes sur cette piste mythique, brisant ainsi la marque partagée par Ayrton Senna et Juan Manuel Fangio.

« Aujourd'hui, ç'a été un véritable défi à cause des délais, a reconnu Hamilton. C'était un véritable défi de ne pas s'épuiser, mentalement. Et courir sous la pluie, c'est très difficile. »

Hamilton a signé un chrono d'une minute et 34,660 secondes sur le circuit de Monza. En vertu des pénalités imposées aux pilotes Red Bull Max Verstappen et Daniel Ricciardo pour avoir remplacé le moteur de leur monture respective, le Québécois Lance Stroll partira aux côtés de Hamilton sur la première ligne.

Verstappen s'était adjugé le premier rang juste avant que Hamilton ne lance son dernier tour rapide, et après avoir constaté qu'il venait d'écrire une nouvelle page d'histoire, le Britannique a levé le poing vers le ciel à de nombreuses reprises avant de ralentir pour saluer la foule.

« Ces gars-là m'ont donné du fil à retordre, a admis Hamilton. La météo nous a de toute évidence été défavorable.

« La pression était énorme pour signer le meilleur temps pendant mon dernier tour, donc j'ai pris des risques et j'ai tout donné », a confié le triple champion du monde.

Hamilton a réalisé ce nouveau record sur le circuit de Monza, où Schumacher faisait toujours l'objet d'un culte chez les partisans de Ferrari, les « tifosi », qui assistent chaque année à la course.

Schumacher a gagné cinq de ses sept championnats du monde avec Ferrari entre 2000 et 2004, et l'écurie italienne célèbre son 70e anniversaire en fin de semaine.

« J'ai grandi en regardant cette discipline à la télé, comme vous tous, et j'ai vu les exploits de certains pilotes tels que Michael... Être ici prouve que les rêves peuvent parfois devenir des réalités », a dit Hamilton, visiblement ému.

Hamilton, qui a triomphé la semaine dernière en Belgique, tentera dimanche d'effacer un déficit de sept points sur le meneur au championnat des pilotes, le pilote Ferrari Sebastian Vettel.

Hamilton en pole en Italie; Lance Stroll en 2e position

Hamilton a établi sa nouvelle marque au chapitre des positions de tête en seulement 201 courses, soit beaucoup moins que les 308 de Schumacher. Néanmoins, le Britannique a encore beaucoup de pain sur la planche avant de pouvoir rattraper les 91 victoires de Schumacher en carrière, il est deuxième à 58 présentement.

Le pilote Force India Esteban Ocon partira du troisième rang, aux côtés du pilote Mercedes Valtteri Bottas et devant le pilote Ferrari Kimi Raïkkönen, qui a complété le top-5.

Le meneur au classement des pilotes, Sebastian Vettel, a connu son lot d'ennuis et n'a pu faire mieux que le sixième temps, devant le coéquipier de Stroll chez Williams, Felipe Massa.

La pluie soutenue a retardé la tenue de la séance de qualifications pendant plus de deux heures après que Romain Grosjean ait été victime d'une violente sortie de piste en raison de l'aquaplanage.

« Je crois que nous n'aurions pas dû commencer la séance sous de telles conditions, et je me suis plaint lors de mon tour d'échauffement, a dit Grosjean. Nous n'aurions pas dû commencer la séance. »

Fernando Alonso a fait partie de ceux qui ont été éliminés en Q2, mais à l'instar de Ricciardo et Verstappen, il a également écopé d'une pénalité sur la grille de départ après que McLaren eut apporté des modifications à sa voiture.