AFP,
dimanche, 8 juin 2008. 16:33

MONTREAL - Le Grand Prix du Canada réserve toujours son lot de surprises. Et la 30e édition présentée sur le circuit Gilles-Villeneuve n'a pas fait exception.

Une rare erreur de pilotage de Lewis Hamilton a ouvert la voie à la première victoire en carrière du Polonais Robert Kubica. C'est aussi la première victoire de l'histoire pour BMW-Sauber, qui par la même occasion signe un doublé en vertu de la deuxième place de l'Allemand Nick Heidfeld.

Du coup, Kubica s'installe en tête du championnat du monde. C'est une belle revanche pour le pilote qui avait été victime d'un spectaculaire accident ici l'an dernier.

"C'est fantastique cette première victoire avec BMW Sauber: on a grandi ensemble avec cette écurie et c'est encore mieux de gagner ici après mon gros accident de l'an dernier, souriait-il après son succès. C'est fantastique pour moi, pour l'équipe, pour mon pays et pour tous mes supporteurs."

Kubica a couvert les 70 tours de l'épreuve sur le tracé montréalais de 4,361 km avec une avance de plus de 16 secondes sur son coéquipier. La course, présentée à guichets fermés, s'est déroulée sous un soleil de plomb.

Le vétéran David Coulthard (Red Bull) est monté sur la troisième marche du podium.

Timo Glock (Toyota), parti 11e sur la grille, s'est classé quatrième devant la Ferrari de Felipe Massa.

L'Italien Jarno Trulli (Toyota), le Brésilien Rubens Barrichello (Honda) et Sebastian Vettel (Toro Rosso) ont glané les autres points

La course a basculé au 19e tour alors que Hamilton dominait. Profitant de la présence en piste de la voiture de sécurité à la suite d'une panne de la Force India de Adrian Sutil, tous les meneurs sont rentrés aux puits en même temps.

Kubica et Kimi Raikkonen, respectivement deuxième et troisième avant la neutralisation, sont ressortis plus rapidement que Hamilton. Les deux bolides se sont toutefois immobilisées au bout de la ligne des stands, attendant le feu vert. C'est alors que Hamilton, n'ayant visiblement pas vu que le feu était au rouge, a solidement embouti la Ferrari. C'était la fin pour les deux pilotes. Nico Rosberg (Williams) a aussi été impliqué dans la collision mais il a pu repartir.

"C'était la même chose que l'an dernier, quand déjà j'avais dû m'arrêter en raison d'un feu rouge sous régime de safety car, rappelait le Polonais. On était arrêté côte à côte avec Kimi (Raikkonen) au feu rouge et Lewis est arrivé à fond derrière et a heurté Kimi. J'ai eu de la chance, je dois d'ailleurs remercier Lewis d'avoir choisi de heurter Kimi... Moi je suis resté concentré en attendant le feu vert et je suis reparti."

Cerise sur le gâteau, ce succès, le tout premier également pour l'écurie BMW Sauber, propulse le constant polonais en tête du championnat des pilotes, avec quatre points d'avance sur Hamilton et Felipe Massa (Ferrari), cinquième de cette course après un problème à son premier ravitaillement. De quoi faire naître de nouvelles ambitions.

"Notre objectif cette année était de gagner une course, maintenant c'est fait. On est aussi en tête au championnat et donc j'espère qu'avec l'équipe on sera en mesure de défendre cette place, peut-être jusqu'à la dernière course", concluait Kubica.

Derrière lui, Heidfeld a tout comme l'an dernier pris la deuxième place. Il était pourtant huitième sur la grille. Lui aussi court après son premier succès en F1 mais il ne pouvait que se féliciter de la tournure des événements.

"C'est un super résultat pour l'équipe, ça montre qu'on va dans la bonne direction", s'est-il félicité.

Quant à l'expérimenté David Coulthard, s'il est monté sur le 62e podium de sa carrière, un record pour les pilotes en activité (Rubens Barrichello en compte 61), il était malgré tout soulagé d'inscrire enfin ses premiers points de la saison.

"Je suis aussi content aujourd'hui que lors de mon premier podium en 1994, indiquait ainsi l'Ecossais. Ce sont mes premiers points et je suis ravi pour toute l'équipe, qui ne ménage pas ses efforts. Je suis aussi très heureux pour Robert et BMW, qui méritaient de gagner cette course."

La piste, qui avait été mis à mal à certains endroits la veille en qualifications, a tenu le coup.

Tout le monde a rendez-vous dans deux semaines pour le Grand Prix de France sur le circuit de Magny-Cours.

Le classement final

1. Robert Kubica (POL/BMW-Sauber)

les 305,270 km en 1:36:24.447

(moyenne: 189,987 km/h)

2. Nick Heidfeld (GER/BMW-Sauber) à 16.495

3. David Coulthard (GBR/Red Bull-Renault) à 23.352

4. Timo Glock (GER/Toyota) à 42.627

5. Felipe Massa (BRA/Ferrari) à 43.934

6. Jarno Trulli (ITA/Toyota) à 47.775

7. Rubens Barrichello (BRA/Honda) à 53.597

8. Sebastian Vettel (GER/Toro Rosso-Ferrari) à 54.120

9. Heikki Kovalainen (FIN/McLaren-Mercedes) à 54.433

10. Nico Rosberg (GER/Williams-Toyota) à 57.749

11. Jenson Button (GBR/Honda) à 1:07.540

12. Mark Webber (AUS/Red Bull-Renault) à 1:11.229

13. Sébastien Bourdais (FRA/Toro Rosso-Ferrari) à 1 tour

Les autres concurrents n'ont pas été classés.