AFP vendredi, 19 oct. 2012. 08:15

OLBIA, Italie - Le Finlandais Mikko Hirvonen (Citroën DS3) a pris la tête du rallye de Sardaigne, 12e et avant-dernière manche du Championnat du monde (WRC), vendredi soir à Olbia, alors que ses principaux concurrents, parmi lesquels son coéquipier Sébastien Loeb, ont connu une journée très difficile.

Le nouveau champion du monde 2012, qui menait les débats depuis la veille, a même décidé d'abandonner officiellement la partie après un tête-à-queue consécutif à une touchette à haute vitesse dans les premiers kilomètres de l'ES3.

« Lors des reconnaissances, j'avais crevé au virage précédent et je cherchais plus une place pour garer la voiture qu'à prendre des notes précises sur la suite du parcours », a expliqué Loeb. « Je me suis donc fié à celles de l'an dernier et ce passage était en réalité devenu beaucoup moins rapide que je l'avais imaginé », a-t-il expliqué.

Après avoir remis sa DS3 dans le bon sens, le Français s'est rendu compte rapidement que sa direction était cassée.

Dès la spéciale suivante, c'était au tour de Jari-Matti Latvala (Ford) de percer son radiateur après avoir tapé contre un petit muret alors qu'il était en 6e position au classement général. De son coté, Thierry Neuville (Citroën) ratait un virage alors qu'il occupait la 4e place.

Le Belge partait en tonneau et se blessait en voulant remettre sa DS3 WRC sur ses roues. Il se brûlait les doigts sur un disque de frein et perdait six minutes dans l'opération.

Après cette matinée houleuse, les routes en terre piégeuses et étroites de la région de Sassari (nord-ouest) allaient provoquer de nouveaux dégâts dans l'après-midi parmi les vedettes habituelles du WRC.

Ainsi, le Norvégien Petter Solberg, dernier pilote officiel Ford, alors en 2e position, sortait également de la trajectoire dans l'ES7 et cassait sa direction tandis que son compatriote Mads Ostberg, classé 3e à ce moment là, se trouvait aux prises avec un différentiel récalcitrant.

Dans ce contexte, sur des Ford privées, le Russe Evgeny Novikov et l'Estonien Ott Tänak occupent solidement le podium virtuel avec respectivement une et deux minutes de retard sur Hirvonen vainqueur de quatre spéciales sur six vendredi.

Le Français Sébastien Ogier, victorieux dans l'ES5, obtient pour l'instant avec une quatrième place son meilleur résultat de la saison au volant de la Skoda Fabia 2000.