Série NASCAR Pinty’s à ICAR le 8 juillet, et à Toronto le 15 juillet

Le parcours du circuit routier ICAR, réduit à 1,1 km cette année, a permis aux spectateurs de voir l’action tout autour du tracé et ajouté à la qualité du spectacle sans le compromettre par des incidents et lors de neutralisations excessives. Tout le monde – spectateurs, équipiers et officiels – a apprécié le nouveau tracé. 

Voici aussi les résultats de la course NASCAR Pinty’s tenue le samedi 15 juillet sur le circuit urbain hyper bosselé dans le cadre du « Grand Prix Honda » de Toronto.

Kevin Lacroix - Premier à ICAR et à Toronto

ICARKevin Lacroix a remporté sa deuxième victoire en trois ans au Circuit ICAR de Mirabel, cette victoire le ramenant en tête de la course au titre pilotes 2017.

S’élançant de la deuxième position pour la course de 75 tours, Kevin a maintenu cette 2e place plusieurs tours après le départ, jouant le titre plutôt qu’une victoire à tout prix. Kevin a su se glisser à la première place après la neutralisation au 61e des 75 tours prévus.

Une neutralisation et relance avec deux tours à faire a changé la donne pour Lacroix, reparti troisième. Une solide bousculade lors de cette dernière relance a permis à Kevin de revenir à la tête de la course et terminer 0.114 sec. devant le second.

Toronto Parti troisième sur la grille, Kevin a vite fait de disposer de Ranger et Tagliani devant lui, les deux étant ensuite éliminés par une charge de Tagliani sur un Ranger pas heureux après la course pour dire le moins. Kevin enfila ensuite les quelque 30 tours restants en course, n’ayant qu’à gérer pneus et freins devant un Marc-Antoine Camirand qui s’élimina lui-même en essayant de doubler Lacroix.

Andrew Ranger – Deuxième à ICAR et 14e à Toronto

ICAR Après les essais du matin et une qualification à la 4e place malgré avoir glissé sur de l’eau en piste, Andrew s’attendait à un résultat gagnant avec sa voiture bien réglée pour les 80 km prévus pour la course.

Troisième après un départ intelligent, Andrew se glissa en deuxième place au 19e tour et travailla fort à attaquer le meneur (Tagliani) tout en protégeant sa position des attaques de Kevin Lacroix. Une relance au 60e tour mélangea la hiérarchie, Andew glissant à la 4e place.

La dernière relance, particulièrement violente avec seulement deux tours à faire, ramena Andrew à une deuxième place qu’il conserva jusqu'au final, ayant décidé de jouer le titre plutôt que de pousser pour une victoire en prenant plus de risques.

Toronto Qualifié premier, Andrew est sorti du premier tour bon premier, avec un Kevin Lacroix tout juste derrière lui. Lacroix doubla Andrew proprement au troisième tour de la course, puis poursuivi de près par un Andrew rapide et convaincu de posséder la machine à battre. Une poussette inutile de la part de Tagliani força alors Andrew à rallier les puits pour essayer de réparer les dégâts. La 14e place au final de Andrew le laisse très mécontent du comportement répréhensible de son adversaire, dont l’expérience aurait dû éliminer de tels comportements depuis longtemps.

Marc-Antoine Camirand – Troisième à ICAR, 16e à Toronto

ICARLors de cette première course de sa saison pour lui, le vétéran a mené sur 13 tours, avant qu’une dernière neutralisation vienne gâter les choses pour lui. Parti 6e, Camirand avait su gagner des places et rapidement faire la preuve que sa voiture était dans le coup pour la victoire sur le petit circuit routier. Il avait pu se faufiler jusqu’en première place, profitant d’une neutralisation pour rattraper le peloton de tête, puis s’installer en tête.

La bousculade de la dernière relance le poussait ensuite pour la fin de course à une 3e place bien méritée.

TorontoSe qualifier 5e ne satisfait pas Marc-Antoine, et son départ et escalade rapides à la deuxième place montrait bien ses ambitions : gagner! Après avoir talonné Lacroix, toujours premier, Marc-Antoine porta une attaque ratée (« Une erreur de débutant » selon lui) avec seulement six tours à faire. Il rata son freinage et se retrouva dans le muret et sans chance à la victoire. Mais le GP3R arrive : tenez-vous bien!

Alex Labbé – Quatrième à ICAR et à Toronto

ICARComme à l’habitude pour cette équipe, on travailla fort lors des essais aux réglages spécifiques à la course. La stratégie a bien fonctionné, Alex prenant le départ 3e avec une excellente voiture qui deviendrait selon lui la plus rapide en piste au bon moment : en fin de course.

L’approche était bonne, alors que Labbé se retrouvait en avant-plan pour les dernières relances. Victime d’une poussette trop dure de la part d’un pilote qui en a l’habitude, Alex glissa à une 4e place frustrante au damier, se contentant des points accumulés pour le titre pilote 2017, où on le retrouve deuxième avec 169 points, à cinq petits points du meneur.

Toronto – Alex Labbé vise le titre 2017 en série Pinty’s NASCAR. Parti 5e, il a connu une épreuve sans histoire qui l’a mené à une 4e place malgré une voiture plus lente que les trois premiers sur les longs droits. 

Ce cinquième top-5 consécutif consolide sa deuxième place à la course au titre, derrière un Kevin Lacroix dominant ces jours-ci.

Alex Tagliani – Cinquième à ICAR, 14e à Toronto

ICAR Parti de laposition de tête, Alex a dominé le peloton durant 61des 75 tours prévus. Malheureusement pour lui, deux poussettes en fin de course l'ont relégué au cinquième rang de la course.

« Ce n'est pas la fin de course à laquelle je m'attendais, mais je n'ai rien à redire sur la voiture, car nous étions dominants, a mentionné Tagliani à la sortie de sa voiture.Nous avons mené le plus grand nombre de tours avec 61. Personne n'était en mesure de nous rattraper avant les deux dernières neutralisations de la course. L’équipe a fait un travail fantastique pour me donner une voiture très équilibrée. »

Toronto Qualifié 2e, le pilotede Lachenaie termina la course de 35 tours au ralenti, après avoir frappé un autre concurrent au 6e tour.

Jean-François Dumoulin – Treizième à ICAR et cinquième à Toronto

ICARParti 11e, le Trifluvien savait que les réglages de sa voiture lui permettraient de remonter vers les meneurs de la course et jouer pour un top-5 ou même un podium au final.

L’objectif semblait devenir réalité lorsque J-F se retrouva 5e avec moins de quatre tours à faire, mais la malédiction frappa alors un grand coup : panne du système d’alimentation d’essence. Prêt à se battre lors des derniers tours, J-F fut plutôt forcé à l’abandon à seulement trois tours de l’arrivée et en route vers son meilleur résultat à ICAR.

Toronto Coincé contre le muret dès le début de la course après un bon départ de la 7e place, Jean-François du visiter les puits pour remplacer un pneu crevé, puis revenir se battre jusqu’au damier contre ses concurrents et une suspension arrière faussée. J-F a su adapter son pilotage à la voiture éclopée pour remonter le peloton et finir 5e , un résultat extraordinaire qui laisse supposer que J-F et la voiture possédaient ce qu'il fallait le potentiel pour arriver au podium, n’eût été l’incident du début de la course.

LP DUMOULIN – Quatorzième à ICAR, deuxième à Toronto  

ICARLouis-Philippe Dumoulin et son équipe s’attendaient à un tout autre dénouement sur le circuit ICAR de Mirabel. Confronté à une perte de puissance au tiers de l’épreuve, Louis-Philippe a été contraint d’entrer aux puits à deux reprises (29e et 43e tour), une pièce de l’alternateur du nouveau moteur ayant cédé. Les équipiers ont alors tout mis en œuvre pour lui permettre de rallier l’arrivée 14e et ainsi protéger sa quatrième place dans la course au titre pilote 2017.

Toronto Louis-Philippe et Billy Burns, son chef d’équipe, ont travaillé d’arrache-pied tout au long de la fin de semaine afin de se donner une machine rapide en qualifs comme en fin de course, afin de profiter de toute faiblesse des concurrents. L’approche a donné le résultat escompté, surtout avec une 2e place bien méritée à la suite d’un pilotage raffiné, mais sans quartiers qui a profité des erreurs et incidents des autres concurrents.

Simon Dion-Viens – Sixième à ICAR

Simon Dion-Viens abordait sa première présence en circuit routier de l’année en série Pinty’s confiant de ses moyens. Après des essais privés d’avant-course, la voiture était stable et rapide en piste dès la première séance d’essai samedi matin.

Qualifié 12e , Dion-Viens comptait rouler fort sans compromettre sa mécanique dans la première moitié de la course, puis attaquer en fin de course pour ne rien laisser sur la table au final. Rendu dans les top-10 à la mi-course, un patinage de l’embrayage le força à gérer sa cadence, tout en maintenant un bon rythme qui l’amena vers le Top-5 en fin de course au fil des deux dernières relances.

Sixième méritant en fin de course, Dion-Viens a su démontrer ses talents de pilote et stratège en piste avec cette performance étincelante, sa meilleure en carrière dans la série Pinty’s.

Élie Arsenault – Onzième à ICAR

À l’aise sur « sa » piste, Élie nous offrait sa démonstration annuelle de pilotage agressif et spectaculaire, et toujours propre envers ses concurrents. Bien parti de la 9e place, Élie remontait graduellement vers le Top-5 à mesure que le « feeling » revenait pour lui permettre de rouler de plus en  plus fort.

La belle histoire se termina lorsqu’un bris mécanique vint interrompre la chevauché et le laissant 11e à la sortie du damier.

Raymond Guay – Douzième  à ICAR

Qualifié 16e, Raymond Guay visait un Top-10, sachant parfaitement que la course serait longue et qu’il allait vivre une belle expérience avec tous les as en série Pinty’s. On le voyait prendre du tigre à mesure que la course avançait, assez pour se retrouver 9e avec seulement quelques tours à faire.

Le malheur le frappa à ce moment, victime innocente de l’accident d’un autre pilote. Forcé d’abandonner la course, il se retrouva beau 12e et proche de son objectif initial.  Raymond reviendra pour le Grand Prix de Trois-Rivières.

 

Points pour le titre pilote 2017 (5/13)

Pos

Pilote

Points

Départs

Victoires

             

1

Kevin Lacroix

222

5

3

             

2

Alex Labbe

209

5

1

             

3

L.P. Dumoulin

192

5

0

             

4

Andrew Ranger

189

5

0

             
                       

7

J.F. Dumoulin

180

5

0

             
                       

8

Alex Tagliani

178

5

0

             
                       
                       
                       
                       
                       

14

Marc-Antoine Camirand

70

2

0

             

15

Simon Dion-Viens

70

2

0

             
                       
                       
                       

17

David Michaud *

67

2

0

             

18

Donald Theege

66

2

0

             
                       
                       

 

23

Elie Arseneau

33

1

0

             
                       

25

Raymond Guay *

32

1

0

             
                       
                       
                       
                       
                       
                       
                       
                       
                       
                       

 

La course ICAR sera télédiffusée sur les ondes de RDS le dimanche 23 juillet à 14h00.

La course de Toronto sera présentée à RDS le 6 août à 14 h, et à TSN le 22 juillet à 14h.

La prochaine course de la série NASCAR Pinty’s sera le « Velocity Prairie Thunder Twin 100s presented by Bayer », au Wyant Group Speedway de Saskatoon (SK), le 26 juillet.

Dans la foulée, le « LUXXUR 300 Presented by Bayer » aura lieu le 29 juillet sur le magnifique Edmonton International Raceway.

 

 

F2

Nicholas Latifi – Deuxième à Spielberg (Autriche), Premier à Silverstone (Angleterre)

Spielberg Nicholas Latifi a su prolonger sa belle lancée cette saison lors de la ronde F2 à Spielberg, ajoutant un troisième podium en quatre courses lors de sa meilleure course à date cette saison.

Le samedi, un passage des pneus ultras mous à plus dur juste au bon moment de la course permit à Nicholas de se donner une belle avance et de s’accrocher à une excellente deuxième place au final, dans la roue du vainqueur.

Poussé hors piste au départ de la course du dimanche, Nicholas remonta de la 8e après avoir été puni par les officiels pour excès de vitesse dans la ligne des puits. Conserver sa 8e place à la fin de la course lui amena un point pour le titre.

Silverstone Parti 6e le samedi après une erreur en qualification, Nichola s’arrêta au septième tour pour monter des pneus plus durs et bons pour rouler à un bon rythme jusqu’au drapeau quadrillé, terminant bon 8e malgré un embrayage qui patinait, et en voulant plus pour la course du dimanche.

Le sort lui donna las première position sur la grille du dimanche. Déterminé à maximiser cet avantage, Latifi se donna une avance de 5 secondes lorsque, comble de malheur, la sortie de la voiture de sécurité vint effacer cet avantage. Un pilotage féroce lors de la relance avec un dernier tour à compléter donna la victoire au Torontois avec 1,7 sec d’avance au final.  

IMSA Continental Tire SportsCar Challenge – Canadian Tire Motorsport Park (ON)

Jesse Lazare et Chris Green – Position de tête et podium

L'équipe Motorsports In Action (MIA) et ses pilotes montréalais Jesse Lazare et Chris Green étaient en piste cette fin de semaine au Canadian Tire Motorsport Park, pour la cinquième manche de la saison de la série nord-américaine d'endurance IMSA Continental Tire SportsCar Challenge.

Constamment aux avant-postes, aux essais libres, en qualification (où Chris Green décrocha la position de tête), et en course, la McLaren 570S GT4 numéro 69 de l'équipe MIA a mené près de la moitié de l'épreuve, avant de terminer troisième.

Après un départ parfait, Chris Green domina lors de la première heure de course. Une neutralisation vint alors anéantir son avance. Comme les concurrents luttant pour la victoire, l'équipe MIA profita de cette neutralisation pour arrêter aux puits et changer de pilote, Jesse Lazare relayant Green pour la seconde heure.

Mais, une confusion dans la manière dont sont appliquées les règles lorsque la voiture de sécurité entre en piste força Lazare a repasser dans les puits à la relance. Maintenant cinquième à vingt secondes du meneur, Lazare réalisa une superbe remontée pour se retrouver deuxième à dix minutes du terme. Au bord de la panne sèche, il fut alors contraint de ralentir dans le dernier tour, concédant ainsi une position et terminant 3e au drapeau.

Premier podium pour Patrick Dussault en Challenge Porsche GT3 Cup Canada

Rapide tout au long de la fin de semaine sur ce circuit urbain bosselé et étroit, Dussault s’est qualifié en cinquième place et espérait gagner des positions lors de la course de 45 minutes, présentée samedi. Agressif, il a frôlé le mur lors des premiers tours en tentant de gagner du terrain, endommageant sérieusement la direction de la voiture. Malgré une voiture blessée et moins rapide, Patrick a su reprendre les positions perdues et remonter jusqu’à une troisième place inespérée vu les circonstances.

À la clé, Dussault s’est vu décerner le prix « Hard Charger ». Dussault était heureux d’avoir obtenu une bonne fin de course, après une épreuve mouvementée. « Après un départ difficile, ça fait du bien d’être de retour sur le podium, mon premier depuis que je suis revenu du Royaume-Uni. En fait, nous avons fourni un bel effort d’équipe » a indiqué le pilote.

Lors de la course de dimanche, Patrick Dussault a retrouvé la même voiture rapide que la veille. Quatrième au départ, sur la ligne extérieure, il a dû concéder un rang au premier virage, mais a pu le reprendre en peu de temps. Il a terminé en quatrième place, tout juste au pied du podium.

F4 américaine et allemande

Raphaël Forcier au Canadian Tire Motorsport Park (Série américaine)

Quatrième lors de la qualification du vendredi, Raphaël entrevoyait deux bonnes courses sur la piste à haute vitesse qu’il connaissait à peine lors de sa première sortie aux essais. 

Parti de la deuxième ligne lors de la course du samedi et passé rapidement en 2e place, Raphaël a su protéger cette position en première partie de la course, jusqu’aux deux neutralisations consécutives suivies de l’interruption définitive de la course. Cette 2e place due à un gros effort dès le départ lui donnait un troisième podium cette saison.

La journée du dimanche a aussi provoqué son lot d’émotions, alors que quelques minutes après le départ de la course du matin, une petite erreur au virage 3 envoyait la voiture en un 360o qui se termina proche du muret extérieur sans heureusement y toucher. Sérieusement retardé, Raphaël a alors pu revenir en piste et terminer 15e.

Lors de la troisième course de la fin de semaine, en après-midi du dimanche, la pluie a imposé un départ lancé plutôt qu’arrêté comme à l’habitude. Parti 15e, Raphaël n’a pu améliorer sa position comme il sait si bien le faire normalement. La pluie, maintenant torrentielle, réduisait dangereusement la visibilité pour les pilotes en plus de provoquer plusieurs incidents, a causé la neutralisation puis l’arrêt définitif de la course, laissant Forcier 15e au final, un résultat des plus frustrants pour lui et pour toute l’équipe.

Kami Laliberté à Oschersleben (Série allemande) 

Kami se montra à l’aise d’entrée de jeux lors des essais du vendredi sur cette piste du centre de l’Allemagne, avec respectivement un 3e chrono en matinée à 0,1 sec. du meilleur, et le 6e meilleur chrono en après-midi, à 0,2 sec du plus rapide.

Coup de théâtre en qualification le samedi matin : Kami s’approprie la pole à son dernier tour chronométré !

Un moteur calé au départ de la première course du samedi le laisse cependant 15e , puis 12e au final après une remontée difficile sur ce circuit technique au possible. Parti 7e pour la deuxième course du samedi, Laliberté a maintenu cette position pendant plusieurs tours avant de commettre une erreur qui le força à rentrer au stand pour changer le museau de sa monoplace. Il est revenu en piste pour compléter l’épreuve loin du vainqueur.

La course de dimanche se présentait bien pour Kami, son moral encore porté par sa pole du samedi. Partant 12e, le Québécois s’est offert quatre dépassements lors de la course de 18 tours qu’il a finalement complétés au 8e rang, s’offrant justement un 8e top-10 cette saison.