mardi, 19 févr. 2013. 15:17

Dan Hawkins a réussi son entrée chez les Alouettes de Montréal et il a laissé une très bonne première impression lors de la conférence de presse annonçant sa nomination.

Il a démontré beaucoup d'humilité et je pense que c'était très important de le faire de la part d'un entraîneur qui s'amène ici avec son propre bagage. Il n’a pas pris de détour et il a avoué qu'il ne connaissait pas beaucoup la LCF. Il a su s'entourer d'adjoints qui connaissent la ligue et qui vont l'aider dans son apprentissage. Hawkins a aussi dit qu'il allait consulter les joueurs, notamment Anthony Calvillo, pour l'aider à s'intégrer et à assimiler les rudiments du football canadien.

Il a aussi fait preuve d'humilité quant à son parcours à l'Université du Colorado où il n'a pas obtenu les succès escomptés. Il n'a pas cherché à esquiver les critiques en expliquant que les échecs l'avaient fait grandir.

L'arrivée de Hawkins à Montréal, me fait penser à celle de Marc Trestman il y a quelques années. Il y a beaucoup de similitudes entre les deux hommes, qui sont passionnés et qui sont animés par la science du football. Ils se sont d'ailleurs côtoyés lors d'entraînements hivernaux en Caroline du Nord l'an dernier et je pense que Hawkins a une bonne idée de ce qui l'attend ici.

À court et moyen terme

Le nouveau pilote a déjà rempli son mandat à court terme en mettant sur pied une équipe d'entraîneurs. On aurait pu croire que ces nominations surviendraient qu'après sa nomination, mais ce n'est pas le cas et on peut passer à l'action immédiatement.

À moyen terme, Hawkins doit créer un cahier de jeux, visionner le plus de bandes possible pour ne pas être pris par surprise au début de la saison et apprendre les règlements de la ligue. Il va aussi s'adapter à son quart-arrière et à sa façon d'appeler les jeux, si bien que Calvillo ne devrait pas être trop dépaysé.

Je ne connais pas les entraîneurs américains qui vont l'entourer, mais je trouve intéressant de découvrir ses adjoints qui sont issus de la LCF. Au niveau défensif, Noel Thorpe sera le coordonnateur, lui qui connaît bien la LCF. Mark Nelson, qui était coordonnateur défensif avec les Eskimos d'Edmonton l'an dernier, sera responsable des secondeurs. Nelson a joué dans cette ligue et il la connaît bien. Doug Berry sera conseiller en attaque, lui qui a été entraîneur-chef ailleurs dans le circuit. Enfin, il y a Jean-Marc Edmé et Ryan Dinwiddie qui seront les responsables du contrôle de la qualité en défensive et en offensive.

À partir d'aujourd'hui, un travail titanesque attend Hawkins et son équipe afin d'être fin prêt quand le premier match sera présenté. Ils devront mettre des heures et des heures à bûcher pour analyser les bandes vidéo et à modifier et à adapter le cahier de jeux américains. Hawkins doit se familiariser avec les subtilités des règles de la Ligue canadienne, notamment au niveau de la gestion du cadran en fin de demie.

Je suis content de l'avoir entendu déclarer qu'il allait tenter de s'adapter au style de Calvillo plutôt que de demander à son quart d'assimiler un nouveau cahier de jeux. Ça aurait été exigé beaucoup d'un quart de 40 ans qui est à Montréal depuis plusieurs années. Calvillo a connu beaucoup de succès et il aurait été étrange que des gens, qui connaissent peu la LCF, arrivent ici et exigent de lui qu'il se plie complètement à leur philosophie.

Bref, j'ai aimé ce que j'ai entendu, mais dans le sport, tout se joue sur le terrain et les victoires feront foi de tout. Hawkins peut dire n'importe quoi, mais en fin de compte, il ne sera jugé sur ses victoires et ses défaites.

*propos recueillis par Robert Latendresse