lundi, 3 déc. 2012. 19:08

La nouvelle du départ de Marcus Brady est encore toute chaude et on ne peut que spéculer sur les raisons qui ont poussé le coordonnateur offensif des Alouettes à accepter le même poste chez les Argonauts de Toronto.

Alors justement, spéculons.

Brady vient de compléter sa toute première saison dans les fonctions de coordonnateur offensif et il est difficile d'évaluer correctement la qualité de son travail puisqu'à Montréal, la véritable (et unique?) voix derrière les philosophies offensives est celle de Marc Trestman. Il ne faut peut-être pas chercher plus loin pour comprendre sa décision. En déménageant vers l'ouest, Brady n'améliore pas son sort dans la hiérarchie de son nouveau club, mais il jouira possiblement désormais d'un peu plus de liberté. Son nouveau patron, Scott Milanovich, va certes demeurer le maitre d'œuvre de l'attaque des Argos, mais il n'est assurément pas aussi exigeant que l'homme en charge des Alouettes.

Si vous êtes un entraîneur sous les ordres de Marc Trestman, vous n'aurez pas beaucoup de jours de congé en cours de saison. Je ne le dis pas sous forme de critique, ni de compliment. C'est simplement sa façon de faire et je sais qu'elle ne plaît pas à tout le monde. Les joueurs sont prêts le jour d'un match, mais les entraîneurs sont fatigués!

Je ne sais pas comment ça fonctionne dans les autres équipes, mais j'ai vu d'autres entraîneurs avant lui et je sais que ce n'était pas aussi intense. Je sais aussi, par contre, que le football a beaucoup évolué au cours de la dernière décennie. Le sport est beaucoup plus stratégique. Tout est analysé et sur-analysé. Les entraîneurs travaillent beaucoup plus fort qu'il y a dix ans.

Le coaching, c'est une vocation. À Montréal, les entraîneurs arrivent au bureau à 5 h et retournent à la maison vers 21 h, sept jours sur sept. Ça résume leur vie pendant six mois. Alors je peux comprendre que l'opportunité d'aller travailler dans un contexte un peu moins taxant, si elle se présente, puisse être attrayante.

Peut-être aussi que Marcus désirait simplement changer d'air. Ça faisait longtemps qu'il était ici. Peut-être était-il curieux de constater comment ça fonctionnait ailleurs ou intéressé de travailler avec de nouveaux joueurs?

Peu importe ses motifs, je suis content pour lui. S'il a pris cette décision, c'est qu'il croit que c'est un pas vers l'avant pour sa carrière et je ne peux que m'en réjouir. J'ai toujours eu immensément de respect pour cet ancien coéquipier, un gars très cool et respectueux. Tant mieux pour lui s'il a trouvé son compte ailleurs!

Maintenant, on peut se demander qui va venir prendre sa place. Les Alouettes ont-ils l'intention de promouvoir quelqu'un au sein de l'organisation? Si oui, je ne vois vraiment pas qui aurait la tête de l'emploi. Sachez que les contrats de tous les assistants actuels arrivent à échéance le 31 décembre. Je crois qu'ils ont réussi un bon coup en remplacement Jeff Reinebold par Noel Thorpe et la direction de l'unité défensive me semble solide, mais le portrait global me semble tout de même un peu inquiétant.

Le nom de Danny Maciocia a été mentionné dès que la nouvelle au sujet de Brady est tombée, le principal intéressé s'empressant de mettre au clair que le poste ne l'intéressait pas. Et je le crois. Selon moi, Maciocia reviendrait seulement dans le giron des Alouettes pour occuper la chaise d'entraîneur en chef ou celle de directeur général. Ce n'est que mon opinion, mais ça m'étonnerait qu'il revienne dans le rôle de coordonnateur offensif.

À votre tour de spéculer, maintenant!