dimanche, 25 nov. 2012. 23:50

La mission était colossale et les Argonauts de Toronto n'ont pas raté leur coup en remportant avec éclat la 100e présentation de la coupe Grey devant leurs partisans au compte de 35-22 face aux Stampeders de Calgary.

Les Argos, qui soulèvent ce trophée pour la première fois depuis 2004, ont donc eu le dessus à leurs cinq dernières présences au championnat et le Rogers Centre, bondé par 53 208 spectateurs, a pu célébrer en grand.

«C'est excitant de gagner une coupe Grey, mais c'est encore mieux de le faire à la maison», a avoué le garde québécois Marc Parenteau qui a goûté à ce trophée en 2007 en Saskatchewan et qui s'est joint aux Argos avant le lancement de la campagne.

«Ma fierté, c'est de voir les joueurs heureux. Ce sont des champions de la coupe Grey pour toujours. Il n'y a rien comme le sentiment d'accomplissement quand on remporte un championnat», a exprimé l'entraîneur Scott Milanovich.

Le porteur de ballon des Argonauts, Chad Kackert, a reçu le titre de joueur par excellence du match de la coupe Grey. Il a amassé 195 verges totales au cours de la rencontre. Ricky Foley, de Toronto, a pour sa part reçu l'honneur du côté des joueurs canadiens.

Menés par le vétéran quart Ricky Ray qui savoure une troisième coupe Grey, les Argos ont inscrit trois touchés et pris les commandes 24-6 en première demie pour filer vers la victoire.

«C'est tellement spécial de gagner la 100e coupe Grey devant nos partisans à Toronto, on ne peut pas demander mieux», a raconté Ray qui était l'homme le plus populaire durant les célébrations sur le terrain.

«J'ai parlé à mes coéquipiers à la demie pour leur rappeler qu'en 2009 - alors qu'il était avec les Roughriders - on avait une avance de 17 points et on avait perdu. Je leur ai dit que la concentration devait demeurer élevée pour l'emporter et ils ont très bien joué», a indiqué Parenteau qui est revenu au jeu malgré son épaule gauche qui a été amochée au troisième quart.

Les deux équipes ont ajouté un placement durant le troisième quart et les Argos ont aussi concédé un touché de sûreté.

Les Stampeders n'ont rien fait pour s'aider au quatrième quart. Ils ont écopé de 30 verges de pénalité sur un retour de botté de dégagement, ce qui a permis aux Argonauts de reprendre le ballon à la ligne de 38 de Calgary. Ray a ensuite repéré Andre Durie dans la zone des buts pour porter la marque à 34-14. Rene Paredes avait réduit l'écart avec un placement avant que Calgary pèche par indiscipline. Le touché de Maurice Price a complété la marque avec quelques secondes à faire au quatrième quart.

La troupe de Milanovich, qui remporte les grands honneurs à sa saison recrue, a aussi profité de l'erratique Kevin Glenn et des trois revirements commis par Calgary en deux quarts. Le vétéran de 12 saisons dans la LCF ne semblait pas à l'aise à sa première tentative au match ultime.

«La défense a tellement bien joué durant tout le match, elle a concédé un seul touché en fin de match. Leur prestation a permis à l'attaque d'être bien positionnée sur le terrain pour réussir des jeux importants», a analysé Parenteau.

Glenn a notamment effectué une mauvaise passe interceptée avec plaisir par Pacino Horne qui a couru sur 25 verges pour le majeur.

C'est nul autre que Chad Owens, le joueur par excellence de la saison, qui a réussi le premier touché de la saison en utilisant son agilité sur une courte passe.

Le dernier touché de la demie a été orchestré par Dontrelle Inman sur deux passes de Ray dont une de 32 verges le menant à la porte des buts.

Rien pour aider Glenn et son unité offensive, les Argos ont trouvé le moyen de contenir Jon Cornish, le meilleur porteur de ballon du circuit.

Quincy Butler avait pourtant très bien amorcé la partie pour Calgary en interceptant la toute première passe de Ray, mais ce fut sans dommage pour Toronto.

Le Québécois Étienne Boulay, qui a joint les Argos durant la saison, a donc revécu la sensation de gagner ce précieux trophée pour une troisième occasion.

«C'est incroyable, je suis tellement fier de cette équipe», a confié Boulay avec les yeux illuminés avant d'expliquer pourquoi sa troupe a été si dominante.

«C'est grâce à la préparation et le fait que nous avons cru en nous. On le dit depuis plusieurs semaines que nous sommes la meilleure équipe et nous avons atteint notre plein potentiel au moment idéal.»

Une autre preuve que rien n'a fonctionné pour les hommes de John Hufnagel, un retour de botté de 105 verges de Larry Taylor pour un touché a été annulé au troisième quart à la suite d'une infraction d'un coéquipier (Keon Raymond).

Adriano Belli, un ancien des Alouettes, a été expulsé pour un geste d'inconduite tard au troisième quart.
La toute première édition de la coupe Grey avait aussi eu lieu à Toronto.

Une belle marque pour Ray

À 12e saison dans la LCF et sa quatrième équipe, Glenn jouait son premier match de la coupe Grey. En 2007, il avait permis aux Blue Bombers de Winnipeg d'accéder à la partie de championnat, mais il s'était fracturé un bras avant le match ultime.

Quant à son vis-à-vis, il est devenu le 10e quart à amorcer un quatrième match de la coupe Grey rejoignant Russ Jackson, Doug Flutie et Orville Burke notamment et il a remporté le match ultime pour une troisième fois.

Le dernier titre de Calgary remonte à 2008 à Montréal contre les Alouettes.

Il s'agissait du troisième affrontement entre Calgary et Toronto à la coupe Grey. En 1971, les Stampeders avaient triomphé 14-11 tandis que les Argos avaient gagné la bataille 36-21 en 1991.