lundi, 7 janv. 2013. 18:15

(ESPN) - À l'exception des Seahawks de Seattle, favoris sur la route contre les Redskins de Washington lors de leur victoire de 24-14, l'avantage du terrain s'est imposé lors de la première fin de semaine éliminatoire dans la NFL.

À l'exception du match entre Seattle et Washington, les affrontements n'ont pas été très intéressants. Les erreurs semblaient plus présentes que les points lors de certaines parties. Appelons ça une ronde douce-amère.

La table est mise, espérons-le, pour une ronde de division plus intéressante dans la NFC. Les Packers de Green Bay auront la chance de venger leur défaite de 30-22 lors du premier match de la saison contre les 49ers de San Francisco.

L'une des grosses déceptions cette fin de semaine était de voir à quel point le match entre les Packers et les Vikings du Minnesota était à sens unique. Avec le quart des Vikings, Christian Ponder, tenu à l'écart du jeu avec une blessure au coude, Joe Webb avait l'air perdu et désespéré dans la défaite de 24-10 des siens.

Les Redskins ont marqué des touchés lors de leurs deux premières possessions dimanche, prenant le contrôle du match contre les Seahawks. La combinaison de Russell Wilson et Marshawn Lynch était trop difficile à contenir pour les Redskins, mais au moins le match était intéressant jusqu'à ce que Robert Griffin III soit retiré en raison de sa blessure qui a empiré.

Malgré tout, la NFC se dirige vers des affrontements très intéressants. Le match entre San Francisco et Green Bay pourrait être un classique. Le match entre Seattle et Atlanta devrait être aussi très enlevant, car les Falcons ne disputent que des matchs serrés à domicile cette saison.

Le grand gagnant jusqu'ici est la NFC Ouest qui possède encore deux de ses quatre équipes en lice : Seattle et San Francisco.

Voici les 10 questions que l'on se pose à l'approche des matchs de division dans la NFC :

1. Quelle équipe subit la plus grande pression? Quand on cumule un dossier de 0-3 en éliminatoires comme Mike Smith et Matt Ryan, on s'inquiète. Ryan a passé la saison morte a améliorer son jeu pour être plus efficace sur la route et ainsi remporter l'avantage du terrain en éliminatoires. La stratégie a fonctionné. Les Falcons ont compilé une fiche de 6-2 sur la route et ont remporté un total de 13 matchs, en route vers le meilleur dossier de la NFC et l'avantage du terrain. Maintenant, c'est le travail de Smith de convertir cette saison en une victoire en éliminatoires. Au cours des cinq dernières saisons, les Falcons sont seulement derrière les Patriots de la Nouvelle-Angleterre au chapitre des victoires à domicile avec 33. Sauf que cette saison, les Falcons marquent en moyenne 24,5 points par match à la maison, contrairement à 27,9 sur la route. C'est étrange. Ryan a complété 71,9 % de ses passes sur la route contre seulement 65,1 % au Georgia Dome. Il a cumulé 21 touchés sur la route contre 11 seulement à domicile. En raison de cela, les Falcons ont joué six matchs à Atlanta qui se sont décidés par six points ou moins. Ils ont remporté cinq de ces six matchs. Au cours de ses quatre premières saisons, Ryan a complété 64,8 % de ses passes à domicile contre 58 % à l'étranger. Bien que les statistiques à la maison cette saison soit alarmantes, l'histoire veut que Ryan performe à la maison. Mais la pression est définitivement là pour ce match.

2. Que peut-on déduire du fait que les Falcons ont bénéficié du calendrier le plus facile et obtenu ensuite le premier rang? Le calendrier est roi dans la NFL et les Falcons ont bénéficié des affrontements les plus faciles cette saison. Ils ont remporté 13 matchs contre des équipes totalisant un taux de victoires de ,422, ces équipes combinant pour un dossier de 108-148. La bonne nouvelle pour les Falcons, c'est que des cinq dernières fois où un premier de classement a bénéficié du calendrier le plus facile, quatre se sont conclues par un périple au Super Bowl. Les Rams de St Louis ont bénéficié d'un taux de victoire de ,375 de la part de leurs adversaires en 1999 avant d'aller battre Tennessee au Super Bowl. Il s'agissait du troisième calendrier le plus facile de l'histoire. Les Seahawks de Seattle en 2005, les Bears de Chicago en 2006 et les Saints de La Nouvelle-Orléans en 2009 avaient aussi les calendriers les plus faciles avant de se rendre au Super Bowl. Seuls les Steelers de Pittsburgh en 2001 n'ont pas réussi à atteindre le dernier match de la saison. Ces Steelers se sont inclinés lors de la finale de la AFC contre les Patriots de la Nouvelle-Angleterre. Ces cinq équipes avaient des fiches de 13-3 en saison régulière, comme les Falcons cette année. Pour ce que ça vaut, les Falcons sont 3-0 cette saison contre des équipes avec des fiches gagnantes.

3. Quel est le plus gros défi d'Atlanta? Freiner la complexe offensive au sol des Seahawks. Wilson est un jeune maître de la lecture de zone. Il peut gagner des verges avec ses pieds et aussi acheminer le ballon au demi-offensif Lynch et Robert Turbin. Arrêter le jeu au sol ne fait pas partie des forces des Falcons. Ils accordent en moyenne 123,2 verges par match et 4,8 verges par course. La semaine de congé des Falcons pour se remettre en santé pourrait aider. Les efforts cette semaine seront concentrés contre le jeu au sol des Seahawks. Les Falcons ont joué deux matchs contre les Panthers de la Caroline et Cam Newton et un contre RG3 et les Redskins, alors ils ont de l'expérience jusqu'à un certain point contre les offensives d'options et en formation pistolet. Prévoyons un match serré. Les Seahawks ont compilé 224 verges au sol contre les Redskins.

4. Qu'est-ce qui est différent pour le match retour entre San Francisco et Green Bay? Les 49ers ont entamé la saison avec une victoire de 30-22 contre les Packers au Lambeau Field. Le match de samedi est à San Francisco, mais l'avantage pourrait basculer chez les Packers. Lors du premier match, le coordonnateur défensif des Packers Dom Capers tentait d'introduire six recrues dans son système. Nick Perry était le partant chez les secondeurs. Jerel Worthy et Mike Daniels ont joué 52 jeux sur la ligne défensive. Dans la tertiaire, Casey Hayward et Jerron McMillian sont apparus brièvement dans la couverture de passe. Perry et Worthy ont été perdus pour la saison en raison de blessures, mais le mouvement jeunesse des Packers a amélioré une défensive qui accordait 411,6 verges par match la saison dernière, la pire du circuit. Les jeunes ont mené à une amélioration de 74,8 verges par match. Le retour du maraudeur Charles Woodson a aussi aidé les Packers à vaincre les Vikings. Les 49ers eux jouent avec deux Smith en moins depuis le premier match. Le quart Alex Smith se retrouve sur le banc après l'émergence de Colin Kaepernick. L'ailier défensif Justin Smith est à l'écart du jeu avec une déchirure partielle du triceps. La transition vers Kaepernick a complètement évacué Vernon Davis de l'équation, lui qui n'a que six attrapés pour 61 verges au cours des six derniers matchs, et pas plus de deux passes lors de ces matchs. Pendant le match contre les Packers, Davis a attrapé trois passes dont une pour un touché alors qu'Alex Smith terminait le match en complétant 20 de ses 26 passes pour 211 verges et deux touchés.

5. Quelle blessure aura le plus d'impact cette semaine? On surveille si Justin Smith sera de retour ou non au jeu pour la défensive des Niners. Smith a raté les dix derniers quarts. En son absence, les 49ers ont accordé 86 points et 915 verges en 173 jeux. Quand Smith est sur le terrain, les Niners ont enregistré 33 de leurs 38 sacs. Quand il est absent, l'équipe accorde 5,12 verges par jeu en moyenne et 4,48 quand il y est. Les quarts adverses ont une cote d'efficacité de 93 quand il est absent contre une de 73,5 quand il est présent. Smith est bon à ce point. Son aptitude à utiliser sa force contre les bloqueurs pour ouvrir le chemin à Aldon Smith est impressionnante. Même s'il joue avec un triceps partiellement déchiré, Justin Smith pourrait connaitre des difficultés.

6. Est-ce que le match entre les Packers et les 49ers soulèvera la question de la fatigue? L'entraîneur des Packers Mike McCarthy a passé beaucoup de temps durant la saison régulière et la saison morte à demander des études de la part de son équipe d'entraîneurs. L'une de ses recherches cette année concernait le nombre de jeux que ses défenseurs jouent. Après une saison où les Packers ont terminé au 32e rang défensivement, McCarthy sentait que sa défensive était trop fatiguée lors des éliminatoires. Les Packers avaient sept défenseurs qui ont joué plus de 880 jeux l'an dernier. Les Packers ont perdu leur premier match même s'ils étaient les favoris avec une fiche de 15-1. Les 49ers ont eu cette saison 9 défenseurs avec plus de 982 jeux, le plus grand nombre dont se souvienne récemment. Ceci n'inclut pas Justin Smith qui était en route vers autant de jeux avant de se blesser. Les 49ers utilisent essentiellement 13 joueurs en défensive durant leurs matchs. En comparaison, les Falcons ont seulement trois défenseurs avec plus de 890 jeux. Les Redskins en ont six et les Packers seulement deux.

7. Quelles sont les blessures pour les quatre équipes? Les quatre équipes sont essentiellement en forme. L'ailier rapproché des Packers Jermichael Finley souffre d'une blessure à l'épaule, mais McCarthy dit que ça ne posera pas de problèmes. Il devrait jouer, mais McCarthy fera une mise à jour mercredi. Les Packers joueront sans l'ailier défensif Worthy, qui s'est sérieusement blessé au genou lors du dernier match de la saison. Sinon tout le monde est en santé. Les 49ers espèrent le retour de Justin Smith. Les Falcons ont profité du congé pour soigner leurs blessures. Vendredi, le demi de coin Dunta Robinson a été en mesure de s'entraîner après sa commotion cérébrale. Le receveur Roddy White a aussi bénéficié de la semaine supplémentaire pour reposer son genou qui l'embête depuis plusieurs semaines déjà. Le maraudeur William Moore est aussi de retour après avoir raté quelques matchs. Les Falcons ont eu une frousse quand John Abrahams s'est blessé à la cheville lors du dernier match de la saison. Il va bien selon l'entraîneur Mike Smith. Les Seahawks allaient bien avant le match contre les Redskins, mais l'ailier défensif Chris Clemons s'est blessé au genou et ratera le reste des éliminatoires tandis que le botteur Steven Hauschka s'est aussi blessé.

8. Autre que Mike Smith, quel entraîneur sera le plus surveillé cette fin de semaine ? La réponse est simple : Jim Harbaugh des 49ers. Il a remporté la NFC Ouest au cours de ses deux premières saisons et s'est rendu au championnat de la NFC à sa première saison à la barre des 49ers. Sauf qu'après 10 matchs, avec une fiche de 7-2-1, Harbaugh a utilisé la commotion d'Alex Smith pour se tourner vers Kaepernick. Son raisonnement est que la mobilité et la force du bras de Kaepernick ajouterait de l'explosion à son offensive qui était correcte, sans plus. Avant sa commotion, Smith complétait 70% de ses passes, et il avait complété 25 de ses 27 dernières passes. Kaepernick a terminé avec 5 victoires en 7 départs, mais ses chiffres allaient en empirant vers la fin. Il a terminé avec trois matchs où il a complété moins de 60 % de ses passes. En tant que partant, il a complété 62,5 % de ses passes avec un coefficient d'efficacité de 77,8.

9. Combien d'équipes ont des problèmes avec leur botteur? Trois. Seuls les Falcons n'ont pas de problème. Matt Bryant est âgé de 37 ans, mais il représente la seule valeur sûre dans les éliminatoires de la NFC. Il n'a pas connu de mauvaises séquences et n'est pas blessé. Au cours de la saison, Bryant a complété 33 de ses 38 bottés et il sévira dans un dôme. Les autres équipes ont des problèmes. Le botteur des Seahawks, Hauschka, s'est blessé au mollet lors du match de dimanche. Même s'il a essayé de ne pas trop mettre de pression sur son pied en complétant une conversion, les Seahawks ont choisi de dégagé ou d'y aller sur le quatrième essai en position de placement. Les Seahawks pourraient devoir faire passer des auditions à d'autres botteurs mardi, au cas. Les 49ers doivent décider cette semaine leur botteur. Harbaugh a embauché le vétéran Billy Cundiff en raison des problèmes de David Akers. Akers, après avoir complété 44 de ses 52 bottés la saison dernière, il a seulement complété 69% de ses tentatives cette saison. Il a raté 7 de ses 18 au cours de ses six derniers matchs. Bien sûr, les Packers ont leurs problèmes avec Mason Crosby et ses 63,6 % d'efficacité. Pourquoi est-ce que les placements sont si importants ? Cette semaine, les botteurs ont complété 15 de leurs 16 tentatives et seulement 12 touchés offensifs.

10. Qui sera du match de championnat de la NFC? Bien que les équipes à domicile ont contrôlé les matchs de la semaine dernière, je peux voir les Packers de Green Bay remporter le match à San Francisco et les Falcons pourraient finalement régler leurs problèmes à domicile en éliminatoires. Ça nous donnerait une finale entre les Packers et les Falcons pour le championnat de la NFC. C'est d'à-propos, Rodgers et Ryan sont les deux meilleurs quarts de la NFC à mon avis. C'est une ligue dirigée par les quarts-arrière. Il ne faut pas exclure les Packers et Rodgers du Super Bowl.