mardi, 1 janv. 2013. 13:48

(ESPN) - Une chose que nous avons apprise dimanche, c'est que tout est possible dans la NFC à l'aube des éliminatoires.

Les Falcons d'Atlanta, numéro un de la NFC, ont paru vulnérables pendant la défaite de 22-17 à domicile contre les Buccaneers de Tampa Bay. Les Packers de Green Bay ont perdu le deuxième rang, et une semaine de vacances à la suite de la défaite de 37-34 contre les Vikings du Minnesota. Seulement les Vikings, les 49ers de San Francisco, les Seahawks de Seattle et les Redskins de Washington ont sauvé les honneurs dimanche avec des victoires et un peu de rythme à l'amorce des éliminatoires.

Les éliminatoires de la NFC débutent samedi à 20h00 alors que les Vikings visiteront les Packers à Green Bay dans la suite du meilleur duel de la Semaine 17. Dimanche, à 16h30, les Seahawks visitent les Redskins à Washington dans un duel opposant les deux meilleurs quarts recrues de la NFC.

En plus de voir la moitié des équipes présentes en éliminatoires être différentes de l'an dernier, cette moitié est la plus jeune en plus. Les Seahawks sont une jeune équipe dynamique avec une excellente défensive et Russell Wilson. Les Redskins comptent sur un porteur de ballon recrue, un quart recrue et une séquence de sept victoires consécutives. Les Vikings ont suivi Adrian Peterson vers leur premier séjour en éliminatoires depuis 2009, mais ils ont aussi l'excellent jeune bloqueur à gauche Matt Kalil et l'intrigante recrue Harrison Smith dans la tertiaire.

Voici dix questions qui méritent d'être posées à l'aube des éliminatoires dans la NFC.

1. Est-ce que les Falcons peuvent gaspiller l'avantage du terrain ? Ils le peuvent. Aucune équipe n'amorce les éliminatoires avec plus de pression que les Falcons. Depuis 2008, les 33 victoires à domicile qu'ils comptent sont deuxièmes seulement derrière les 34 des Patriots. Néanmoins, il faut se demander s'ils peuvent composer avec la pression de détenir l'avantage du terrain en éliminatoires. S'ils n'en sont pas capables, on se demande bien quels changements seront effectués.

Sous l'entraîneur-chef Mike Smith et le quart arrière Matt Ryan, qui ont rejoint les Falcons ensemble en 2008, ils ont une fiche de 0-3 en éliminatoires. Grâce entre au calendrier le plus facile de la NFL, les Falcons ont sécurisé l'avantage du terrain la semaine dernière. La défaite contre les Bucs était la première à domicile cette saison et seulement la septième depuis 2008.

Les Falcons ont été limités à leur plus bas pointage de la saison dimanche et six des matchs à Atlanta se sont décidés par une marge de six points ou moins. Ils sont les premiers du classement, mais ils ne peuvent pas être totalement en confiance.

2. Quel est le thème récurrent? Les jeunes quarts volent le spectacle. Quatre des six quarts partants feront leurs débuts en éliminatoires : Wilson à Seattle, Robert Griffin III à Washington, Colin Kaepernick à San Francisco et Christian Ponder au Minnesota. Des quatre, Kaepernick est l'ainé à 25 ans, suivi par Wilson et Ponder à 24 ans et finalement RG3, le cadet à 22 ans seulement.

Ce qui est incroyable c'est que même les plus vieux quarts ne sont pas si vieux. Ryan n'a que 27 ans et Aaron Rodgers 29. Rodgers est le seul quart toujours en lice dans la NFC avec des victoires en éliminatoires en carrière. Il compile un dossier de 4-2 avec une bague du Super Bowl.

3. Quel quart possède le meilleur avantage? Aucun doute qu'il s'agit de Rodgers. Bien sûr, ça n'aide pas les Packers qu'ils doivent remporter trois matchs pour atteindre le Super Bowl. Mais ils l'ont déjà fait par le passé et ils peuvent le refaire.

Aussi difficile la défaite contre les Vikings puisse avoir été, elle aide probablement les Packers qui retrouvent ces mêmes Vikings au Lambeau Field. Il s'agit d'une troisième rencontre entre les deux équipes en six semaines. Les Packers ont remporté le premier match à domicile 23-14, mais Peterson avait compilé 210 verges. Il en a couru 199, dimanche, lors de la victoire de 37-34 des siens.

Avec une fiche de 7-1 à domicile, on penserait que les Packers ont de bonnes chances d'avancer. Si tel est le cas, ils rendraient visite aux 49ers et Kaepernick qui effectuera son premier départ en carrière en éliminatoires. Ça pourrait bien être le billet aller simple des Packers vers la finale de la NFC.

Malgré la défaite de dimanche, les Packers ont remporté cinq des six dernières rencontres contre les Vikings et dix des dernières quatorze. Honnêtement, je peux facilement voir comment les Packers se retrouveront en finale de la NFC, possiblement contre les Falcons.

4. Quel est le plus gros changement ? Ce qui était considéré comme la meilleure conférence pour les passeurs est aussi devenu le havre de la course. Avant d'amorcer la Semaine 17, les Redskins, les Seahawks, les Vikings et les 49ers étaient les quatre meilleures équipes au sol dans la NFL.

Les trois porteurs de la NFC sélectionnés pour le Pro Bowl, Marshawn Lynch de Seattle, Frank Gore de San Francisco et Adrian Peterson du Minnesota sont des éliminatoires. De plus, Alfred Morris à Washington a terminé la saison avec une colossale prestation de 200 verges contre les Cowboys, lui en donnant 1613 pour la saison.

Il s'agit d'une conférence comptant Rodgers, Eli Manning, Drew Brees et d'autres bons passeurs, mais la valeur de la course s'est considérablement améliorée cette saison et sera une grosse part des deux premières rondes des éliminatoires.

5. Quelle défensive peut freiner la course? Les 49ers et les Redskins sont les deux seules défensives parmi les six premières de la NFC contre la course à prendre part aux éliminatoires. San Francisco performe grâce aux talents, Washington utilise plutôt des miroirs.

Il faut donner du mérite à Jim Haslett, le coordonnateur défensif des Redskins, qui a fait de l'excellent travail de raccommodage avec sa défensive qui a perdu trois partants clés cette saison - l'ailier défensif Adam Carriker, le secondeur Brian Orakpo et le maraudeur Brandon Meriweather.

Les 49ers sont truffés de talents pour freiner la course. Ils ont six joueurs sélectionnés pour le Pro Bowl au sein de leur défensive. Il y a les organisations en 4-3 avec une défensive contre la course décente, les Seahawks et les Vikings, tandis que les Falcons sont ceux qui doivent s'inquiéter le plus. Le fait d'être à domicile devrait les aider.

6. Qu'en est-il des jeunes jambes? On parle des jeunes bras à outrance, mais cinq des six quarts peuvent aussi courir. On parle de cauchemars pour les coordonnateurs défensifs qui doivent se préparer en peu de temps.

Trois utilisateurs de «l'option du quart» sont présents : RG III, Kaepernick et Wilson. Ponder n'a pas peur de sortir et courir et Rodgers va utiliser ses jambes pour faire avancer les chaînes s'il déchiffre une défensive homme à homme. Le seul passeur plus traditionnel est Ryan. Ryan a couru 32 fois cette saison, il utilise donc ses jambes seulement en cas d'absolue nécessité.

La seule inquiétude ici, c'est la blessure au genou de RG III. Il portait une orthèse imposante lors des deux derniers matchs, ce qui le ralentissait clairement. Il a seulement couru deux fois lors de la Semaine 16 contre les Eagles. C'est difficile de garder ses quarts en santé avec les offensives d'options, mais il s'agit de matchs éliminatoires.

7. Qu'est-ce que reflètent les duels de la saison? Les Vikings et les Packers se sont partagés les honneurs de leurs affrontements, tout comme les 49ers et les Seahawks dans la NFC Ouest.

Les 49ers ont amorcé la saison avec une victoire de 30-22 à Lambeau Field. Ils vont se retrouver si les Packers disposent des Vikings. Les Seahawks ont battu les Packers et les Vikings.

Si les Redskins disposent des Seahawks, ils visiteront les Falcons qui ont battu Washington 24-17 en octobre. RG III a souffert d'une commotion cérébrale lors de ce match et il s'agissait du seul match d'Atlanta contre une équipe de la NFC qualifiée en éliminatoires.

Si les Vikings et les Redskins atteignent le championnat de la NFC, il s'agirait d'une reprise du match de la Semaine 6 remporté par les Redskins 38-26.

8. Et les blessures? La semaine de congé aidera les Falcons et les 49ers qui auront une semaine de plus pour soigner quelques blessures.

Les Falcons ont vu l'ailier défensif John Abraham (cheville) et le demi de coin Dunta Robinson (commotion) se blesser dimanche contre Tampa Bay. Les blessures ne semblent pas sérieuses. Le maraudeur William Moore a raté le match de la Semaine 17 et sera vraisemblablement de retour pour le match éliminatoire des Falcons.

Les 49ers espèrent que la semaine supplémentaire permettra à Justin Smith d'être suffisamment en forme pour revenir au jeu. Il souffre d'une déchirure partielle du triceps et reporte sa chirurgie dans l'espoir de pouvoir retourner sur le terrain cette saison. Vernon Davis souffre aussi des effets d'une commotion cérébrale.

Le demi de coin des Vikings Antoine Winfield souffre d'un genou endolori et d'une main affaiblie, mais il souligne qu'il s'agit d'une question de tolérance à la douleur et qu'il devrait jouer.

Chez les Packers, le receveur Jordy Nelson, fraichement de retour au jeu, s'est blessé au genou, mais il ne s'agit pas d'une blessure sérieuse. Le receveur Randall Cobb devrait être en mesure de jouer malgré une blessure à la cheville et la tertiaire devrait compter sur le retour de Charles Woodson, blessé à la clavicule.

Pour les Redskins, les maraudeurs inquiètent. Le partant Madieu Williams souffre d'une blessure à l'épaule et le réserviste DeJon Gomes s'est blessé au genou. Le garde Kory Lichtensteiger s'est blessé à la cheville dimanche et son état sera surveillé de près toute la semaine. RG III s'est fait malmener dimanche, mais il sera à son poste pour le match éliminatoire.

9. Des mouvements de personnel en vue? La grande question est de savoir si les 49ers remplaceront le botteur David Akers. Il a raté deux autres placements dimanche lors de la victoire contre les Cards. Il a complété seulement 69% de ses tentatives cette saison.

Même l'entraîneur des 49ers Jim Harbaugh a souligné qu'Akers n'était pas à son goût. À savoir s'il fera le changement, Harbaugh va se pencher sur la question en précisant que c'est le travail d'Akers de réussir ses bottés.

On s'imagine qu'Harbaugh gardera Akers, tout comme Mike McCarthy qui n'a pas laissé aller Mason Crosby. Crosby a été horrible en réussissant 21 de ses 33 placements en 2012, mais il a réussi ses quatre derniers.

10. Qui sera du Championnat de la NFC ? C'est clairement une course bien ouverte, mais je prévois un championnat entre les Falcons et les Packers au Georgia Dome.

Seulement six quarts ont remporté des Super Bowl au cours des neuf dernières saisons et Rodgers est l'un de ceux-là. De plus, il est le seul en lice dans la NFC avec des victoires en éliminatoires. Ça ne sera pas facile, mais je favorise les Packers. Et si je dois choisir un adversaire pour le Super Bowl, je pencherais vers les Broncos de Denver.