RDS.ca mercredi, 16 janv. 2013. 12:12

Avant d'arriver avec les Alouettes, Marc Trestman, s'est taillé une réputation de spécialiste des quarts-arrière dans la NFL. Pendant une vingtaine d'années, il a travaillé pour huit organisations en tant qu'entraîneur des quarts-arrière et coordonnateur à l'attaque.

Il a, entre autres, travaillé avec Steve Young chez les 49ers de San Francisco en 1995 et 1996. Puis avec Jake Plummer avec les Cards de l'Arizona de 1998 à 2000. Mais c'est avec les Raiders qu'il a connu le plus de succès entre 2001 et 2003. Son quart Rich Gannon a conduit l'équipe au Super Bowl en 2002, année où il a reçu le titre de joueur le plus utile à son équipe dans la NFL.

Son arrivée avec les Alouettes lors de la saison 2008 a redynamisé l'attaque montréalaise et a donné des ailes au quart Anthony Calvillo. Lors de ses trois premières années dans la Ligue canadienne, les Alouettes ont atteint trois fois la finale de la coupe Grey.

La campagne 2009 aura été fabuleuse. Montréal ne subit que trois défaites en saison régulière. L'équipe gagne la coupe Grey. Calvillo est nommé joueur par excellence de la ligue puis Trestman obtient le titre d'entraîneur de l'année. À la fin de la saison, le directeur général lui accorde une prolongation de contrat jusqu'en 2012.

La saison 2010 aura été à l'image de la précédente et le résultat est le même, une deuxième coupe Grey consécutive.

Parallèlement, Marc Trestman prodigue des conseils à de jeunes quarts-arrières qui frappent aux portes de la NFL, dont Tim Tebow qui l'a embauché personnellement à titre d'entraîneur privé.

En 2011, les Alouettes ne peuvent répéter leurs succès des années précédentes. Malgré tout, l'entraîneur Trestman reste convoité par les équipes de la NFL. Il est dans la course pour les postes d'entraîneur avec les Dolphins de Miami et les Colts d'Indianapolis, sans être le candidat retenu.

Il est donc de retour à Montréal en 2012. Et après une seconde fin de saison décevante, certains de ses adjoints quittent. En coulisse, on déplore la trop grande emprise de l'entraîneur-chef sur ses adjoints.

Il était évident qu'un jour ou l'autre Mark Trestman retournerait à la NFL. Ce jour est maintenant arrivé.

*D'après un reportage de Jean-Luc Legendre