RDS.ca jeudi, 5 avr. 2012. 17:16

AUGUSTA, Ga. - Lee Westwood a pris les commandes à l'issue de la première ronde d'un tournoi majeur pour la première fois de sa carrière.

Pas nécessairement l'honneur qu'il recherche, cependant.

Westwood a réussi quatre oiselets de suite sur le neuf d'aller, jeudi, en route vers une ronde facile de 67 (moins-5) au Tournoi des Maîtres. L'Anglais tente toujours de décrocher son premier titre en carrière à un tournoi majeur.

"J'ai passé près, a reconnu Westwood. J'ai gagné tout ce qui est possible de gagner à l'exception d'un tournoi majeur. C'est mon principal objectif, et le parcours a été long depuis le (championnat de la) PGA l'an dernier."

Il a déjà passé près il y a deux ans à Augusta, alors qu'il avait entrepris la dernière ronde installé en tête. Il avait toutefois nécessité trois roulés pour réaliser un boguey au trou no 9, laissant ainsi filer son avance et devenant un spectateur qui allait assister au troisième couronnement de la carrière de Phil Mickelson.

Cette fois-ci, Westwood entamera la deuxième ronde avec un coussin d'un coup devant le Sud-Africain Louis Oosthuizen. Il dispose aussi d'une avance de deux coups devant un groupe de six golfeurs, comprenant notamment Paul Lawrie, Miguel Angel Jimenez et Francesco Molinari.

L'Anglais, gagnant de 36 tournois en carrière sur la scène internationale, a atteint 16 verts en coups recommandés après s'être entraîné légèrement en début de semaine sur un parcours qu'il considère être parfaitement conçu pour son style de jeu. Il a réussi quatre oiselets de suite entre les trous no 5 et 8, et n'a jamais dû tenter un coup roulé de plus de 10 pieds.

"C'est bien de connaître un bon départ sur lequel on peut bâtir", a-t-il commenté.

Il a attaqué le parcours détrempé à l'occasion d'une journée chaude et humide, jeudi, et les conditions météorologiques semblaient idéales pour réaliser de bons scores. Les fanions étaient plus difficiles à atteindre qu'à l'habitude pour une première ronde, et les balles roulaient moins en raison des allées imbibées d'eau.

Bubba Watson, Ben Crane et Jason Dufner étaient les autres golfeurs à égalité à moins-3, tout comme Peter Hanson _ en dépit du fait qu'il était toujours sur le parcours à la tombée de la nuit.

Rory McIlroy a joué 71 (moins-1) et Tiger Woods a bouclé son parcours avec deux bogueys en route vers un score de 72.

"J'ai frappé certains de mes pires coups en carrière aujourd'hui, a confié Woods. C'est O.K. Je me suis accroché, j'ai travaillé sans relâche sur le parcours, je suis resté patient et me suis concentré sur le moment présent. J'aurais pu retrancher un coup ou deux de plus, mais j'ai exploité pas mal tout ce que j'avais."

Mike Weir, de Bright's Grove, en Ontario, figurait aussi parmi un important groupe de golfeurs à égalité avec la normale.