jeudi, 22 mars 2012. 07:41

Le circuit PGA Tour a annoncé cette semaine une profonde refonte de son calendrier et des tournois de qualification en vue de la saison 2013.

À la suite de ces changements, la saison 2013 prendra fin à la suite du Championnat du Circuit (généralement la troisième semaine du mois de septembre), dernière étape des séries éliminatoires pour l'obtention de la Coupe FedEx. Plutôt que de présenter quatre tournois dans le cadre de la portion automnale du calendrier et le fameux tournoi de qualification, on disputera dorénavant trois tournois qui réuniront les 75 meilleurs boursiers du circuit Nationwide et les joueurs occupant le classement de la 126e à la 200e place sur le circuit PGA Tour. Au terme de ces trois événements, selon un système de point qui reste à être déterminé, les 50 meilleurs obtiendront un doit de jeu pour la saison suivante sur le grand circuit. Le tournoi de qualification servira dorénavant de porte d'entrée uniquement pour le circuit Nationwide.

Auparavant, les 25 meilleurs boursiers du circuit Nationwide obtenaient un droit de jeu de même que les 25 meilleurs joueurs du Tournoi de qualification. Cette compétition est considérée comme l'une des plus difficiles du sport professionnel. Il a y une présélection et deux tournois préliminaires avant d'en arriver au Tournoi proprement dit. La phase finale comporte six rondes de golf en autant de jours. En vue de la saison 2012, 513 golfeurs ont été inscrits aux pré-qualifications, 969 joueurs ont participé à la première étape et 450 à la deuxième. 173 joueurs ont atteint la grande finale et 29 ont gradué au PGA Tour.

De plus, la saison 2014 prendra son envol en octobre 2013 afin que deux épreuves, la Classique Asie Pacifique CIMB et le Championnat du Monde HSBC, soient intégrés au calendrier du circuit PGA Tour. Cela signifierait que les points obtenus seraient comptabilisés pour le classement de la Coupe FedEx. Mais cela comporterait aussi l'énorme désavantage de laisser un trou béant dans le calendrier du mois de novembre jusqu'au mois de janvier. À moins qu'on envisage déjà d'établir un calendrier qui s'échelonnerait sur 12 mois et au diable les vacances.

Ces changements sont loin de faire l'unanimité. Plusieurs observateurs y voient uniquement un moyen de trouver un nouveau commanditaire pour le circuit Nationwide. L'entreprise a effectivement annoncé qu'elle abandonnera sous peu son partenariat actuel à la faveur d'une commandite directe avec le tournoi Memorial de Jack Nicklaus.

D'autres voient dans cette démarche une autre façon de faire du PGA Tour un cercle encore plus fermé qu'il ne l'est actuellement. Le tournoi de qualification mis en place en 1965 a toujours représenté une porte d'entrée particulière pour le golf professionnel. La réalisation du rêve américain, tout à force de travail peut mener à la prospérité. Encore une fois cette année, deux joueurs qui ont obtenu leur droit de jeu grâce à leurs performances au tournoi de qualification se sont signalés. John Huh qui a gagné la classique Mayakoba et Sang-Moon Bae qui fut de la prolongation dimanche dernier lors du Championnat Transitions. Si une telle mesure avait été adoptée il y a trois ans, le jeune joueur vedette Rickie Fowler ne jouerait pas aujourd'hui dans les grandes ligues. Les exemples similaires sont nombreux.

On comprend aussi très mal l'urgent besoin de commencer la saison 2014 alors que dans les faits on aura à peine complété le calendrier de 2013. Il faudrait trouver un autre moyen d'intéresser les golfeurs américains à participer à deux épreuves qui se déroulent en Asie. Les grandes vedettes y ont participé en retour, on s'en doute, de bonis de participation garantis.

Il faut savoir que les circuits de golf professionnels sont des zones d'exploitation exclusives. N'y entre pas qui veut. Et une fois admis, on doit y vivre en fonction des règles établies. Et si cela ne vous plait pas, vous pouvez toujours poursuivre votre chemin ailleurs.

Mais il reste que les changements apportés ébranlent la structure. Plusieurs joueurs se sont opposés à ces modifications.

Le seul point qui semblait faire l'unanimité concernait le début de la saison. On pensait que les responsables allaient proposer diverses avenues pour que l'on entame le calendrier avec fracas dans une grande fête incluant tous les joueurs plutôt que de persister à isoler les gagnants des tournois de la saison précédente à Hawaï. Et encore, faudrait-il que tous les champions soient présents. En 2013, le tableau des participants fut le moins relevé de l'histoire du tournoi.

Comment peut-on penser amorcer une saison de golf à l'automne ? C'est comme envisager les Séries mondiales en mars ou le Super Bowl en juillet. On a encore du travail à faire avant de trouver un compromis qui pourrait satisfaire tout le monde.