Cameron Wake, John Chick, Brandon Browner, Jerrell Freeman et maintenant Marc Testman. Pour une cinquième année de suite, la ligue canadienne de football envoie un de ses meilleurs éléments à la NFL.

L’embauche de Marc Trestman par les Bears de Chicago, une des plus prestigieuses organisations de la ligue nationale, prouve encore une fois que la ligue canadienne est non seulement en santé, mais qu’elle n’a probablement jamais été aussi crédible et respectée par les dirigeants de la NFL.

Je n’ai aucun doute que Trestman est prêt à faire le saut dans la NFL en tant qu’entraîneur-chef et qu’il aura du succès avec les Bears, si le bouillant Jay Cutler est réceptif à un entraîneur qui a fait ses preuves à l’attaque.

Le retour de Trestman dans la NFL, via les Alouettes, risque encore une fois d’augmenter la visibilité et la popularité de la LCF. Plusieurs joueurs et quelques entraîneurs de la NCAA vont songer sérieusement à faire un séjour au Canada afin d’augmenter leurs chances de faire le saut dans la grande ligue. Ils ont plusieurs exemples à suivre.

En 2008, l’ailier défensif Cameron Wake des Lions de la Colombie Britannique, fut élu joueur défensif de l’année dans la LCF et il a fait le saut dans la NFL avec les Dolphins de Miami l’année suivante. En 4 saisons dans la NFL, Wake totalise 43 sacs du quart et il sera au Pro Bowl à Hawaii dans deux semaines.

L’année suivante ce fut au tour d’un autre ailier défensif, John Chick, d’être élu joueur défensif dans la LCF et de se servir de cet honneur comme tremplin dans la NFL avec les Colts d’Indianapolis. Chick a participé à 19 matchs au cours des deux dernières saisons avec Jacksonville.

Après trois sélections sur l’équipe d’étoiles de la ligue canadienne et une conquête de la Coupe Grey avec les Stampeders de Calgary, l’excellent demi de coin Brandon Browner a décidé de tenter sa chance avec les Seahawks de Seattle. En deux saisons, le demi de coin de 6 pieds 4 pouces a réussi 9 interceptions et il fut invité au Pro Bowl à sa saison recrue.

Puis en 2011, le secondeur des Roughriders de la Saskatchewan, Jerrell Freeman, fut choisi sur l’équipe d’étoile de la ligue canadienne et il fut également finaliste au titre de joueur par excellence en défensive. Freeman a passé la dernière saison avec les Colts d’Indianapolis terminant au premier rang de l’équipe pour les plaqués et marquant un touché à son premier match sur un retour d’interception contre les Bears.

Sa victime…nul autre que Jay Cutler. Ce dernier aura finalement la chance de jouer pour un entraîneur qui comprend le rôle de quart-arrière. Trestman a relancé la carrière d’Anthony Calvillo dès son arrivée à Montréal. Il mettra l’emphase sur la protection, un aspect qui fait défaut chez les Bears, et il va bâtir l’attaque en tenant compte des forces et des faiblesses de Cutler.

Bonne chance Marc et bravo à la LCF.