Nous n'avons jamais récolté du sirop d'érable ensemble pas plus que nous avons partagé une chaloupe au chalet, pourtant, Danny Poirier est comme mon ami.

17 ANS PLUS TARD

Vendredi dernier, Poirier annonçait qu'il allait raccrocher son casque de pilote de snocross... définitivement. Je le savais, pas officiellement, mais disons que l'idée cogitait depuis un certain temps dans la tête du vétéran pilote de snocross originaire de Valcourt.

Jamais flamboyant, Poirier est fort probablement l'un des pilotes les plus discrets que je connaisse. Si ce n'était des multiples podiums sur lesquels il est grimpé un peu partout, il serait un fantôme.

L'APOGÉE D'UNE BRILLANTE CARRIÈRE

Poirier raconte son sport différemment. Toutes les occasions où je l'ai rencontré, jamais Poirier n'a eu de mauvais mots concernant ses adversaires ou les promoteurs... JAMAIS! Il est plutôt du genre à avoir des opinions très constructives et malgré son expérience, jamais on ne sent un ton blasé de sa part.

Je me rappelle entres autres d'une discussion sur les "belles années" du snocross. À défaut de critiquer, il était plutôt d'avis que le contexte avait changé, mais qu'il fallait évoluer dans ce nouveau contexte et trouver des alternatives plutôt que de regarder le passé. Comme on dit en bon québécois, les temps ont changé, deal avec.

L'EXPÉRIENCE AU SERVICE DE SA DISCIPLINE

Tantôt mécano pour dépanner quelqu'un, tantôt conseiller, tantôt de bonne compagnie pour une discussion, ses 17 années d'expérience sautent aux yeux lorsqu'on discute avec le sympathique gaillard. Il fut d'ailleurs l'un des premiers à m'en apprendre concernant les classes, championnats et autres formalités du snocross.

LE RESPECT DE SES PAIRS

Une histoire d'amour pour les courses qui remonte à sa jeunesse. C'est une photo du Grand Prix de Valcourt avec l'ovale de glace qui l'avait attiré. Déjà pilote de motocross, c'est le snocross fut plutôt la voie naturelle pour le jeune garçon. Du championnat SMC à Rock Maple Series en passant par WSA et WPSA au début de sa carrière et plus récemment en ECS, CSRA et ISOC, les championnats, il les a tous fréquentés. Il a reçu les honneurs sur chaque circuit ou il a posé sa motoneige Ski-doo, tous sans exception. Malgré tout, jamais le pilote de 37 ans ne s'est vautré ses résultats ou de son expérience, pour cela, il faut lui tirer les vers du nez.

QUE DE BONS MOTS

Les commentaires à son sujet sur une récente publication Facebook en disent long sur son parcours et sa réputation dans le sport. Des années du championnats Rock Maple aux derniers tours de piste, nombreux son ceux qui soulignent l'attitude exemplaire du multiple champion. 

Une brève discussion l'an dernier avec les animateurs du championnat américain ISOC, m'ont fait comprendre non pas le standing, mais le respect qu'ont plusieurs pilotes et organisations  envers Poirier partout où il passe. Un passionné.

Sa passion il a su la transmettre bon nombre de personnes. Déjà dans un article américain de 1998, il affirmait que sa compagne Geneviève était mordue de courses de snocross, ce qui n'a pas bien changé!

Source: Off-road.com

TOUJOURS POUR LE BIEN DE SON SPORT

 Danny, je dois te dire que si tous les pilotes avaient ton authenticité et ta diplomatie, ce serait formidable. Chaque fois où tu as mis en plan ta mécanique dans ta remorque pour discuter avec quelqu'un, chaque fois où tu m'as inspiré à continuer de rêver et de voir les choses autrement, sont autant de raisons pour lesquelles j'aime encore les sports motorisés.

Dans le fond... je ne suis pas ton ami, c'est plutôt que tu es l'ami de tous.

Les lignes qui suivent décrivent tes derniers succès, mais on m'a appris très jeunes qu'on apprend toujours plus quand ont sait lire entre les lignes. 17 ans de carrière dans le domaine des courses ce n'est pas rien, surtout quand elles sont exemplaires!

Bonne continuité Danny Poirier #312

  • 2012 East Coast Snocross(ECS) SnoX Pro Open 1er
  • 2012 East Coast Snocross(ECS)SnoX Pro Super Stock 600 1er
  • 2013 East Coast Snocross(ECS) SnoX Pro Open 3e
  • 2012 ISOC Pro Open 32e
  • 2013 ISOC Pro Open  24e
  • 2013 ISOC Pro Am +30 8e
  • 2013 Championnat du monde Pro Open 7e
  • 2013 ECS SnoX Pro Open 3e
  • 2014 ISOC Pro Am +30 13e
  • 2014 ISOC Pro Open  22e
  • 2014 SCMX Pro 1 12e
  • 2014 SCMX Pro 2 9e
  • 2014 ECS Pro Open 1er
  • 2015 SCMX Pro 1 8e
  • 2015 SCMX Pro 2 9e
  • 2015 ISOC Pro Open  24e
  • 2015 ECS Pro Open 1er
  • 2016 ECS Pro Open 1er
  • 2016 SCMX final Pro 1&2 10e
  • 2016 ISOC Pro Open 22e 
  • 2016 ISOC Pro AM +30 4e