En troisième période du match de dimanche, André Benoit a créé l’égalité 2–2, mais l’arbitre Brian Pochmara a immédiatement annulé le but parce Jakob Silfverberg avait causé de l’obstruction sur Carey Price.

Non seulement le but a été annulé, mais Silfverberg a été pénalisé.

Si on regarde la reprise, en aucun moment Carey Price ne s’est plaint d’avoir été bousculé et aucun joueur du Canadien n’a porté plainte. Il n’y avait donc qu’une seule évidence, le but d’André Benoit était bon.

Après la rencontre, j’ai croisé le directeur général des Sénateurs, Bryan Murray, qui évidemment n’a pas du tout apprécié la décision de Brian Pochmara. Il aurait préféré que les arbitres et juges de lignes, se consultent pour déterminer si Carey Price avait vraiment été bousculé sur le jeu. Pochmara a pris la décision très rapidement sur la glace et s’est dirigé immédiatement au banc de l’annonceur maison pour faire connaître la décision qu’il venait de prendre.

Évidemment l’entraîneur Paul MacLean a exigé des explications. Pochmara a refusé de lui en donner.

Bryan Murray s’est assuré de croiser les arbitres après la rencontre. Brian Pochmara a décidé de prendre une autre sortie pour éviter de s’expliquer, mais son adjoint Greg Kimmerly a dû donner des explications. En résumé, il s’en est lavé les mains en expliquant que c’est Pochmara qui a pris la décision et non lui.

UNE DÉCISION QUI FAIT MAL

C’est évident que pour les Sénateurs, cette décision pourrait être lourde de conséquence, surtout dans une saison écourtée.

Mike Murphy qui est vice-président aux opérations de la LNH m’a indiqué que la ligue va se pencher sur cette décision et les arbitres devront s’expliquer, tout en me soulignant que les officiels doivent prendre des décisions rapidement.

Il est évident que les arbitres sont des humains et qu’ils s’exposent parfois à prendre de mauvaises décisions. Visiblement, Brian Pochmara n’a pas pris la bonne et il risque d’être sous surveillance au cours des prochains matchs qu’il devra arbitrer.

LATENDRESSE REVIENDRA

Guillaume Latendresse devra regarder encore quelques matchs des gradins, lui qui ne se sentait pas bien au lendemain du match de mercredi dernier, face aux Canadiens.

La mise en échec qui l‘a blessé, est celle de Colby Armstrong en 2e période. Ce n‘était pas la mise en échec la plus violente, mais elle était quand même très solide.

Latendresse a terminé le match, mais le lendemain, les maux au cou sont apparus. C‘est évidemment une situation qui inquiète, mais il y a des solutions à ce genre de problème. N‘oublions pas que Sidney Crosby se plaignait de maux de tête violents, mais après des examens approfondis, les médecins ont réalisé que ce sont des nerfs endommagés qui s‘avéraient le problème.

Je ne dis pas que Guillaume Latendresse a le même problème, mais les blessures au cou sont aussi problématiques.

La bonne nouvelle c‘est qu‘il se sent mieux, mais tant et aussi longtemps que les médecins n‘auront pas mis le doigt sur le bobo, il y aura toujours une certaine incertitude dans son cas.