Nous le savons tous, cet été aura été un des plus fous dans l'histoire de la NBA. On parle de recrues prometteuses repêchées au mois de juin pour ensuite passer à des échanges incluant quelques-uns des grands noms de la ligue ainsi qu'à des signatures de vedettes leur rapportant des sommes astronomiques.

Bref, la totale. Personne n'aurait pu prédire, à la fin de la saison 2016-17, que pas moins de sept All-Stars allaient constituer l'objet d'un transfert durant la saison morte. Ce fut donc littéralement cela: une saison estivale de fous. Aujourd'hui, je veux vous parler d'un autre joueur étoile qui retient l'attention ces temps-ci.

Ce joueur est en effet l'arrière tout-étoile Dwyane Wade. Je ne mentionnerai pas un autre échange majeur ou une nouvelle signature qui se compte en dizaines de millions de dollars par année, loin de là. C'est un sujet bien moins concret, plus abstrait.

Donc, pour en arriver au cœur de l'article, plusieurs médias ont mentionné l'éventuelle possibilité que Wade se retrouve sous le maillot d'une autre franchise dans un avenir rapproché. L'arrière de 35 ans a connu une excellente campagne l'an dernier.

Il a affiché des moyennes de 18,3 points, 4,5 rebonds et 3,8 passes décisives par match en 60 rencontres avec les Bulls de Chicago. Après une huitième position dans la conférence de l'est, accordée par la présentation d'un dossier neutre de 41 victoires contre 41 défaites, les Bulls ont procédés à des changements d'effectif qui indiquent clairement la venue d'une période de reconstruction.

Le signe le plus évident pour identifier cette tactique est bien sûr l'échange de leur pièce maîtresse en l'ailier Jimmy Butler vers les Timberwolves du Minnesota, qui les a grandement aidé la saison dernière.

Wade a exprimé le désir de rejoindre son ancienne équipe, le Heat de Miami, ou bien encore les Lakers de Los Angeles. Je vous propose donc d'analyser l'impact qu'aurait la venue de notre sujet du jour au sein de ces deux franchises.

Heat de Miami

Dans le cas d'un retour grandiose dans l'équipe où il a passé treize saisons, il n'y a aucun doute sur le fait que sa présence se ferait ressentir. Avec le meneur Goran Dragic à l'arrière, il formerait une paire de gardes dévastatrice dans la conférence.

Si Hassan Whiteside peut continuer d'appuyer son équipe du côté défensif du ballon en captant d'importants rebonds et en effectuant de puissants contres, une place en séries est quasi-certaine. Mais si le banc, mené par l'arrière Dion Waiters, peut performer à sa juste valeur, je pense que le Heat peut être dangereux et se hisser entre le cinquième et le septième échelon.

Lakers de Los Angeles 

Voilà une embauche qui ferait jaser: alors que les Lakers ont déjà mis la main sur la recrue qui reçoit le plus d'attention en ce moment en Lonzo Ball, l'arrivée d'un des meilleurs arrières de l'histoire serait extrêmement bénéfique pour l'image publique des Lakers.

N'oublions pas que la franchise californienne a aussi mis la main sur le centre Brook Lopez, qui peut être très efficace comme seconde ou troisième option de l'équipe. L'ensemble de ces facteurs me feraient prédire un position entre la huitième et la dixième de la conférence ouest pour LA.

Il faut toutefois retenir que ce sont des spéculations et que rien n'est sûr. Pour l'instant, ce ne sont que des intérêts éprouvés par le principal intéressé. En attendant, il demeure membre des Bulls de Chicago et il est certain qu'il s'investira corps et âme pour le bien de sa ville natale.

Texte original paru sur EnProlongation.com