Eugenie Bouchard a connu une autre sortie rapide dans un tournoi de la WTA. Pour la 2e fois en une dizaine de jours, l’athlète de Westmount a perdu en première ronde.

Aujourd’hui 53e au classement de la WTA, elle se retrouvera dans le coin du 56e échelon après le tournoi d’Indian Wells.

En 2014, Eugenie Bouchard a été l’étoile montante du tennis féminin. À l’âge de 20 ans, elle a eu une ascension fulgurante, atteignant le 5e rang mondial. Des demi-finales en Australie et à Roland-Garros, ainsi qu’une finale à Wimbledon ont émerveillé la planète tennis. De plus, quelques jours avant Roland-Garros, à Nürnberg, elle avait remporté son seul titre WTA. Sa plus grande adversaire était classée au 52e rang (Karin Knapp).

Par la suite, de retour à la maison, à la Coupe Rogers, elle a subi l’élimination à son premier match et ce fut le début de la chute au classement. Sa place au classement WTA lui a permis de se qualifier pour le Finale WTA, où les 8 meilleures joueuses au monde étaient présentes. Bouchard n’aura été qu’une figurante à ce tournoi, perdant ses 3 matchs, où son meilleur « set » fut un 3-6.

 Depuis, cette fin de saison 2014, Eugenie Bouchard n’a jamais retrouvé sa vigueur. Les tournois où elle semblait en pleine possession de ses moyens ont été peu nombreux.

En 2015, elle a perdu dès son premier match 11 fois sur les 18 tournois auxquels elle a participé. Elle n’a jamais atteint le carré d’as. La saison dernière, le scénario se ressemble. Sept défaites en entrée sur 24 tournois. Eugenie a atteint les finales de Kuala Lumpur et Hobart en début de saison.

À la Coupe Banque Nationale à Québec, alors qu’elle était la favorite au tableau, Eugenie Bouchard a été éliminée au 2e tour et s’est sauvée par la porte d’en arrière afin d’éviter les médias, sous quelques huées de la foule.

La saison 2017 est encore très jeune. Eugenie Bouchard a connu un excellent tournoi à Sydney, mais ce fut éphémère.