Tout au long de la saison estivale, des contrats aux montants  astronomiques ont été signés par les grands noms de la NBA. Des sommes colossales, qui ont dépassées les 200 millions de dollars dans certains cas, ont été impliquées dans ces ententes. Plusieurs joueurs sont maintenant salariés de plus de 30 millions sur une base annuelle, ce qui est tout simplement énorme.

Samedi dernier, un autre contrat plutôt lucratif a été signé, alors que l'arrière Gary Harris a agréé à une prolongation de contrat de 4 ans, 84M$ avec les Nuggets de Denver. À 23 ans, il faut dire que le jeune athlète sera extrêmement bien payé pour rester au Colorado.

Repêché au 19ème échelon de l'encan 2014, Harris a vu sa production augmenter significativement depuis son arrivée dans la ligue. N'ayant moyenné que 3,4 points par match sur des taux de succès de 30,4%, dont 20,4% en territoire à trois points, le jeune espoir a pu passer au prochain niveau en affichant 14,9 points de moyenne sur des pourcentages de réussite de 50,2% et 42,0% de la trois points en 2016-17.

Je suis totalement conscient que le jeu d'Harris se soit développé au fur et à mesure qu'il ait acquis de l'expérience au sein de la ligue. Je sais aussi qu'il représente maintenant un élément clé pour sa formation et qu'il possède le rôle d'arrière partant à Denver, mais des moyennes avoisinant les 15 points, 3 rebonds et 3 passes par rencontre ne justifient pas  l'obtention d'un salaire annuel de 21 millions de dollars.

Malgré cela, je pense tout de même que le produit de l'université Michigan State est un solide titulaire. Les Nuggets ont bien fait de sécuriser sa présence dans l'effectif pour les quatre prochaines années. Si j'étais à la place de l'état-major de Denver, je lui aurais seulement offert quelques millions par campagne en moins afin d'avoir la liberté de pouvoir utiliser l'argent conséquemment sauvegardé sur d'autres joueurs.

Harris entamera sa quatrième saison dans les grandes ligues, et il sera bien entouré au Colorado. En effet, les Nuggets peuvent également compter sur leur centre vedette Nikola Jokic et sur l'ailier fort étoile Paul Millsap, mis sous contrat au mois de juillet dernier.

Ces derniers ont affiché de superbes moyennes au cours du calendrier 2016-17, enregistrant respectivement 16,7 points, 9,8 rebonds et 4,9 passes décisives par match ainsi que 18,1 points, 7,7 rebonds et 3,7 mentions d'aide par soirée de travail.

Selon moi, les Nuggets présentent une formation qui a de bonnes chances d'accéder aux séries. Sur papier, le travail est fait. En plus de Jokic, Millsap et Harris, Denver peut compter sur les services des meneurs Emmanuel Mudiay et Jamal Murray, des ailiers Wilson Chandler et Will Barton, ou encore des intérieurs Kenneth Faried et Mason Plumlee.

Il ne reste qu'à livrer la marchandise dans cette Conférence de l'ouest féroce. la troupe de Michael Malone devra s'imposer parmi les grosses équipes comme les Warriors, les Rockets, les Spurs ou le Thunder. On leur souhaite donc bonne chance, et encore une fois, félicitations à Gary Harris pour son nouveau contrat!