C’est en début de journée, dimanche, qu’ont été connus les champions de la semaine sur les circuits ATP et WTA. Dans deux des cas, il s’agit d’un deuxième titre en deux semaines. Quant au troisième, il a été le triomphe logique d’un joueur trop fort pour ses adversaires.

DAVID GOFFIN TRIOMPHE À TOKYO

Champions: Goffin (Tokyo)

David Goffin, champion de Tokyo
(Photo: Getty Images)

Après avoir remporté son premier titre en trois ans la semaine dernière, à Shenzhen, David Goffin a raflé les honneurs au tournoi de Tokyo. En finale, le Belge a défait Adrian Mannarino 6-3, 7-5, mettant ainsi la main sur son premier titre ATP500 en carrière.

À NE PAS MANQUER: La force tranquille de David Goffin

Ce deuxième triomphe consécutif place Goffin au huitième rang de la Race, qui détermine les huit meilleurs joueurs de la saison. Ceux-ci disputeront les Finales ATP, en novembre, à Londres. Rafael Nadal, Roger Federer et Alexander Zverev sont déjà qualifiés pour le bal de fin d’année.

CAROLINE GARCIA ET RAFAEL NADAL, LES CHAMPIONS DE PÉKIN

Au tournoi de Pékin, Caroline Garcia a continué sur sa lancée. La Française, qui avait remporté, à Wuhan, le premier Premier 5 de sa carrière, a récidivé cette semaine, mettant la main sur le titre suite à une victoire de 6-4 et 7-6(3) contre Simona Halep, qui sera tout de même numéro un mondiale à compter de lundi.

À NE PAS MANQUER: Simona Halep au sommet du tennis féminin

Champions: Garcia (Pékin)

Caroline Garcia, championne de Pékin
(Photo: Getty Images)

Le titre de Pékin permet également à Garcia de percer le top 10 du circuit féminin pour la première fois, elle qui pointera dorénavant au neuvième échelon mondial. De plus, à l’instar de Svetlana Kuznetsova l’an dernier, la Française de 23 ans pourrait se faufiler jusqu’aux huit meilleures, privant ainsi Johanna Konta d’une place à Singapour pour une deuxième année consécutive.

Du côté masculin, Rafael Nadal n’a fait qu’une bouchée de Nick Kyrgios, qu’il a démoli 6-2, 6-1 en finale. Pour l’Espagnol, il s’agit d’un 75e titre en carrière et d’un deuxième à l’Open de Chine (le premier avait été remporté en 2005).

À NE PAS MANQUER: Rafael Nadal, l’humilité d’un champion

Toutefois, il s’en est fallu de peu pour que ce triomphe n’arrive pas pour le numéro un mondial. En effet, il a dû sauver deux balles de match au premier tour, face à Lucas Pouille.

Avec ce titre, Nadal assoit plus confortablement son avance sur Roger Federer au sommet du classement de l’ATP. Toutefois, les deux joueurs n’ont pour ainsi dire plus rien à défendre d’ici la fin de la saison. Si l’Espagnol n’a que 10 petits points à défendre à Shanghai et rien par la suite, il ne reste plus rien pour le Suisse depuis Wimbledon. Par conséquent, cela nous donnera une course à la cime du circuit masculin des plus intéressantes pour les tournois qui restent (Shanghai, Bâle, Paris-Bercy et Londres, où tant Nadal que Federer sont inscrits).

Originalement paru sur : Surlebanc.ca

Crédit article : Caroline Paquin