Les points positifs ne sont pas nombreux depuis deux jours, mais au moins les deux parties continuent de se parler, sauf que les négociations se font via un médiateur qui tentent tant bien que mal de trouver une façon de relancer les pourparlers.

Contrairement à la croyance, il n‘est pas anormal qu‘un médiateur soit utilisé pour négocier sans que les deux parties soient à la même table et c‘est exactement ce qui se produit présentement.

Justement, un des points à régler est celui de la durée de la convention collective.

Les joueurs sont prêts à accepter une convention collective de 10 ans, mais à certaines conditions : 1- option d‘y mettre fin après 7 ans. 2- salaire minimum de 800 000$ à l‘an 9.

Selon les dernières indications, ce dossier n‘est pas encore réglé, mais disons qu‘un salaire minimum aussi élevé est impressionnant. Reste que les revenus de la LNH pourraient bien être de 6 milliards de dollars dans 9 ans.

Maintenant, la journée de samedi risque d‘être plus intéressante, alors qu‘on aura le résultat du vote des joueurs sur la dissolution du syndicat par déni d‘intérêt. Il est probable que le comité exécutif dissoue l‘AJLNH dès qu‘elle le pourra, soit après 18 h.