Le CH n’a pas besoin d’utiliser Jobboom pour afficher sa recherche de candidats. Il y en a sûrement plusieurs qui ont expédié leur CV à monsieur Savard ou tout au moins, lui ont logé un appel d’intérêt. Si ce ne fut pas à monsieur Savard peut-être à Geoff Molson lui-même.

Si vous êtes intéressé par un poste et pensez avoir les compétences requises contacteriez-vous le patron si ce poste devient vacant? Bien sûr que oui. Ce n’est pas différent dans la LNH. Pensez-y. Un gars comme Damphousse qui se retire sans avoir été contacté semble bizarre non? Pas si ce dernier avait déjà signifié son intérêt à Geoff.

Qui a contacté Savard et/ou Molson? La liste est plus longue que nous le croyons ou que les journalistes le croient. Est-ce que Savard sera consulté pour le poste d’entraîneur également? Je crois que Savard sera le conseiller hockey de Geoff Molson pour un bout de temps. Et de grâce, épargnez-moi les sans expérience! Le CH a fini dernier au classement! Peut-on se permettre d’embaucher un candidat qui fera son expérience sur le tas? Peut-on se permettre d’éponger ses futures erreurs et de rater les séries encore durant quelques années? Pas sûr à Montréal. Pas sûr avec cette masse salariale. Le minimum requis est d’avoir exercé ce genre d’emploi dans l’organisation ou ailleurs. Les DG et assistants au DG dans la LNH ou la LAH pourront être des candidats potentiels.

L’embauche d’un entraîneur compétent est également très importante. Avez-vous remarqué que les Hurricanes allaient nulle part avant l’arrivée de Kirk Muller? Ils étaient bon derniers voués à terminer la pire saison de leur existence. Ils ont fini avant le CH, les Islanders et les Maple Leafs. Ils auraient probablement participé aux séries de fin de saison si Muller avait été nommé plus tôt. DG / Entraîneur c’est un duo qui doit faire une équipe solide. Alors, le candidat au poste de DG devra se présenter avec sa courte liste de candidats au poste d’entraîneurs. Monsieur Molson s’assurera ainsi que Savard est à l’aise avec l’embauche d’un tel entraîneur. Il voudra assurément son opinion. Et surtout ne me parlez pas de Cunneyworth et de ses adjoints! Bon sens ils ont fini derniers! DERNIERS! De huitième à derniers!!!!! Avec un cap salarial pratiquement au maximum!

Alors, plus on y pense, plus la longue liste se raccourcira rapidement. Les deux doivent être capables de s’exprimer en français. Voilà le dernier coup d’hache dans la liste.

Résultats :

Bergevin / Brisebois / Giguère

Hartley / Therrien / Carbonneau

Mes choix :

Brisebois : connaît le CH et Montréal, la convention collective, les contrats de joueurs, sait s’entourer

Therrien : un dur qui peut brasser, connaît le CH et Montréal, amène de l’émotion, a mené le club école de la LAH de Pittsburgh avec brio et par la suite les jeunes Pingouins à la conquête de la Coupe Stanley même s’il n’a retiré aucun crédit (congédié avant la fin de la saison)