Comment analyser les négociations jusqu‘à présent? “Des hauts et des bas,” ont été les paroles les plus utilisées des deux côtés.

Mais quel est le problème? Le plus gros problème dans ce processus, c‘est qu‘il y a une bataille immense entre les modérés et ceux qui prônent la ligne dure.

Du côté des joueurs, il y a ceux qui veulent que les négociations se poursuivent, coûte que coûte, et ceux qui regardent l‘offre de la LNH en se disant qu‘elle n‘est pas acceptable.

Pourquoi?

1-Parce qu‘elle limite la durée des contrats à 5 ans.

2-Parce qu‘il n‘y pas assez d‘argent dans le montant provisoire. La ligue est prête à mettre 300 millions, dont 50 millions iraient dans le fond de pension des joueurs.

3-La durée de l‘entente (10 ans) ne convient pas non plus à Don Fehr parce qu‘elle est trop longue selon lui. Il souhaiterait une entente de 5 ans.

Chez les propriétaires, lorsque les joueurs se sont montrés réticents à cette offre, ils étaient stupéfaits.

À un point tel qu‘ils ont menacé les joueurs de laisser tomber le processus de négociation sur le champ.

Mais les modérés chez les propriétaires ont calmé le jeu.

Reste que présentement, la nuit ne semble pas nécessairement avoir porté conseil.

Les durs de durs semblent être en plein contrôle du processus chez les joueurs et c‘est à l‘interne que ça se joue présentement.

En attendant, tout tient à un fil.