Le 8 août 1992, c'est la date où l'équipe olympique de basketball masculin des États-Unis, surnommée la ''Dream Team'' remportait la médaille d'or des jeux de Barcelone après avoir connu un parcours inimaginable. À l'occasion de ce 25ème anniversaire de titre, je vous propose d'en apprendre un peu plus sur l'équipe qui est considérée par plusieurs comme étant la meilleure équipe sportive de l'histoire.

Commençons donc par survoler l'équipe en tant que tel, les joueurs qui ont rendu la conquête des Jeux possible. Ces hommes sont tous des joueurs extrêmement bien décorés sur le plan individuel dans la NBA ou dans la NCAA, et ils ont su jouer en équipe afin de mettre la main sur une des récompenses les plus prestigieuses du monde du sport: une médaille d'or olympique.

Meneurs de jeu

Magic Johnson, Lakers de Los Angeles: Selon moi, Johnson est sans aucun doute le meilleur meneur de l'histoire de la NBA, lui qui démontre une impressionnante carrière. Ses moyennes de 19,5 points, 11,2 passes décisives et 7,2 rebonds par match en carrière lui ont notamment permises d'être élu trois fois MVP et 12 fois All-Star en plus de remporter cinq championnats de la NBA.

John Stockton, Jazz de l'Utah: Également classé comme un des meilleurs meneurs de l'histoire du circuit, Stockton s'est surtout illustré pour ses passes décisives et ses interceptions. Ce dernier en a respectivement accumulé 15 806 et 3 265, ce qui est bon pour le premier rang de tous les temps. Ses moyennes en carrière de 13,1 points, 10,5 passes décisives, 2,7 rebonds et 2,2 interceptions lui ont permises d'être nommé 10 fois All-Star et membre des équipes All-NBA à 16 reprises.

Arrières

Michael Jordan, Bulls de Chicago: Incontestablement le meilleur joueur de tous les temps, Jordan apporte une énorme part de confiance à la ''Dream Team''. Jordan présente de colossales moyennes en carrière de 30,1 points, 6,2 rebonds et 5,3 passes décisives, ce qui lui a permis d'être élu 14 fois All-Star, 5 fois MVP, 10 fois meilleur marqueur du circuit, ainsi que sur des équipes All-NBA à 20 reprises. Ses 6 championnats ne font que prouver son incroyable talent.

Clyde Drexler, Trail Blazers de Portland: Drexler est selon moi le deuxième meilleur arrière de sa décennie, tout juste derrière Jordan. Il en a aussi à envier, lui qui a terminé sa brillante carrière étant 10 fois All-Star, 5 fois All-NBA et champion de la ligue en 1995. Ce sont des chiffres en carrière de 20,4 points, 6,1 rebonds et 5,6 passes décisives par match qui figurent à son nom.

Ailiers

Larry Bird, Celtics de Boston: On ajoute à cette équipe de rêve le deuxième meilleur ailier de l'histoire selon moi, tout nouvellement dépassé par LeBron James. Bird a pu moyenner 24,3 points, 10,0 rebonds et 6,3 aides par rencontre pour obtenir 12 nominations au Match des Étoiles, 13 sélections dans des équipes All-NBA et 3 titres de MVP en plus de 3 championnats NBA.

Scottie Pippen, Bulls de Chicago: Éternel coéquipier de MJ, Pippen a grandement contribué à la conquête des six championnats des Bulls. Avec une production de 16,1 points, 6,4 rebonds et 5,2 passes par rencontre en carrière, Pippen a pu être élu All-Star à 7 reprises et sur des équipes All-NBA à 17 reprises en plus d'avoir mis la main sur six bagues de titre.

Chris Mullin, Warriors de Golden State: Mullin a également connu une excellente carrière, spécialement dans les fin-80, débuts-90. C'est durant cette période qu'il a pu accumuler à son nom cinq sacres All-Star et quatre mentions dans des équipes All-NBA. ''Mully'' a complété sa carrière avec des moyennes de 18,2 points, 4,1 rebonds et 3,5 mentions d'aides par soirée de travail.

Ailiers forts

Charles Barkley, Suns de Phoenix: Barkley, qui compte certainement parmi les grands de son poste, a pu mettre ses talents à profit pour son pays au sommet de sa forme physique, remportant le MVP en 1993. ''Chuck'' a également pu être nommé 11 fois All-Star, 11 fois All-NBA à l'aide de chiffres en carrière correspondant à 22,1 points, 11,7 rebonds et 3,9 passes décisives.

Karl Malone, Jazz de l'Utah: Formant un des duos les plus prolifiques de sa génération avec John Stockton, Malone s'est aussi très bien démarqué du côté individuel. Ce sont des moyennes en carrière de 25,0 points, 10,1 rebonds et 3,6 mentions d'aide qui lui ont permises d'atteindre 14 sélections All-Star, 18 nominations All-NBA et 2 titres de MVP.

Christian Laettner, Blue Devils de Duke (NCAA): L'équipe américaine a décidé de prendre sous son aile un joueur issu des rangs universitaires, et ce fut Laettner qui ressortit du lot malgré la disponibilité d'un jeune Shaquille O'Neal, décision qui a fait jaser par la suite. Tout de même, c'est un double All-American dans la NCAA qui a ensuite disputé treize saisons dans la NBA pour obtenir une sélection au Match des Étoiles que la ''Dream Team'' a pu obtenir.

Centres

David Robinson, Spurs de San Antonio: Clairement un des centres les plus sous-estimés de l'histoire, David Robinson est également un des mes favoris. Ses moyennes en carrière de 21,1 points, 10,6 rebonds et 2,5 passes décisives par match l'ont clairement aidé à obtenir ses 10 nominations au Match des Étoiles, ses 18 mentions au sein de différentes équipes All-NBA et à ses deux conquêtes de championnat NBA en plus de son titre de MVP.

Patrick Ewing, Knicks de New York: Ewing a été excellent avec les Knicks, où il a passé la majorité de sa carrière. Il a procuré 21,0 points, 9,8 rebonds et 1,9 passe décisive par match à son équipe durant sa carrière, ce qui lui a permis d'être nommé All-Star à 11 reprises et membre d'une équipe All-NBA 10 fois, le tout en 17 saisons passées au sein du circuit.

 

Ces douze joueurs ont tous été très prolifiques pendant leur carrière respective, que ce soit au niveau NBA ou NCAA. En fait, chacun de ces hommes, excepté Christian Laettner, a été élu au Temple de la Renommée du basketball. C'est le plus important rassemblement de talent de l'histoire du sport moderne. Sans aucun doute, cette formation restera dans les archives encore bien longtemps.

Leur conquête presque facile vers la médaille d'or l'a prouvé, alors que les États-Unis ont été invaincus en huit matchs aux Jeux Olympiques de 1992. Non seulement la ''Dream Team'' a été invaincue, elle l'a aussi fait avec une aisance déconcertante. En effet, la marge moyenne de victoire était de 43,8 points alors que les joueurs américains marquaient en moyenne 117,3 points par partie.

La plus grande compétition qui leur a fait face n'a été que le Croatie, qui s'est incliné 117-85 face aux U.S.A. Lors de ce tournoi, ce n'est pas Michael Jordan mais bien Charles Barkley qui a mené la formation en terme de points par match avec 18,0, le tout en tirant pour un pourcentage de 71,1%, dont 87,5% aux trois points. Pour ce qui est des passes décisives, c'est Scottie Pippen qui a mené la marche avec 5,9 par match, tandis que Karl Malone et Chris Mullin ont pris les devants pour les rebonds avec 5,3 par rencontre.

En résumé, c'est une équipe formée de plusieurs des meilleurs joueurs de l'histoire du basketball qui restera à jamais gravée dans les mémoires comme étant la plus grande formation sportive de tous les temps. Bon 25ème anniversaire de titre aux membres de la ''Dream Team''!