Quels joueurs vont mériter le titre de joueur du mois d’avril dans la MLB ?

Le premier mois de la saison tire déjà à sa fin et la question brûle toutes les lèvres des gens sains d’esprit (i.e. les fans de baseball). La lutte est relativement chaude dans la ligue américaine et presque tous les choix se valent (à part si vous dite Jose Bautista, ça c’est un non). Dans la ligue nationale le choix se résume à deux candidats : Eric Thames et Bryce Harper. Essayons de voir ensemble lequel des deux connaît le meilleur début de saison.

Prenons pour commencer l’approche traditionaliste du bon vieux fan qui a grandit en chérissant Wade Boggs et Tony Gwynn. Bryce Harper domine dans deux des trois catégories de la triple couronne. Sa moyenne au bâton et ses points produits sont plus élevés que ceux de Thames. Par contre, Thames domine pour ce qui est des circuits. Un vieux fan de baseball ayant peu conscience du concept de régression dira que Thames est partie pour frapper plus de 80 circuits si il maintient le rythme !

Donc, verdict « tradition » : Bryce Harper

Maintenant, prenons en compte les statistiques avancées pour faire un choix plus éclairé. Les deux joueurs ont présentement le même rendement offensif ou presque, Thames a un wrc+ de 251 selon Fangraph comparé à 252 pour Harper. Saber-intermède : Le wrc+, c’est la statistique ultime pour comparer deux frappeurs et ce dans une saison ou à travers les époques. Le Weigted Runs Created (wrc) utilise le xOBA (voir ce texte pour des explications) pour compter le nombre de points qu’aurait du créer le frappeur selon sa production. On ajoute ensuite le « + » à la statistique en ajustant pour les stades où le joueur a joué jusqu’à maintenant dans la saison. On ajuste aussi à la moyenne de la ligue qui est fixée à 100. Donc pour Harper, puisqu’il a 252 de wrc+, il a donc un apport offensif 2,52 fois plus élevé qu’un joueur moyen dans la ligue. En bref, c’est tout un début de saison pour lui (et pour Thames).  

Si on considère aussi la défense et la course sur les sentiers, Harper demeure encore premier avec un WAR de 2.1, selon Fangraph, et de 1.7, selon Baseball Reference. Dans les deux cas, Harper obtient un meilleur score que Thames par une légère différence, mais il faut savoir qu’un joueur de premier but est désavantagé par le calcul intrinsèque du WAR ce qui rend la performance de Thames encore plus impressionnante à ce niveau.

Verdict Saber : Harper, mais par très peu. 

Mon verdict final : Harper devrait gagné au moment d’écrire ces lignes, mais Thames a aussi des chances étant donné le côté spectaculaire de sa production offensive pour le mois.

Joueur oublié, mais aussi dans la course : Freddy Freeman (wrc+ : 232, WAR : 1.7), il connaît un excellent début de saison et il est aussi un joueur de premier but.

  

Dans l’américaine

Mike Trout a le meilleur wrc+ (202) du début de la saison dans l’Américaine ce qui augure bien pour le meilleur joueur de baseball au monde. Quelques joueurs ont plus de points produits que Trout jusqu’à maintenant, mais rien pour le détrôner selon moi… Même si on tient vraiment à parler de points produits pour un joueur qui joue dans une équipe aussi médiocre offensivement que les Angels.

Dans le peloton de tête : Mitch Haniger (wrc+ 199), Steven Souza Jr. (wrc+ 175).

 

Lanceurs

 

Pour les lanceurs, voici mes choix pour le premier mois de la saison : 

Nationale

La lutte sera entre Noah Syndergaard (ERA: 1.73, K/9: 10.38) et Clayton Kershaw(ERA: 2.29 et K/9: 9.93). "Thor" a l’avantage des statistiques et il devance aussi Kershaw pour ce qui est du WAR jusqu’à maintenant.

Mon choix : Syndergaard.

Le choix du comité électeur : Kershaw

Kershaw remporte parce que sa fiche est de 4-1 et que Syndergaard n’a qu’une victoire jusqu’à maintenant. Ne mettez pas tout votre avoir en pariant sur Kershaw par contre, le comité électeur n’est peut-être pas dupe et choisira peut-être Syndergaard!

  

Américaine

Chris Sale sans aucun doute ! ERA: 0.91, FIP: 1.15 et K/9 de 12.74 ! Jusqu’à maintenant, les Red Sox ont misé juste . Si David Price revient en forme au mois de mai, Boston sera l’équipe à battre dans l‘Est de l’Américaine pour le reste de la saison (et si Mookie Betts se met à frapper).