Après avoir accordé une prolongation de contrat à David Desharnais, le directeur général du Canadien s‘attaque maintenant au dossier de Francis Bouillon.

Marc Bergevin et l‘agent de Bouillon, Don Meehan ont commencé les discussions il y a environ sept jours, afin que le défenseur québécois demeure avec l‘équipe pour encore une saison.

Même si la durée de l‘entente n‘a pas encore été décidée,il est probable que le contrat soit d‘une année puisque Francis Bouillon est âgé de 37 ans.

Francis Bouillon (1–6-7 +5) connaît une excellente saison et visiblement, il a impressionné suffisamment Marc Bergevin pour que ce dernier tenté d‘en arriver à une entente prochainement.

Bouillion avait accepté un contrat d‘un an, évalué à 1,5 millions de dollars, en juillet dernier.

KRISTOPHER LETANG POURRAIT REVENIR AU JEU SOUS PEU

Parlant de défenseur, si tout va bien, Kristopher Letang pourrait bien revenir au jeu cette semaine, possiblement vendredi face aux Islanders.

Letang souffre d‘une blessure au bas du corps et a raté la rencontre de mardi face aux Capitals.

D‘ailleurs, lorsque les Penguins ne peuvent compter sur ses services, la formation de Pittsburgh a une fiche de 19 victoires et 15 revers depuis 2 saisons. Lorsqu‘il est dans la formation, les Penguins ont une fiche de 54–18-6.

DE GROSSES DÉCISIONS POUR LES SABRES

Au milieu des années 2000, les Sabres de Buffalo représentaient une formation dangereuse qui faisait tout très bien. Jusqu’au jour où ils ont décidé de laisser partir Daniel Brière, Chris Drury et Brian Campbell. Ce noyau était important pour cette organisation et depuis leur départ, les Sabres n’ont participé aux séries que deux fois en six saisons et n’ont pas passé la première ronde.

Il sera intéressant de voir quelle direction les dirigeants de cette équipe va prendre. Va-t-on décider de faire un ménage ou encore de faire quelques modifications dans la formation pour s’assurer que cette franchise redevienne une des puissances de l’Association de l’Est.

Présentement, les Sabres sont pratiquement éliminés eux qui ont huit points de retard sur la huitième place. La question est de savoir si les Sabres seront tentés d’échanger des morceaux importants à la date limite des transactions, ou vaut mieux attendre l’été prochain avant de prendre des décisions importantes.

La problématique est la suivante. Les trois meilleurs joueurs des Sabres ont une seule autre année à leur contrat. Je parle de Thomas Vanek (7,1 millions), Jason Pominville (5,3 millions) et Ryan Miller (6,250 millions).

De ces trois joueurs, seul Vanek n’a pas une clause de non échange ou non mouvement à son contrat. Jason Pominville a une clause de non mouvement limitée, ce qui veut dire qu’il doit dresser une liste d’une dizaine d’équipes où il accepterait d’être échangé. Dans le cas de Ryan Miller, il a une clause de non échange et lui aussi a une liste de huit équipes.

Évidemment, la direction des Sabres n’a pas approché un de ces joueurs pour leur demander s’ils étaient ouverts à une transaction.

Mais j’ai demadé à Jason Pominville s’il était surpris d’entendre les rumeurs de transaction qui circule chez les Sabres ? « Non. Tout va dépendre des projets de l’équipe. Ils ont perdu Daniel Brière et Chris Drury pour rien. Brian Campbell, l’équipe l’avait échangé et avait obtenu quelque chose en retour (Steve Bernier et un choix de première ronde Tyler Ennis). La direction pourrait nous offrir une extension de contrat l’été prochain. Si ça ne marche pas, elle pourrait bien passer à autre chose. »

Un virage jeunesse est-il la solution à Buffalo ? Une chose est certaine, la reconstruction d’une franchise ce n’est jamais facile. La solution est peut-être d’imiter le Canadien qui a fait un ménage chez ses dirigeants, avant de s’attaquer à la formation.