En lisant l‘autre jour sur Anthony Mundine, je me suis souvenu que ce dernier avait affronté le redoutable Sven Ottke il y a de cela quelques années. Ottke, s‘est retiré du monde de la boxe sans aucune tache à sa fiche et un dossier de 34(6)-0.

Ottke n‘était pas reconnu comme un très gros cogneur avec ses 6 ko‘s en 34 combat mais avait réussi à assomer Mundine d‘un coup d‘oreiller (tellement le coup avait peu de puissance) alors que Mundine dominait le combat.

J‘ai toujours considéré Ottke comme un paper champ, comme quelqu‘un qui n‘a jamais battu personne et prouvé quoi que se soit. En plus de bénificier de la faveur des juges, on sélectionnait avec prudence ses adversaires. De plus, Ottke ne se battait qu‘en Allemagne, ce qui selon toute vraisemblance, l‘a aidé dans sa carrière.

Cette méthode de couver les boxeurs s‘est répendue de plus en plus et je me demande si l‘on va pas finir par être les témoins impuissants dans la création d‘autres boxeurs du type: Sven Ottke.

Justement, ne devrait-on pas considérer Ottke comme le plus grand des paper champ à avoir été créé, un chef d‘oeuvre de l‘ingénérie allemande (c‘est de l‘humour bien sûr). Sommes-nous en train de copier le modèle allemand ici au Québec? Cela nous enlève t-il une quelconque crédibilité si c‘est le cas?

Merci d‘enrichir la réflexion par vos commentaires!