Comme vous le savez, la NBA, ses experts et ses partisans portent une attention particulière aux recrues, ces jeunes espoirs qui font le grand saut vers les professionnels dans le but de prouver leur valeur sur un terrain de basketball et de débuter leur carrière du bon pied. Moi-même, c'est un sujet qui m'intéresse beaucoup; après tout, ces joueurs représentent l'avenir de la scène mondiale du sport!

Dans cet article, j'aimerais vous parler des recrues qui ont retenu mon attention durant leur évolution dans la NCAA et durant la NBA Summer League. Ces jeunes ont tous et chacun livré leur message en s'imposant sur le parquet et pourraient facilement constituer des superstars de demain. Voici mon top 5 des candidats pour l'obtention du titre de Recrue de l'Année. Et laissez-moi vous dire que plus que cinq joueurs auraient mérité de faire partie de cette liste, les choix ont été plutôt difficiles à compléter.

5) De'Aaron Fox, Kings de Sacramento

Sélectionné au cinquième échelon de la dernière séance, Fox s'est définitivement imposé comme un des meilleurs meneurs de jeu dans les rangs universitaires. En une saison avec les Wildcats du Kentucky, l'espoir de 6 pieds 3 pouces a dominé la compétition avec une production de 16,7 points, 4,6 passes décisives et 3,9 rebonds par match.

En mars, Fox a connu le match de l'année en inscrivant 39 points lors d'une rencontre du prestigieux March Madness  pour propulser son équipe vers les quarts des finales nationaux. Il a également remporté plusieurs distinctions au sein de la NCAA, notamment une mention sur la première équipe-type de la Southeastern Conference.

4) Markelle Fultz, 76ers de Philadelphie

Nous parlons ici d'un solide jeune, puisqu'il représente la première sélection au dernier repêchage de la NBA. Rejoignant un noyau de joueurs prometteurs à Philadelphie, Fultz sera dans une excellente position dès l'an prochain.

Le meneur de jeu a enregistré des chiffres correspondants à 23,2 points, 5,9 passes décisives et 5,7 rebonds en plus d'ajouter 1,6 interception, 1,2 contre ainsi que des taux de réussite de 47,6%, dont 41,3% derrière l'arc de trois points en 25 parties avec les Huskies de Wahington.

3) Ben Simmons, 76ers de Philadelphie

Nous faisons maintenant face à un cas bien spécial: Simmons est en fait le premier choix cumulatif du repêchage... de 2016! Le fait qu'il soit éligible à ce titre malgré son année recrue théoriquement terminée repose sur une blessure sévère qu'il a subit quelques semaines avant le début de la saison, le tenant ainsi à l'écart du jeu pour l'entièreté du calendrier 2016-17.

L'ailier fort de 21 ans a pu produire 19,2 points, 11,8 rebonds, 4,9 passes décisives et 2,0 interceptions par soirée de travail en 33 rencontres avec les Tigers de Louisiana State University, en 2015-16. Durant son unique campagne universitaire, Simmons a été décrit par les recruteurs comme étant une jeune version de LeBron James: de quoi nous indiquer que son futur est extrêmement prometteur.

2) Dennis Smith Jr, Mavericks de Dallas

Dennis Smith est probablement un des mes coups de coeur de cette classe de repêchage, lui qui a littéralement écrasé toute forme de compétition durant la ligue estivale. Le neuvième choix au repêchage a été une véritable aubaine pour la franchise texane, puisque certains sites spécialisés prédisaient que le meneur de 6 pieds 2 pouces ne serait plus disponible après le cinquième rang de la séance.

Ses moyennes de 18,2 points, 6,2 mentions d'aides, 4,6 rebonds et 1,9 interception, inscrites sous l'uniforme du Wolfpack de North Carolina State, lui ont permises d'être élu Recrue de l'Année dans la Atlantic Coast Conference en plus d'être reconnu dans la seconde équipe-type de cette même conférence.

1) Lonzo Ball, Lakers de Los Angeles

Ball est un choix évident pour tout amateur qui se respecte. En plus de mener les Lakers à la conquête du championnat de la NBA Summer League, la deuxième sélection du dernier draft a pu ramener les honneurs de MVP du tournoi estival en produisant un peu plus de seize points, neuf passes, sept rebonds et deux interceptions et demie par rencontre durant celui-ci.

Après une saison du tonnerre dans le maillot des Bruins de UCLA, Ball semble en pleine confiance et prêt à effectuer la grand saut. Des moyennes de 14,6 points, 7,6 passes, 6,0 rebonds et 1,8 interception par partie ont été les actrices principales dans l'obtention de deux prestigieux titres et de six nominations sur des équipes honorifiques de la NCAA.

 

Voilà qui conclut mon classement sur les cinq meilleures recrues de la NBA. Avant de conclure, j'aimerais vous dire que les noms de Jayson Tatum (BOS), Josh Jackson (PHX), Caleb Swanigan (POR), Kyle Kuzma (LAL) et John Collins (ATL) ne sont pas à oublier. Ces joueurs peuvent autant prouver qu'ils peuvent mettre la main sur cette récompense et vivre une brillante carrière au sein de la NBA.