Ne vous fiez surtout pas à la photo de l'article; en ce moment, les Celtics de Boston n'ont aucune raison de se réjouir. En effet, ils sont présentement dans une très mauvaise posture. Cette position leur été offerte par les Bulls de Chicago, qui ont vraiment réussi à trouver leur rythme en séries éliminatoires.

Les Celtics tirent présentement de l'arrière 0-2 dans leur série de première ronde, qui les oppose aux Bulls de Chicago. À ce stade, certains penseront qu'il n'est pas nécessaire d'écrire sur le sujet. Et ils ont raison, puisqu'il n'est pas rare de voir gagner une équipe qui se trouvait en terrain similaire.

Cependant, je dois vous dire que les Celtics occupent la première place de la conférence. Ils ont échappé deux rencontres importantes chez eux, au TD Garden, pour ensuite retrouver les Bulls à Chicago, qui seront appuyés par leurs propres partisans. Vous l'aurez deviné, les Bulls sont titulaires du huitième et dernier rang donnant accès au séries. C'est ce qui fait qu'en tenant compte des classements, on peut qualifier la situation de plutôt rare. 

Et quand je parle d'effondrement, je pèse mes mots. Boston est seulement devenue la deuxième franchise de toute l'histoire à se retrouver en pareille situation; l'autre étant celle des Suns de Phoenix, en 1993. Il y a de cela 24 ans, la troupe menée par nulle autre que le MVP en titre de la saison régulière en Charles Barkley a perdu les deux premiers matchs de la série face aux Lakers de Los Angeles.

Toutefois, on ne peut pas reprocher aux Celtics d'avoir mal joué lors de la première de ces rencontres. En effet, malgré le récent décès de sa soeur, Isaiah Thomas a su se concentrer sur le basketball pour inscrire 33 points, distribuer 6 passes décisives et capter 6 rebonds. De son côté, le centre Al Horford a terminé la joute avec une solide contribution de 19 points et 8 rebonds. 

 On ne peut que couvrir d'éloges le principal acteur de ce gain, l'ailier vedette Jimmy Butler. Ce dernier a récolté 30 points, 9 rebonds et 3 mentions d'aide en 41 minutes de jeu pour mener les siens à une victoire serrée de 106-102. L'effectif au grand complet a bien contribué au résultat final, alors qu'il a tiré pour 42,9%, dont 30,8% pour ce qui est des trois points, ainsi que pour un impressionnant 87,0% depuis la ligne de lancers-francs.

Lorsqu'on parle de la deuxième joute, c'est une différente histoire. Les Bulls ont clairement mérité leur deuxième victoire sur la route, eux qui ont bien paru comme étant la meilleure des deux équipes à fouler le parquet. C'est à l'aide d'une marque finale de 111-97 que Chicago a mis la main sur une victoire convaincante.

Effectivement, c'est toute la formation qui en a mit du sien durant cette partie. Pas moins de six joueurs ont marqué en figures doubles et deux d'entres eux ont dépassé le cap des 20 points. Il s'agit de Jimmy Butler et Dwyane Wade, qui ont enregistré 22 points chacun. Rajon Rondo a pour sa part accumulé 11 points, 14 passes et 9 rebonds, frôlant ainsi le triplé. Malgré cela, la clé du match a selon moi été le pourcentage de réussite, qui a atteint 51,1% pour l'équipe.

Nous espérons que malgré ce départ difficile, les Celtics pourront prouver leur vraie valeur et obtenir un billet pour la deuxième ronde. Et vous rappelez-vous, malgré cette position pour le moins inconfortable, les Suns de 1993 ont réussi à atteindre la deuxième ronde en remportant leur série 3-2. Et Boston faisait de même?