P.K. Subban me l’avait déjà affirmé la semaine dernière, mais son agent Don Meehan m’a confirmé qu’il a trouvé que les discussions avec la direction du Canadien ont été très professionnelles.

Ça semble facile à dire, mais Don Meehan m’a souligné que c’est très loin d’être toujours le cas et que souvent, les négociations peuvent être très ardues.

Alors qu’a-t-il retenu de ces discussions avec Marc Bergevin. « Ce que je retiens surtout, c’est le niveau de professionnalisme de Marc. Tout a été fait dans le respect. Il y a eu beaucoup d’efforts pour en arriver à cette entente. »

De son côté, Marc Bergevin a affirmé qu‘il allait toujours approcher les négociations de la même façon. « Les agents sont des partenaires d‘affaires, m‘a-t-il dit. Ce ne sont pas des ennemis. »

Ceci étant dit, tout le monde reconnait que les négociations ont été longues. Jusqu’à quel point une demande de transaction a été envisagée? « Il y a eu des discussions sur cette possibilité, mais pas de façon intensive. C’est comme le reste, il faut tout considérer. »



Alex Galchenyuk va donc demeurer avec le Canadien et on peut dire qu’il impressionne non seulement ses coéquipiers, mais aussi ses adversaires.

Martin Brodeur n’avait que des éloges à lui faire après le dernier match. « Le jeu qu’il a fait sur le but de Brendan Gallagher, ce ne sont pas des jeunes de 18 ans qui font ça. Cette passe ressemblait à ce qu‘Ilya Kovalchuk fait sur la glace. Il devra encore se développer physiquement, mais il me fait penser à Erik Cole avec plus de finesse. Il prend son territoire sur la glace et contourne les défenseurs avec sa vitesse. »

Effectivement, Galchenyuk est impressionnant et ça fait du bien de voir un attaquant de 18 ans performer de la sorte avec le Canadien.



C’est mercredi que les joueurs vont recevoir leur première paye de la saison. La semaine dernière, on apprenait que l’argent que les joueurs devaient placer en fiducie (escrow) sera de 10 %. Les joueurs doivent placer des sommes en fiducie au cas où la LNH n’atteint pas ses objectifs financiers.

Allons voir justement quels sont ces objectifs. D’abord, la LNH s’attend à ce que les revenus cette saison soient entre 2,1 milliards et 2,4 milliards de dollars.

Il faudra toutefois attendre à la fin du mois de février avant d’avoir une meilleure indication puisque chaque équipe devra remettre ses projections pour la saison à ce moment. La LNH exige aussi qu’un bilan des recettes aux guichets soit déposé.

Un point qu’il faudra observer est celui de la force du dollar canadien. Il est présentement en baisse de 2 pour cent par rapport à la moyenne de janvier à juin l’an dernier. Cette baisse n’est pas dramatique, mais elle n’est pas favorable non plus.

Ce qui est certain c’est que les joueurs vont espérer que le dollar soit plus fort pour éviter de devoir mettre plus d’argent en fiducie.