Dans le cadre de la journée de la fête des Mères, le 14 mai dernier, un documentaire traçant l’histoire du lanceur des Blue Jays de Toronto, Marco Estrada, était diffusé sur les ondes de Sportsnet. Un parcours inspirant prouvant qu’il est possible de réaliser de grandes choses, peu importe d’où l’on vient.

 

Né au Mexique, Marco Estrada a grandi sans la présence de son père, qui a quitté sa mère, Mariza, avant sa naissance. Cette dernière a élevé son fils seule et a tout fait en sorte afin de lui donner le meilleur avenir possible. Alors que les temps se faisaient difficiles dans sa ville natale, Ciudad Obregón, en raison des problèmes de cartels et de vendeurs de drogue, Mariza Estrada a pris la décision de partir s’établir avec son fils en Californie, chez sa sœur et son beau-frère, ce qui ne faisait pas le bonheur du jeune Marco.

 

En fin de compte, ce déménagement a été bénéfique pour le futur lanceur du baseball majeur. En effet, c’est aux États-Unis qu’Estrada a été introduit à ce sport qu’il n’aimait pas pratiquer au début. Toutefois, après s’être donné une seconde chance, il s’est découvert un talent qui l’a amené à persévérer. En raison d’une blessure au lanceur de l’équipe de son école secondaire, il a pu saisir sa chance et montrer son savoir-faire.

 

Après avoir obtenu son diplôme de l’école secondaire, puis de l’université, Marco Estrada s’est vu être sélectionné par les Nationals de Washington, en 6e ronde du repêchage de 2005. En 2010, le lanceur a été soumis au ballotage, puis réclamé par les Brewers de Milwaukee, avec lesquels il a passé la pluralité de sa carrière professionnelle. En 2014, Estrada a changé à nouveau d’équipe, par voie de transaction, cette fois-ci. Effectivement, les Blue Jays ont envoyé leur joueur de premier but, Adam Lind, à Milwaukee pour obtenir Estrada.

 

Cet échange n’a pas été bien reçu par les partisans et médias torontois, Adam Lind ayant passé toute sa carrière avec les Blue Jays avant la transaction. Quant à lui, Marco Estrada s’est rapidement intégré à sa nouvelle équipe et a grandement apprécié l’accueil de ses coéquipiers et la manière dont l’organisation de Toronto traite ses joueurs. Malgré un mauvais départ avec les Jays, en 2015, les choses se sont arrangées pour le lanceur et il a pu connaître l’une des meilleures saisons de sa carrière.

 

En 2016, son début de saison lui a valu une place au match des étoiles de la Major Baseball League. Jusqu’à maintenant, cette année, les Blue Jays ont connu des moments difficiles siégeant au dernier rang de leur division. Néanmoins, les choses semblent s’améliorer depuis quelques semaines, ce qui laisse présager qu’Estrada et les Jays donneront du bon baseball aux amateurs d’ici la fin de 2017.

 

L’histoire de Marco Estrada en est une autre qui en inspirera plus d’un. Quitter le Mexique dès son tout jeune âge avec sa mère n’était peut-être pas ce qu’il désirait, mais cela lui aura sans doute permis de connaître une belle carrière au baseball majeur ainsi qu’à son tour former une famille avec sa conjointe Janai qu’il a connue à l’école secondaire.