Mais qui est cette intrigante Mme Labriski ? Depuis la création de son blogue il y a un an et demi, quatre jours après sa participation au marathon de Chicago, elle fait sensation avec ses idées culinaires. Rapidement, la gent féminine est tombée sous le charme de ses recettes santé. On compte présentement plus de 3100 fervents.

Elle se nomme Mériane Labrie et n’a que 36 ans. Elle travaille à son compte en planification stratégique et publicitaire. À l’époque où elle oeuvrait au sein d’une entreprise, ses collègues de travail la surnommaient Mme Labriski car elle apportait du dynamisme et de la couleur au bureau. « Je voulais donner l’impression d’une vieille mère soviétique avec ce nom », nous confie-t-elle en entrevue. Il faut croire qu’elle a réussi…en tout cas avec moi ! En peu de temps, les adeptes ont afflué aux idées originales de Mériane qui consistent principalement à la conception de galettes de toutes les sortes composées de dattes, sans beurre et sans sucre dont certaines sont approuvées par les nutritionnistes avec un ratio glucides-protéines idéal pour la récupération après l’effort. « Je reçois des courriels à chaque jour. Les gens sont captivés. Sans prétention, plusieurs m’ont avoué que j’avais changé leur vie au niveau de l’alimentation.

C’est durant son congé de maternité en 2011 que le projet a été créé. « Mon chum arrivait du travail et se retrouvait avec une soixantaine de galettes variées sur la table. Avec le blogue, j’ai voulu vérifier l’opinion des gens. Parmi les membres de mon entourage, je recevais uniquement des félicitations. Il fallait que j’agisse afin de promouvoir mes créations». Quand elle était toute petite, elle adorait faire des gâteaux. « Je me suis alors mise à la recherche de recettes de ce genre et je n’en trouvais à aucun endroit. Dès lors, j’ai constaté qu’il existait une possibilité d’exploitation ». Par des formules simples, la totalité des recettes sont ses propres créations.

Mériane donne également des conférences sur la course à pied et l’alimentation. Il y a neuf ans, elle amorçait sa passion pour la course à pied et dès son premier marathon, elle a obtenu un laissez-passer pour celui de Boston. « J’en ai conclu que dans la vie, les limites n’existent pas. Quand on travaille fort, qu’on y croit et qu’on désire y parvenir, la réussite nous attend. Avec mon métier et mon rôle de mère, je dois m’occuper de mon blogue durant la nuit », relate celle qui a couru 5 marathons jusqu’à présent dont ceux de New York et Chicago. « Lors de mes conférences, j’invite les personnes à se moquer des barrières.

 

On doit oser faire des choses, bâtir des projets, briser les conventions. J’ouvre la valve à cette ligne de pensée ». Le futur s’annonce captivant pour Mme Labriski. « Je possède un projet pilote pour vendre mes produits, je veux développer des barres et des muffins, établir une marque de santé. Je ne suis pas nutritionniste et pour aller plus loin, j’aurai besoin d’un partenaire qui me secondera pour franchir cette étape. » Mériane avoue qu’elle ressent une énergie qui l’invite à continuer. « Je sais qu’il y a une grande suite à cette aventure.

Je ne comprends pas pourquoi ce genre de recettes n’existe toujours pas sur le marché d’aujourd’hui. » Un projet en incubation et voué à un avenir prometteur.