Le tennis canadien

Beaucoup de jeunes joueurs de tennis du Canada veulent devenir les meilleurs de leur sport, mais c'est très difficile. En voici quelques-uns qui ont maintenant presque réussis. Chez les hommes, apprenez-en sur Denis Shapovalov et Félix Auger-Aliassime et chez les femmes sur Françoise Abanda et Bianca Andreescu.

Raonic et Bouchard

Je ne crois plus en eux, Raonic se blesse trop et n'est pas assez constant tandis que Genie se préoccupe trop des réseaux sociaux et elle n'a pas confiance en elle.

Bianca Andreescu

À 17 ans, elle fait lever les têtes. Avec ses premiers bons résultats à la coupe Fed contre le Kazakhstan, elle a continué sur sa lancée à Wimbledon où elle s'est qualifiée au tableau principal. Plus tard, elle a participé au tournoi de Washington. Elle y a battu Kristina Mladenovic pour finalement être vaincue en quarts de finale. Bianca n'a pas pu profiter de son laissez-passer à la coupe Rogers en perdant contre Timea Babos au premier tour. Finalement, espérons qu'elle fasse partie de la future élite du tennis féminin. Elle est maintenant 161ème au monde.

Félix Auger-Aliassime

Félix n'a pas attendu avant d'impressionner les québécois. En 2015, à Granby il s'est rendu en quarts de finales en battant un joueur du top-200, Darian King. Tout ça à 14 ans! Par la suite, il a participé à des tournois futures pour peu à peu monter au classement et se retrouver en 2017, où il connait toute une année. Il s'est rendu en demi-finale du challenger de Drummondville, battu par Denis Shapovalov. En mai, il a gagné le challenger de Blois et une blessure l'arrête et l'empêche de jouer à la coupe Rogers. Félix n'a pas réussi à se qualifier au U.S. Open, mais il s'est repris juste après en gagnant le challenger de Séville. Ce jeune homme de 17 ans pointe maintenant au 162ème rang mondial.

Françoise Abanda

 En tant que joueuse de 20 ans, on a beaucoup d'attentes envers elle et elle commence son acension. Alors qu'elle était 164ème au monde à la fin de l'année 2016, elle est maintenant 114ème, ce qui est son meilleur classement à vie. Pour résumer son année 2017, les bons résultats ont commencé à la Fed cup à Montréal contre le Kazakhstan. Elle a battu respectivement Yaroslava Shvedova (123ème) et Yulia Putintseva (48ème) 6-3 6-4 et 6-3 6-3. Par la suite, en mai, elle a réussi à se qualifier et se rendre au deuxième tour à Roland-Garros. Elle a eu le même résultat à Wimbledon, perdant contre la championne de Roland-Garros, Jelena Ostapenko en trois manches. Maintenant, en juillet, elle a malheureusement perdu à le Citi Open de Washington et à la coupe Rogers au premier tour. Rendu au U.S Open, Françoise s'est contenté d'une défaite en qualifications. Au moins, pour donner un grain de beauté au mois de septembre, elle s'est rendu en quarts de finales à la coupe Banque Nationale de Québec. Françoise représente la meilleure joueuse de tennis féminin canadienne pour moi.

Denis Shapovalov

Oh, Shapo, la nouvelle sensantion dans le monde du tennis. Touts ses succès ont commencé au Québec en 2017. Commençant par des tournois futures, il gagne par la suite le challenger de Drummondville et va en coupe Davis contre le Royaume-Uni. Il aura commis tout une bêtise en frappant l'arbitre de chaise en plein visage. Il regrettera ce geste qui a fait le tour des réseaux sociaux. Maintenant plus mature, il se présente au Queen's en pleine forme. Il perd au deuxième tour contre Tomas Berdych (7-6 6-7 7-6). Grâce à un laissez-passez, il est dans le tableau principal de Wimbledon. Toutefois, il perd contre Jerzy Janowic (145ème). Pour se reprendre, il gagne le challenger de Gatineau et se rend en demi-finale du challenger de Granby. Et puis, il se rend à la grande ville, Montréal. Grâce à quatre victoires incroyables contre Dutra Silva (74ème), Juan Martin Del Potro (24ème), Rafael Nadal(maintenant 1er ) et Adrian Mannarino(31ème), il est en demi-finale. Il perd finalement contre Alexander Zverev (4ème) 6-4 7-5. N'ayant pas finit sa tournée, Il se qualifie au U.S Open et perd en huitièmes de finales contre Pablo Carreno Busta (10ème aujourd'hui). Soulignons ses victoires contre Daniil Medvedev, Jo-Wilfried Tsonga (18ème) et Kyle Edmund (46ème). Après ce gros été, il va à Edmonton, où il gagne deux matchs pour le Canada qui affrontait l'Inde. 250ème au début de l'année, il est maintenant 51ème au monde. Espérons maintenant que Denis termine son acension à la plus haute marche du podium et qu'il nous fasse vivre plusieurs autres émotions.

Abraham Santerre