À quelques mois des Jeux de Pyeongchang, les patineurs artistiques canadiens sont en préparation afin de se tailler une place dans l’équipe canadienne qui représentera le pays lors de cet événement. La saison 2017-2018, qui commencera dans quelques semaines, en sera une des plus intéressantes vu les performances des athlètes lors du dernier Championnat du monde au printemps dernier. Voici un coup d’œil sur les patineurs artistiques et danseurs sur glace qui font briller le Canada sur la scène internationale.

 

De grands espoirs chez les femmes

 

Lors des derniers Championnats mondiaux, les patineuses canadiennes ont écrit l’histoire. En effet Kaetlyn Osmond et Gabrielle Daleman ont respectivement raflé l’argent et le bronze pour devenir les deux premières Canadiennes à faire un doubler sur le podium à cette compétition. Avec des performances de la sorte, il est permis d’être optimiste pour l’avenir, Osmond et Daleman étant respectivement âgées de 21 et 19 ans. De plus, les positions qu’ont gagnées les deux jeunes femmes donnent au Canada trois places dans l’épreuve féminine de patinage artistique aux prochains Jeux d’hiver et Championnats du monde. Cette nouvelle place pourrait bien être prise par Alaine Chartrand qui a raflé le bronze aux Championnats canadiens de 2017. En 2016, la patineuse de 21 ans avait été sacrée championne canadienne.

 

Un dixième titre canadien pour Patrick Chan?

 

Chez les hommes, les yeux sont tournés vers Patrick Chan qui a terminé les derniers mondiaux avec une cinquième place. Aux Jeux olympiques de 2014, il avait remporté la médaille d’argent après avoir été triple champion du monde de 2011 à 2013. Depuis, d’autres patineurs ont su surpasser les performances de Chan, neuf fois champion canadien. Toutefois, en raison notamment des quadruples sauts maintenant habituels chez les hommes, la compétition reste ouverte, ce qui signifie que tout peut arriver dans un championnat.

 

Parmi les autres patineurs canadiens s’étant démarqués par le passé, les noms de Kevin Reynolds, Nam Nguyen et Nicolas Nadeau sont à retenir. Reynolds, qui a souvent été aux prises avec des blessures par le passé, patine avec constance depuis deux saisons. Médaillé d’argent canadien en 2017, il s’est taillé une place dans le top 10 des mondiaux de la même année avec une neuvième position.

 

Pour ce qui est de Nam Nguyen, il a été sacré champion canadien en 2015 avant de terminer au cinquième rang des Championnats du monde de la même année. Quant à lui, Nicolas Nadeau a raflé l’argent aux mondiaux juniors de 2016. En 2017, il a terminé quatrième des championnats canadiens chez les seniors. Aux Jeux d’hiver de 2018 ainsi qu’aux mondiaux de la même année, Patinage Canada pourra envoyer deux hommes pour représenter le pays.

 

Duhamel et Radford visent l’or olympique

 

Du côté des couples, plusieurs d’entre eux se disputeront trois places sur l’équipe canadienne olympique et mondiale. Meagan Duhamel et Eric Radford, doubles champions du monde, sont assurément favoris pour ravir un septième titre canadien consécutif. La paire, qui a glissé au septième rang aux mondiaux de 2017, est réputée pour exécuter des sauts et figures ayant un haut coefficient de difficulté. D’ailleurs, elle a annoncé qu’elle patinera de nouveau sur les airs de Muse lors de son programme libre, musique avec laquelle elle a connu une saison parfaite en 2014-2015.

 

Le duo composé de Lubov Ilyushechkina et Dylan Moscovitch a été celui qui s’est classé le plus haut aux derniers Championnats du monde avec une sixième position. Patinant ensemble depuis seulement trois ans, la paire a su remporter son lot de médailles en 2016-2017 avec deux d’argent et trois de bronze au cours des différentes compétitions auxquelles elle a pris part. Kirsten Moore-Towers et Michael Marinaro font également équipe depuis 2014. À la suite d’un début de saison difficile l’an dernier en raison de blessures, ils sont revenus aux Championnats canadiens montant sur la troisième marche du podium.

 

Un autre couple qui a été aux prises avec des blessures en 2016-2017 a été celui composé de Julianne Séguin et Charlie Bilodeau. Après avoir gagné l’or à Skate America et terminé au cinquième rang à la Coupe Rostelecom et à la finale des Grands Prix, le duo a dû se retirer des Championnats canadiens. À leur retour aux mondiaux de 2017, la paire québécoise a acquis une onzième place.

 

Trois couples de danseurs sur glace dans le top 10 mondial

 

À moins d’une surprise, les trois équipes de danseurs sur glace qui devraient dominer au Canada en 2017-2018 devraient être celles de Tessa Virtue et Scott Moir, Kaitlyn Weaver et Andrew Poje ainsi que Piper Gilles et Paul Poirier. Lors de la dernière saison, Virtue et Moir, qui effectuaient un grand retour, ont connu une saison parfaite raflant l’or à toutes les compétitions auxquelles ils ont participé. Notamment, ils ont été sacrés champions canadiens pour une septième fois et ils sont montés sur la plus haute marche du podium des Championnats du monde pour une troisième fois. Une deuxième médaille d’or olympique est ainsi dans leur mire pour 2018.

 

Quant à eux Kaitlyn Weaver et Andrew Poje, qui ont accueilli un nouvel entraîneur en Nikolai Morozov au cours de l’été 2016, ont obtenu une quatrième place aux mondiaux de 2017. Pour ces danseurs qui font équipe depuis maintenant onze ans, il s’agissait d’un septième top 5 mondial depuis 2011. En 2014, ils avaient remporté l’argent et en 2015, le bronze. Pour ce qui est de Piper Gilles et Paul Poirier, ils ont obtenu une place dans le top 10 de ces Championnats du monde pour une quatrième fois depuis 2014. Aux prochains Jeux olympiques et mondiaux, le Canada pourra envoyer trois équipes de danse sur glace pour le représenter.