Il est 18h00, arrivé au Centre Bell. Attente courte de l’ouverture des portes, nous nous rendons à notre section. Surprise, on nous dirige à une table et nous obtenons de nouveaux billets, nous sommes relocalisés. Nous passons à des billets de 60$ à des billets à 120$ dans les rouges….La soirée est bien amorcée….ce fût payant cette fois-ci de ne pas trop investir.

Le premier combat commence, Didier Bence semble avoir une bonne garde et une bonne technique…par contre, il affronte un gars qui est la parfaite définition de ce qu‘on nomme…jambon.

Ensuite arrive Poulard qui l‘emporte haut la main contre un adversaire qui avait au moins le mérite de vouloir se battre et qui semblait difficile à boxer. Et nous avons droit à la mémorable ambiance des débuts de carte du Centre Bell…c‘est à dire un amphithéâtre pratiquement vide et aucune réaction. La normale quoi…

Bon combat ensuite d‘Alvarez qui malmène David Witthom, un David qui semblait très déçu de sa performance. Les gars à côté de mois étaient certains que le Colombien passerait le KO au petit gars de Québec…c‘est mal connaître David. Petite note, je tiens à féliciter David pour ses 10 ou 11 mois de sobriété…et ne t‘en fait pas pour cette défaite, Alvarez semble être un foutu bon prospect!

Ensuite arrive un combat que j‘attendais, non pas par son importance, mais plutôt parce que c‘est le gars de ma ville d‘adoption qui embarque sur le ring. Autant j‘ai critiqué Zewski lors de son dernier combat en sous-carte de Maidana vs Morales pour sa faible utilisation du jab, autant hier soir il doublait et triplait ce coup avant de placer ses grosses attaques. Chapeau Mick, bonne amélioration, j‘aime ta rapidité et ta fougue. En plus, tu es arrivé au moment où il commençait à y avoir du monde dans les gradins, tu as donc eu droit à des encouragements et une ambiance correcte.

Bizier domine son combat et va ressortir grandi. Malgré sa très belle victoire, il a été , quelques fois, ébranlé. Pour son évolution et son cheminement, c‘est juste parfait. Autre chose…pour un droitier, tu as une méchante belle main gauche au corps. Je sens que cette arme va te permettre de te démarquer, ça fait quelques combats que tu gagnes par ce fameux coup…et dire qu‘au moment où tu as knocké ton adversaire, je disais justement à ma conjointe que tu n‘allais pas assez au corps.

Combat sans histoire pour Rivas qui nous démontre qu‘il porte bien son surnom de Kaboom en envoyant son adversaire trois fois au tapis au premier round pour obtenir la victoire…Il ne reste plus qu‘à attendre après la pause de 15 minutes afin de voir “Bad” Chad contre le Shark.

Combat avec très peu d‘accrochage où Chad nous montre sa technique impeccable. Diaconu réussit à l‘atteindre quelques fois, mais manque de fougue et est incapable de finir le travail…même chose du côté du “nouveau….pas t‘en que ça“ Chad. Combat intéressant ou Diaconu semble avoir mieux dosé ses énergies qu‘à l‘habitude et où Chad nous a démontré qu‘il est encore dans l‘élite. Petit prix citron à “Bad” Chad par contre qui a tourné le dos à Adrian après le combat, ne lui serrant pas la main en l‘ignorant totalement. Dans les faits, Chad est peut-être plus silencieux qu‘Hopkins, mais il semble être de loin beaucoup plus détestable…Dernière note, avec sa grandeur, j‘aimerais vraiment qu‘Adrian fasse le saut vers les 168 livres, il risquerait de déranger plus.

Enfin arrive le combat principal…et nous avons une ambiance survolté. Les hués pour Hopkins, la foule en délire pour Pascal. Un Buffer qui nous dit quelques mots en français. Présentation des pugilistes, des juges et de l‘arbitre anglais qui avait fait un travail de merde dans le combat de Jo Jo Dan face à Aydin en Turquie.

Combat très chaud, plusieurs coups salaud, un arbitre fidèle à son image…mauvais…mais des deux côtés.

J‘ai adoré ce combat, mais je sais qu‘il aurait été encore plus intéressant avec un arbitre plus sévère. Nous avons vu quelques coups de têtes (des deux côtés), des accrochages douteux, dont quelques prises de têtes de la part d‘Hopkins suivi de coup par en dessous…des poussées, une chute évidente mais non pris en compte pour Pascal (c‘est d‘ailleurs ce qui m‘a fait gagner Hopkins sur ma carte, puisque j‘ai compté cette chute, sinon, j‘avais 6 rounds des deux côtés). Je crois qu‘avec un autre arbitre, Hopkins aurait tout de même trouvé le moyen de faire l‘histoire, mais aurait été obligé d‘être moins salaud…Et enfin…à tous ceux qui reprochent à Pascal de toujours se sauver, ce ne fût pas du tout le cas hier…ses énergies ont bien été dosées et il a su boxer durant 11 rounds (il semble avoir pris du repos au 6ème).

Ceci dit, un tel gala donne juste encore plus le goût d‘y retourner…et chapeau à Hopkins qui, malgré tout le “trash-talking“ qu‘il a fait avant le combat, a eu beaucoup de classe après le combat louangeant Pascal…Bref, contrairement à “Face à claque” Dawson, Hopkins nous montre qu‘au moins, il ne fait que jouer un rôle…

Bonne journée…bonne boxe….

J‘attends avec impatience l‘analyse de Boxeo!