«L’exil» de Markov vers la Russie laisse un poste vide sur la première vague d’avantage numérique. Alors qu’on approche du mois d’octobre, une question demeure toujours sans réponse : qui sera le défenseur qui complètera Weber sur la première vague en avantage numérique ? Pour le moment cela reste un mystère et boule de gomme. Par contre, l’équipe d’entraîneur du Canadien doit tester Éric Gélinas à ce poste.

Effectivement, Gélinas possède des qualités clés afin d’occuper un poste sur l’avantage numérique. Par exemple, celui-ci possède tout un lancer. Avec une combinaison Gélinas-Weber, cela pourrait compliquer la tâche du quatuor adverse. Tout le monde est au courant des qualités du tir de Weber. Ce que certaines personnes ne savaient peut-être pas c’est que le tir de Gélinas est d’une très bonne qualité. Ainsi, l’équipe adverse ne pourrait pas seulement se concentrer à bloquer la ligne de tir de Shea Weber, car Gélinas est présent de l’autre côté. Bien sûr, le tir de Gélinas est moins efficace que celui du #6 du Canadien, mais ça reste une arme très intéressante. Cela reste quand même son tir qui lui a permis de connaître un certain succès au sein de la LNH. Bien sûr, Gélinas n’est pas parfait avec quelques lacunes dans son jeu défensif, mais il faut comprendre qu’aucun joueur n’est parfait

Afin d’appuyer mon propos, je vous ramène lors de la première saison de Gélinas au sein de la LNH. Lors de la saison 2013-2014, le franco-ontarien évoluait pour les Devils du New Jersey. Lors de cette campagne, il avait récolté 5 buts et 17 points lors de l’avantage numérique. Ce n’est pas rien ! De plus, depuis le début de sa carrière, il a une fiche en avantage numérique de 9 buts et un total de 30 points. Cela montre ses qualités ainsi que son potentiel lors de l’avantage numérique. Selon moi, il pourrait faire des dommages énormes avec Shea Weber. Bien que Gélinas ne soit pas un passeur hors pair comme Markov, il a quand même obtenu 21 mentions d’aides en avantage numérique.

Voici une vidéo montrant les buts de Gélinas lors la saison 2013-2014. Son travail en avantage numérique est intéressant :

 

 

 

 Texte paru intialement sur EnProlongation